Insupportables clichés

Avis sur Emily in Paris

Avatar ciaobella
Critique publiée par le

Voici la série qui cartonne aux Usa . Omg! J'ai tenu 1 épisode ! Comment peut on aligner autant de clichés sur Paris et la France ? On savait déjà que les américains pensaient que tous les français portaient béret et baguette de pain sous le bras, mangeaient un croissant tous les matins et roulaient en 2cv mais là , les sommets de la stupidité ont été atteints. Alors, le Paris de cette série décérébrée est propre comme un sou neuf, point de migrants sous les ponts , point de poubelles et rats , point de quartiers entiers de non droit et il y fait toujours beau. La chambre de bonne de notre héroïne qui s'évanouit de bonheur à chaque fois qu'elle mange un pain au chocolat, fait 800 mètres carrés et est située bien sûr dans les beaux quartiers, place des Vosges. En réalité, la chambre de bonne à Paris fait 5 mètres carrés, au 5 eme étage à 1000 euros par mois sans les charges. Nous savons désormais que toutes les parisiennes portent des Louboutin et ressemblent à des copies de Coco Chanel. En vrai, la parisienne porte baskets et jeans pour arpenter le métro et galère pour payer son loyer à Belleville en s'abstenant de porter jupe..... Les Louboutin ce sera dans une autre vie... Nous découvrons également que tous les français sont beaux dragueurs et futiles. Que tous les français sont méchants, hautains, sarcastiques et vénaux et qu'ils vont tous les soirs dans les clubs de jazz. En vrai, les français sont des gens comme les autres, qui bossent et plongent dans leur canapé en rentrant à la maison. Paris est une fête, disait Hemingway il y a 60 ans...les scénaristes de cette daube sont restés coincés à cette époque. Ce ne serait qu'anecdotique si les américains ne voyageaient pas.... et lorsqu'ils arrivent à Paris autrement que pour un congrès de 2 jours où ils sont bichonnés par leur société ou quand ils ont les moyens de s'offrir un appartement aux Champs Elysées en dehors des manifs de gilets jaunes, , ils tombent de haut en découvrant la réalité d'un Paris sale et dangereux, abandonné et à mille lieues de la version carte postale de cette lamentable production. Du coup, les touristes développent un syndrome particulier, une dépression post Paris qui les met face à cette supercherie. J'espère ne pas vous avoir donné envie de vérifier par vous-même . Autant le prendre avec humour mais la bêtise ne m'a jamais inspirée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 598 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de ciaobella Emily in Paris