Goth âme.

Avis sur Gotham

Avatar Bung
Critique publiée par le

Nous savons tous, sauf les cas désespérés, à quel point il est important pour une société de production, à fortiori une major, de rentabiliser, du moins d'essayer, le moindre centime investi dans une franchise.

Batman en fait malheureusement parti, et du coup, après les multiples films du tâcheron Nulanesque, des efforts nanardisants du pilote de course, des la série animée malheureusement aseptisée (mais excellente en soi), des réussites burtonnesque, voilà qu'on nous inflige la série Gotham, développant l'univers de Batman juste après les meurtres des parents de Bruce Wayne.

Et c'est là, en fait, le seul point fort du film. D'essayer d'établir, de construire, de poser un univers que devra affronter le petit par la suite est une excellente idée.

Le problème étant que derrière, il est nécessaire que cela suive, et malheureusement, les financiers ont repris le truc à leur compte.

Le résultat est un immense gâchis. Faut-il le rappeler ici toutes les conneries parsemant cette "oeuvre" ?

Deux flics d'un caractère différent cohabitent et résolvent, ensemble et par la force des choses, diverses enquêtes, avec en toile de fond des figures de l'univers en mode Shônen. Cela pose deux problématiques majeures.

La première, c'est que le coup des deux flics différents qui cohabitent ensemble pour résoudre des enquêtes est déjà vu, revu et re-revu, et ici pas vraiment intéressant. Les enquêtes sont globalement moisies et je passe sur les meurtres et autres disparitions qui, visiblement, ne semblent pas déranger la police locale. Après, ça reste deux figures de l'univers (Gordon et Dent, rien que ça), mais structurer leur relation de façon un brin plus subtile aurait été peut-être mieux. Il y a bien quelques enquêtes sympas (le meurtrier au ballon), mais il y a vraiment des choses incompréhensibles le concernant (il n'est pas possible d'utiliser des hélicoptères pour récupérer les victimes...?), d'autant que l'aspect réaliste les intègre mal. Un univers réaliste n'est pas vraiment compatible avec un meurtrier au ballon météorologique...

La deuxième, c'est tout simplement la façon dont sont posés les personnages essentiels de l'univers. Ni Cat, ni le Pingouin, ni Ivy, ni aucun personnage connu de l'univers n'est posé autrement qu'avec les gros sabots d'un éléphant prisonnier dans un magasin de porcelaine. Ils ont fait l'une des conneries classiques des scénaristes débutants (ou pressés par leurs patrons qui ne savent même pas ce que "idée" veut dire) qui consiste à surcharger leurs histoires de tout et n'importe quoi, en espérant que cela suffise pour donner l'impression de savoir raconter un histoire...

Au final, c'est plus que pénible et la routine s'installe - attention les deux flics arrivent dans une mansarde, qui de la liste n'a pas encore été cité, tiens c'est Machin, donc c'est Machin - Bingo !

Surgissent ici et là quelques idées très Batman (comme, encore une fois, le tueur au ballon), mais ces résurgences de l'univers déjanté originel, une mine d'or de délires en tout genre, est soit mal intégré (la ville est réaliste, c'est juste un peu plus mal famé que dans d'autres séries), soit totalement ignoré - de la mafia, on s'en fout.

Une énième série pompe-fric dont on regrettera qu'elle utilise une époque vraiment intéressante, car finalement totalement vierge.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 150 fois
Aucun vote pour le moment

Bung a ajouté cette série à 1 liste Gotham

  • Séries
    Illustration A Faire (Séries)

    A Faire (Séries)

    En fonction de leur diffusion et de mes caprices du moment, flemme comprise...

Autres actions de Bung Gotham