Débuts étincelants, et puis...

Avis sur Doctor Who

Avatar Caine78
Critique publiée par le

Saison 1 (9/10) :

Eh bien, il est peu dire qu'elle apporte un sacré vent de fraîcheur cette « première » saison (oui, parce qu'en réalité cela existe depuis les années 60, c'est un peu compliqué en fait, moi-même j'ai un peu de mal à comprendre) du « Docteur Who »! Mais loin de se limiter à un simple spectacle avenant et maîtrisé, c'est bien à un véritable rêve de science-fiction auquel on a droit ici : script inventif, dialogues ciselés et percutants, interprétation savoureuse et enjouée (Billie Piper est une merveilleuse et irrésistible Rose Tyler)...

Il est peu dire qu'il y a de quoi se réjouir devant une œuvre ne manquant ni de charme, ni d'élégance, les péripéties se déroulant à chaque fois sur un rythme endiablé, tandis que les différents voyages temporels ne font eux que confirmer le talent inouï des créateurs, aussi brillants pour rendre le présent aussi saisissant (pour ne pas dire parfois un peu inquiétant) que le passé ou le futur, et ce sans jamais perdre le sens de l'humour ni de la mise en scène. Bref, c'est de la SF comme on l'adore, intelligente et très créative : encore!

Saison 2 (8/10) :

Démarrant moins bien que la succulente première saison, cette suite des aventures du « docteur » nous rassure rapidement. L'effet de surprise a beau être passé et l'excellent Christopher Eccleston remplacé par David Tennant , nous nous sentons rapidement en terrain ami, d'autant que l'univers proposé est toujours aussi riche. On s'étonne même de voir à quel point les scénaristes ont réussi à se renouveler, à l'image de l'apparition des loups-garous ou d'une narration complètement différente le temps d'un épisode, le tout sans jamais rompre avec l'esprit et l'humour qui le caractérise. Bref, c'est un « Doctor Who » toujours aussi réjouissant que l'on retrouve, la présence une fois encore délicieuse de Billie Piper n'étant qu'un atout charme parmi bien d'autres. Que ce cher docteur continue à explorer le temps et l'univers aussi longtemps qu'il lui plaira s'il se maintient à ce niveau...

Saison 3 (6/10) :

Au début, « Doctor Who », j'étais inconditionnel. Incroyablement inventif, drôle, visuellement ébouriffant... Tout me plaisait dans une série qui ne cessait jamais de se renouveler, et ce toujours avec une intelligence, voire parfois une émotion dont peu de séries peuvent se targuer. La seconde saison montrait déjà quelques signes d'essoufflement, sans que cela nous apparaisse dramatique non plus. Hélas, ce troisième volet semble définitivement confirmer le déclin ressenti. Steven Moffat et ses acolytes ont beau tout faire pour donner un nouveau souffle aux différentes aventures, cela ne fonctionne plus vraiment. Oh il y a bien une nouvelle héroïne plutôt charmante et il serait de mauvaise foi d'écrire que les scénarii sont un copier-coller de ce qui a été fait avant, mais il n'y a plus la ferveur, l'intensité, le plaisir qu'il y avait auparavant à retrouver notre docteur adoré, comme si l'inspiration manquait, à l'image de dialogues devenant même parfois crispants...

Et puis, en milieu de saison, au moment où tout semblait « perdu », les créateurs retrouvent ENFIN une verve digne de ce nom, avec histoires nettement plus accrocheuses et enfin dignes du brillant passé de la série, avec même quelques idées particulièrement étonnantes. On a même droit à un méchant de haute volée (incarné par le toujours excellent John Simm) dans les derniers épisodes, venant définitivement réhabiliter la série dans nos cœurs. Et pourtant, malgré ce net regain de forme légèrement tardif, je ne peux m'empêcher de penser que l'âge d'or de la série est (déjà!) derrière elle, comme si, malgré certaines réelles qualités donc, cette troisième saison amorçait une baisse de qualité qui ne cessera jamais de se confirmer dans le futur. En espérant, bien sûr, me tromper.

Saison 4 (4/10) :

Malheureusement, les saisons du « Doctor Who » se suivent et se ressemblent... à chaque fois en moins bien. C'est simple : tout ce que j'adorais avant dans la série me lasse désormais profondément. La capacité de renouvellement est quasi-inexistante, reprenant toujours les mêmes schémas épuisants aux enjeux identiques à base de

« on va tous mourir et en plus ce sera la fin de l'univers, mais finalement le bon Docteur trouve toujours une solution miracle de dernière seconde pour que tout revienne en ordre ».

De plus, le grand n'importe quoi a tendance à devenir la norme, le flot de paroles ininterrompus et balancés à tout vitesse semblant espérer compenser une certaine vacuité à plusieurs reprises.

Du coup, même le rythme effréné a souvent fini par me gonfler, parvenant presque à devenir lui aussi ennuyeux à force de ne quasiment jamais se poser plus de quelques minutes. Après, cela reste visuellement très sympa, le retour de quelques figures de la série et un certain humour permettant de limiter les dégâts, la série restant inévitablement dépaysante. D'ailleurs, je dois avouer que le temps d'une poignée d'épisodes, j'y ai cru : une vraie tension, des histoires sortant enfin du quotidien de la série... Sentiment hélas provisoire, celle-ci retombant vite dans ses travers, même l'excellent David Tennant semblant avoir exploré toutes les possibilités de son charismatique personnage... Bref, après avoir démarré à neuf étoiles, me voici désormais à en accorder cinq de moins en trois saisons : « Doctor Who » a beau rester une série atypique, son incapacité à se transformer au fil des années fait de moi un spectateur lassé : la cinquième saison risque d'attendre longtemps, très longtemps...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 207 fois
1 apprécie

Caine78 a ajouté cette série à 4 listes Doctor Who

Autres actions de Caine78 Doctor Who