Merica fuck the world.

Avis sur Esprits criminels : Unité sans frontières

Avatar Luke Sama
Critique publiée par le

Il y a les Etats-Unis, et le reste du monde à leurs chevilles. Voilà l'impression que donne cette nouvelle série, pas innovante pour un sou. Le principe est simple : des américains se font agresser ou disparaissent aux quatre coins du monde, et plutôt que laisser les forces locales faire leur travail, on envoie les cow-boys américains avec leurs gros sabots. Pourquoi pas après-tout, on n'est jamais mieux servi que par soi-même. Mais là ça transpire l'américanisme à plein nez, c'est étouffant et presque dégradant.
J'ai vu deux épisodes, et ce qui ressort c'est que les locaux sont des branquignoles négligents alors que leurs confrères des USA sont des pros, les meilleurs même. On n'est pas au stade du petit blanc qui donne sa banane au grand noir, mais tout juste, c'est à pleurer ! Il y a un manque d'humilité révoltant et ça n'a pas l'air parti pour s'arranger.
Et c'est dommage parce que pour le coup, on aurait pu apprécier de voir une série présentant intelligemment le choc des cultures. Chaque pays est différent, parfois chaque région d'un pays est différente, et on aurait pu découvrir des façons de penser nouvelles au travers des enquêtes, mais tout est écrasé sous la botte du super américain. La série tente bien d'insuffler un peu d'humilité à ses personnages, mais le scénario envoie tout valser à chaque rebondissement, à chaque confrontation avec le méchant policier du coin corrompu ou flemmard.
On aurait pu voyager aussi, mais si c'est le seul argument que la prod a à nous proposer c'est peu. Jusque là, je n'ai pas eu l'impression de voyager du tout, quelques rues bien maquillées et une armée de figurants font le travail, mais sans plus. Où sont les plans authentiques, les clichés de carte postale ? Par exemple, Hawaii 5.0 proposait régulièrement des plans de rêve, sans bouger de l'archipel (qui a de quoi faire, soyons honnête), alors que là il n'y a rien. Pas de rêve, pas de cauchemar, mais des clichés à ne plus savoir quoi en faire. Encore raté, donc.
Et le casting ? Il y a du bon, mais là encore ça ne sauve rien. Gary Sinise est pourtant un acteur que j'aime bien (je vous conseille le film Mission to Mars, plutôt sympa), comme Alana de la Garza (qui était excellente dans Forever), mais ils ne peuvent que sauver leurs personnages en faisant de leur mieux, et je ne les ai pas trouvé convaincants. Est-ce qu'ils y croient un peu ? Pas sûr.

Bilan : si vous aimez le colonialisme américain, c'est parfait, sinon fuyez, pauvres fous !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 418 fois
1 apprécie

Autres actions de Luke Sama Esprits criminels : Unité sans frontières