👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Ceux ayant déjà entendu parler du jeu vont se dire "aïe, ça doit être de la castagne à l'état pur, avec cerveau à poser à l'entrée". Il faut dire que le jeu est un beat them all on ne peut plus classique, où le héros flingue à tout va en prenant des poses pour obtenir des points de style. Première appréhension donc.

Début de la série, et deuxième appréhension : le premier épisode semble assez proche de l'esprit du jeu, à savoir un gars baraqué et stylé baroque massacrant des bêbêtes affreuses. Et vient le deuxième épisode. On se retrouve alors dans un contexte contemporain, lors de batailles de petits gangs dans des villes pauvres. Tout est différent : l'ambiance, les personnages, le climat, etc ... Un seul indice rapproche encore les deux : le nom du héros, Brandon Heat.
L'histoire tourne alors autour des pérégrinations de Brandon et de son compagnon de toujours, Harry MacDowel. Après être tombés au plus bas, avoir vu mourir leurs camarades, ils se font recruter par le syndicat de la région, Millenion, et progressent dans la hiérarchie autant que dans la vie.
Seulement, si Brandon est bon et loyal, Harry est rusé et a des envies de grandeurs, et cela pourrait entrainer quelques dérapages dans la "Family".

Du point de vue de la construction scénaristique, cet anime se rapproche beaucoup de Berserk : un premier épisode montrant le futur du héros, glauque et dénué d'espoir, puis on enchaine sur le commencement de toute chose, et les faits amenant à cette conclusion déjà déterminée se mettent en place un à un, faisant réaliser à l'observateur attentif que certains détails insignifiants tenaient en fait une importance capitale, et que ce que l'on prenait pour un épisode "jouet" n'était en fait que la suite logique et finalement lourde de sens de tout ce dont on a été témoin.
Cette série ressemble aussi d'un peu plus loin à Trigun, série à succès créée par le designer de la série, Nightow Yasuhiro. Le personnage principal est juste, bon et droit, et suit toujours une ligne de conduite stricte, ce qui l'amènera de nombreuses fois à devoir résoudre des situations compliquées, où ses sentiments devront faire face à ce sens du devoir inébranlable.

Si vous n'êtes pas de ces allergiques aux "dessins animes japonais", et que vous avez l'occasion de mettre la main dessus, donnez-lui sa chance, elle le mérite.
Jashugan_
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 10 ans

16 j'aime

Gungrave
Phaedren
9
Gungrave

"Humans are cretaures of comparison."

Adaptation éponyme d’un jeu de seconde zone, Gungrave réalise l’exploit de transcender son matériel source, parvenant tout simplement à proposer l’une des meilleures histoires de mafia, ainsi que...

Lire la critique

il y a 8 ans

4 j'aime

Gungrave
Algernon89
6
Gungrave

Mi Scar Face, mi rien du tout

Un anime sur lequel je suis mitigé. Le premier épisode ne laissait rien présumer de terrible pour moi, un mec au design douteux se battanr contre des espèces de zombies blancs dans une interminable...

Lire la critique

il y a 7 ans

3 j'aime

Gungrave
666Raziel
8
Gungrave

L'avis de 666Raziel

Prenez Le Parrain, ajoutez y un zeste de Kill Bill. Saupoudrez le tout avec un peu de Hellsing et vous obtiendrez Gungrave. La recette vous semble complètement improbable ? Et pourtant ça marche ...

Lire la critique

il y a 5 ans

2 j'aime

Pompéi
Jashugan_
3
Pompéi

Un film catastrophe ? On ne croit pas si bien dire.

Je ne sais pas vraiment ce que j'attendais d'un film de Paul WS Anderson. Certainement pas grand chose. Mais pas grand chose, c'est tout de même pas rien. Pompei, lui, nous sert moins que...

Lire la critique

il y a 8 ans

11 j'aime

2

Overwatch
Jashugan_
6
Overwatch

Bien sur la forme, moins sur le fond

Comme beaucoup, j'ai pu tester Overwatch quelques jours, le temps de l'open beta, du 5 au 10 mai 2016. J'ai donc pu m'en faire un petit avis, que je m'en vais vous décrire ici. Pour ceux qui ne...

Lire la critique

il y a 6 ans

10 j'aime

11

Max la Menace
Jashugan_
7

Critique de Max la Menace par Jashugan_

Comment décrire Max La Menace ? On s'attend à un sous-Y'a-t-il un Flic, avec encore un espion idiot qui sauve le monde en multipliant les gaffes, et le début tend à le confirmer. Ce que la suite...

Lire la critique

il y a 10 ans

4 j'aime