Une prévisible déception

Avis sur Gotham

Avatar NaëlD
Critique publiée par le

Cette critique a été écrite vers la fin de la première saison. Une mise à jour est disponible à la fin.

Nous avions tous un rêve pour Gotham. Un rêve probablement dû au fait que Christopher Nolan avait élevé Batman au rang auquel on l'attend : un héros sombre, mature et filmé de façon extrêmement réaliste.

L'écueil de la série Gotham tient cependant du dilemne. On regarde parce qu'on sait que ça va parler de Batman. Mais on la déteste pour exactement la même raison. Je m'explique.
On attend tous une série (ou même un film pourquoi pas) qui explorerait de façon profonde la psychologie de Bruce Wayne, le fait qu'il mette un masque afin de soulager toutes ses pulsions sanguinaires et ses instincts de vengeance. Evidemment étant donné qui produit la série, étant donné le public visé, on se doutait que ce ne serait pas ça, on se doutait que ce serait un feuilleton classique comme il en existait lorsque nous étions enfants, avant que la télévision n'accepte de produire des séries de qualité. Produire cette série, après Game of Thrones, Breaking Bad, après la trilogie de Batman vient probablement autant d'un mauvais goût que d'une volonté de capitaliser sur un héros populaire.

Je veux dire beaucoup de choses sont ignobles dans cette série. Le jeu de la plupart des acteurs, l'esthétique de la plupart des méchants (je veux dire c'est quoi ces acolytes SM dégueulasses de Victor Zsasz, ou la coiffure de Cobblepot) et surtout, surtout Fish Mooney. La scène finale d'un des épisodes où elle se fait attaquer sur un bateau par un mercenaire est ridicule, pas crédible, rien du tout.

Cependant il y a une chose où cette série s'en sort pas trop mal et qu'elle devrait développer, mais ça amènerait à abandonner un peu le personnage de Bruce Wayne, et donc son argument de vente principal. N'en faire qu'un élément secondaire. Ce serait de pousser l'intrigue de la série sur ces intrigues de gang, sur les rivalités, sur Falcone et Cobblepot (et conseiller à l'acteur d'arrêter de surjouer, il a tout de même un certain potentiel). Quand la série se limite à ça, quand elle arrête d'essayer de faire du fan service en nous abreuvant de tous les personnages de la série pour tenter de nous faire plaisir (l'épouvantail) alors que ça n'ajoute rien à l'intrigue et qu'elle se contente de faire ça, j'avoue avoir passé un bon moment. Réduire le nombre d'épisodes permettrait probablement de tailler dans le vif et ne garder que l'essentiel. En effet sur pratiquement vingt épisodes de sortis jusqu'à maintenant, les moments intéressants n'ont du recouper qu'à peine une heure, en tout et pour tout. Je ne sais même pas pourquoi est ce que je continue de regarder. Peut être parce que, comme nous tous, j'ai un rêve pour Batman. Même si je sais que ce n'est pas cette série qui le rendra réalité. Parce que la stratégie commerciale de la série n'est manifestement pas de faire un travail de qualité, malgré tout le potentiel du plot.

Saison 2 :

Je n'avais je l'avoue aucune intention de commencer la deuxième saison de la série de Fox. Néanmoins, suite aux insistances d'un ami j'ai regardé les deux premiers épisodes. Si certains élémens sont toujours aussi clichés et risibles, il semble néanmoins que le travail aie été plus sérieux, et ces épisodes sont de bien meilleure qualité bien que Bruce Wayne et Selina Kyle n'ont pas l'air d'avoir envie d'arrêter d'être insupportables. Qui sait, pouvons nous avoir de l'espoir pour Gotham ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 361 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de NaëlD Gotham