Goth-amer (Avec quelques spoilers)

Avis sur Gotham

Avatar Dr Montparnos
Critique publiée par le

Première critique sur le site, sortez les trompettes !

L'univers de Batman, je l'ai découvert sur le tard. Il y avait bien les dessins animés qui passaient quand j'étais encore un marmot qui mangeait du nutella à 16h avec un bon verre de jus d'orange, mais ils ne me font aujourd'hui ressentir qu'une douce familiarité avec ces graphismes et cette musique, nul retour en enfance profond. C'est bien avec la trilogie de Nolan et surtout la récente série de jeux vidéos composée de Arkham Asylum, Arkham City et comparses, que j'ai été happé sans vergogne dans un monde peuplé de méchants charismatiques, de questionnements moraux et d'immeubles lugubres mais pas dénués de charme. Tout un programme.

Gotham je l'attendais peu, restant sur le goût fade de l'ennui chronique de sa collègue Arrow. Mais bon, chaîne concurrente, casting différent, dimanche aprem pluvieux. Allez jetons des yeux au bestiau.

Le pilote, ne jugeons pas dessus. Personnellement je pense que ce sont les épisodes les plus compliqués, aux intentions multiples, dont on attend beaucoup et qui sont souvent loupés. Oui c'est pas super subtile, on voit tous les méchants d'un coup, Gordon est fade, la mort des Wayne on attendait que ça passe comme un vilain vaccin. Soit. J'ai visionné jusqu'au quatrième épisode avant d'écrire la présente critique, histoire de vraiment voir ce que Gotham a dans le bidon.

Bah c'est décevant.

Entendons nous bien, il y a du bon. Je trouve que l'ambiance de la ville y est, les décors sont sympas, les inserts sur fonds verts un peu grossiers mais pas horribles, on repart sur un aspect davantage proche du comics que du Nolanien. Des (et non "Les") acteurs sont convaincants, le Pingouin en tête. L'associé de Gordon également. Et puis, la série se concentre pour le moment sur l'ascension de notre ami costumé Cobblepot, sur fonds de trahisons et coups bas franchement sympa à suivre et surprenants. La noirceur autour de ce personnage est présente et crée un bon contraste avec le reste de la série. Pour ce qui est des libertés prises autour du background des personnages, je m'en moque un peu à vrai dire tant que ça reste cohérent avec le reste. La bataille de mafieux est aussi un bon élément car représentant autant un ennemi pour Gordon que pour le chevalier noir, même si on aurait préféré les voir plus jeunes histoire de laisser du boulot au futur Batman auquel on présentera deux vieux en fauteuil roulant se disant que c'était mieux avant.

Le reste est franchement ennuyeux.

On nous promet Gotham, Gordon face au crime, face à ses idéaux et l'ascension inexorable de méchants. On nous sert Bruce Wayne qui joue les Spy Kids dans son salon avec sa loupe et un Gordon transparent qui lui rend visite tous les quarts d'heure pour lui dire "Fiston, Gotham peut être sauvée. Accroche toi gamin !". Le dit Gordon qui est avec une Barbara grotesque, qui me rappelle les sombres heures de Arrow et de Laurel-tête-à-claque. Laquelle Barbara se fait dragouiller par Montoya qui joue le jeu du "C'est toi que je t'aime". Je passerai sur la sous-intrigue les liant qui est d'un manque de subtilité affligeant. Pour continuer dans ce qui fâche il y aussi la gangsta Fish jouée par la maman de Jaden Smith, dont on devine maintenant lequel de ses deux parents lui a appris le métier. C'est surjoué, sur-articulé, surfait, surimi, tout ce que je déteste. On nous parle de crime, de policiers achetés par la mafia, de tout le monde acheté par la mafia. Tout ça est superficiel, on ne le ressent pas le moindre instant vu que tout le monde s'en fout que la mafia soit partout, Gordon le premier.

Voilà la cohérence n'y est pas et ça laisse après visionnage le souvenir d'un aspect toqué et superficiel. Tout ce qui est réussi pendant les segments du pingouin est démonté dans le reste de l'épisode. Je continuerai à regarder parce qu'encore une fois l'intrigue autour du pingouin porte le tout et que j'ose espérer que cette partie ne sera pas gâchée. Mais si les épisodes pouvaient s'affranchir de Bruce, Barbara et d'un peu de Gordon, on tiendrait un truc.

J'entends encore Gordon qui me dit "Fiston, Gotham peut être sauvée. Accroche toi gamin !" ...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 325 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Dr Montparnos Gotham