Heureux soient les innocents

Avis sur Cosmos : Une odyssée à travers l'univers

Avatar Jericho
Critique publiée par le

Oyez, Oyez brave plèbe ignorante la Vérité révélée par la très grande lumière de la Science toute puissante. Ou comment faire d'une discipline quelle qu'elle soit un dogme tout aussi fanatique, sectaire et obscurantiste que les autres religions dogmatiques. Toi, ami, qui ne croit qu'en la Vérité -subjective- Scientifique et rejette tout autre principe puisse le Cosmos t’accueillir en sa Sainte Église. Toi infidèle qui ose avancer qu'en Lui réside l'expression d'une volonté toute autre soit terrassé par le pouvoir qu'Elle me procure, moi Scientifique, porteur de sa sainte parole.
Que Saint Isaac Newton m'en soit témoin par ses évangiles révélées et que nul ne mettent jamais en doute l'Histoire de la Très Haute et Très Grande Science car en elle se reconnait l'homme éclairé et en rien d 'autre ! Amen !

Bien, passé mon discours ironique j’entends soulever quelques points qui m'ont profondément dérangée. Je ne vous ferais pas un cours de l'histoire de l'occulte en revenant sur ce qui donna naissance à ces disciplines autant qu'aux sciences dites occultes ou hermétiques, je ne repasserais pas sur le fait que l’école de Pythagore en outre, a été pourchassée pour motif de sorcellerie même par des esprits éclairés de l'époque, ni sur le néant à évoquer les sciences quantiques actuelle qui tentent de poser des questions métaphysiques grâce aux sciences considérées comme plus factuelles. On omet aussi de préciser qu'en matière d'expérimentation et de "loi" on part toujours d'un postulat basé sur l’intuition et l'observation et qu'on essaie de prouver comme étant juste subjectivement. On oublie aussi de parler des questions que posent les sciences en matière d'inexpliqué pour éviter d'avoir à évoquer des zones d'ombre gênantes ou des querelles de clocher. On affirme que tel point de vue est une erreur face à tel autre sans plus de précision ni de développement. On tranche en déclarant à grand renfort de clichés et de réécriture des faits historiques grossiers pour montrer à monsieur et madame derrière leur écran combien les saints prophètes de cette nouvelle religion sont grands et on fini en beauté en édictant plein de morgue les 5 lois qui régissent un dogme nouveau sans rougir des contradictions...

Cette science présentée dans ses épisodes est une religion comme les autres. Je vous invite à prêter un peu attention au discours employé, à sa construction aussi et à vous poser les mêmes questions et à y opposer les mêmes objections que si c'est de la bouche d'un prêtre, d'un pasteur, d'un imam ou d'un rabbin que sortaient ces Grandes Vérités Absolues sur la nature de notre Univers. Remplacez le mot Cosmos par Dieu, Remplacer Scientifiques par Prêtre et ajouter Saint devant les noms propre de ses grands magiciens de la science et croyez moi cela vous laissera une drôle d'impression.

Pourtant, il y a tout de même quelques points qui sortent péniblement du ramassis de clichés quand on aborde le sujet de l'astronomie où le domaine est de plus en plus inconnu pour nos tête pensantes qui -le narrateur le déclare à la fin du dernier épisode de la saison- s'estiment à même de gouverner le monde parce qu'ils forment une élite. Les images sont, il faut le dire, magnifiques et la vulgarisation de chacun des grands thèmes est bien menée quoi qu'elle soit issue du reportage les plus partial que je n'ai jamais vu de ma vie. Et pour une série sur les sciences formelles, ça fait pas un peu mal au c*** quand même ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4412 fois
10 apprécient · 65 n'apprécient pas

Autres actions de Jericho Cosmos : Une odyssée à travers l'univers