Être fait de métal n'empêche pas d'être humain

Avis sur Fullmetal Alchemist : Brotherhood

Avatar Herbert
Critique publiée par le

Deux frères transgressant le tabou ultime de l'alchimie pour ressusciter leur mère morte. Mais personne ne pouvant se prendre pour dieu ils subiront les conséquences de leur arrogance. Perte d'une jambe et d'un bras pour l'un, la perte du corps entier pour l'autre, seul son âme subsistant dans une armure trainant là le jour de la catastrophe. Entre culpabilité et désir de réparer leurs erreurs leur seul et unique but sera de retrouver leurs corps à tout prix.

Voilà ce qui m'a attiré dans cette série, l'histoire de ses deux frères. A peine commencer on ne peut que ressentir une forte empathie pour ses deux enfants naïfs qui veulent retrouver leur mère. Après tout qui n'aurait pas fait pareil à leur place pour retrouver l’être que l'on aime ?
De plus ce qui m'a encore plus touché c'est cette "brotherhood", l'amour, la conviction qui lie ses deux frères a quelque chose de grandiose.
Peut-être est-ce parce que j'ai moi même un frère jumeau et que je mets à leur place facilement mais quoi que que se soit cette série m'a touché. Je ressentais leur culpabilité, leur colère, leur découragement, j'étais avec eux et je voulais qu'ils atteignent leur but, c'est peut-être pourquoi cette série est dure à lâcher, on veut voir le dénouement !

Cependant tout le charme de la série ne dépend pas que de ces deux frères mais aussi de tous ces personnages haut en couleurs ! Car Fullmetal Alchemist nous crée un univers, un pays, un monde, avec des habitants.On nous peint l'humanité belle, unie mais aussi violente, dure et horrible. Le tout reste dans une certaine mesure crédible, le pays à une histoire, comme leurs personnages et on se plaît à voir évoluer ce monde d'alchimistes.

Pourtant la série souffre de défauts, malgré qu'elle est réussie à me captiver je trouve que les personnages des "hommonculus" créent une rupture avec la crédibilité que la série essaye d'instaurer, je comprends l'intérêt de la symbolique de ces personnages pour l’histoire principale mais leurs pouvoirs, leurs apparences décrédibilisent tout l'univers cohérent de la série, leurs pouvoirs sortant un peu de nul part et n'ayant parfois aucun rapport avec l'alchimie (ex : Le pouvoir des ombres) on commence à se demander si l'alchimie n'est pas une excuses pour faire tout et n'importe quoi.

En oubliant ce défaut Fullmetal Alchemist reste une série attachante, que l'on plaît à suivre. L'évolution des frères Elric nous faisant réfléchir à notre tour sur des sujets diverses : Qu'est-on prêt à faire pour atteindre ses objectifs ? Qui détient la vérité ? Une guerre peut-elle être juste ? Etc.. J'aime les séries qui stimules mes méninges.
Et finalement le dénouement arrive et on pleure un petit peu, pas trop, parce que quand même je suis un homme super viril.

PS : La musique est vraiment pas mal aussi, certains génériques sont vraiment entrainant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 560 fois
2 apprécient

Herbert a ajouté cet anime à 1 liste Fullmetal Alchemist : Brotherhood

Autres actions de Herbert Fullmetal Alchemist : Brotherhood