Tu meurs si on écrit ton nom.. le scénariste est mort en écrivant le scénario!

Avis sur Death Note

Avatar Vincent WESOLOWSKI
Critique publiée par le

Quand à la base t'es sur Dragon Ball, que tu regardes quel autre manga tu pourrais te matter en même temps, et que tu vois Death Note qui n'a que 37 épisodes, MOTIVÉ.. mais alors si je m'atendais à ça...

Je ne vais pas m’éterniser avec des superlatifs par dizaines car ça me tenterais bien mais ça ne voudra rien dire, juste qu’évidement je l’ai trouvé FOLLE de tous les côtés, sa cohérence m’a transcendée, tant de paramètres à gérer pour le même concept je trouve ça inouïe, donc je ne vais dire qu'une chose...
c’est la série dont l’écriture m’a le plus subjugué de ma vie!

Alors oui je sais, c'est l'adaptation d'un manga, donc l'univers existe déjà à la base et les règles ausi... MAIS l'adaptation est quand même un PURE folie scénaristique!
Alors après, je ne suis pas sûr d’être totalement conquis par la fin (j'aime beaucoup hein, juste, y'a un pourcentage de frustration), enfin surtout dans sa manière de l’avoir fait et comment finissent les personnages, peut-être qu'avec le temps et revisionnage je trouverai ça pleinement satisfaisant, mais en même temps les attentes sont trop fortes!
Mais globalement dans l'ensemble de la série... y’a absolument TOUT ce que j’aime niveau thématique et mise en œuvre... la mort, le jugement, la manipulation, l’influence, le destin, la réflexion, le jeu, la vengeance, le temps, les mythes et légendes, le mystère, l’omniprésence,le pouvoir, le conrôle, l'esquive, l’anti-héros, l’anticipation, les différents points de vue et leurs différents angles.... et SURTOUT ces PUTAINS de retournements de situations, pas vraiment des twists, mais ça en est pas loin!

Et évidement cette mise en scène qui est purement et simplement ce dont je suis amoureux, cette façon d’expliquer, de le montrer, avec ces flashbacks, cette schématisation et cette imagerie super dark avec pas mal d’effet dans du montage soit très calme et d'une poésie dingue, soit très rapide avec des effets comme la superposition, les différences directionnelles, les faces à faces, le symbolisme, les effets de rages, d'intimité dans les pensées des personnages avec ce jeu de couleurs et parfois d'opposition entre le rouge et le bleu et parfois des métaphores ou représentations, BREF, typiquement (un peu ce que fait la saga Saw) ce que j’aime!

J’aurais donc vécu 37 épisodes complètement DINGUE (peut-être pas tous car y'a toujours des moments moins prennant et moins fou, mais vu ce qu'il y a côté, ça ne peut qu'être au moins très bien) et j’en espérais pas autant à la base, vraiment, c’est pour moi une œuvre tellement MAJEURE dont on ne parle pas assez, et je ne comprend pas, je trouve ça tellement honteux, car c’est peut-être pas parfait, mais honnêtement si je prend les exemples omniprésent, Breaking Bad et Game of Thrones serait en droit de rougir à côté!

Bref, BRAVO au(x) scénariste(s), BRAVO au(x) réalisateur(x) et MERCI à Alexis Tomassian et Emmanuel Karsen pour leur interprétations des mastodontes de la série, ainsi que Maïk Darah et Bruno Choël que j'aime D'AMOUR, pour leur rôle secondaire!

NOTE: 9/10 ❤️ (Bienvenue dans mon TOP 5 ma belle!)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 61 fois
Aucun vote pour le moment

Vincent WESOLOWSKI a ajouté cet anime à 2 listes Death Note

Autres actions de Vincent WESOLOWSKI Death Note