L'animé le plus MAGNIFIQUE (et le plus sous-coté) de sa génération.

Avis sur Hakumei and Mikochi

Avatar Mad Dog
Critique publiée par le

On a découvert cet animé parmi le catalogue de Wakanim, et on ne comprend pas pourquoi personne ne connait pas plus que ça. Même le podcast LolJapon, où les animateurs tentent de trouver les meilleurs animés de la saison, est passé complètement à côté.

Alors que merde, niveau originalité ça se pose là : Enfin un animé de fantasy qui n'est pas un n-ième Isekai sans originalité, enfin un "slice of life" qui n'est pas une excuse pour être du Ecchi et qui embrasse pleinement le concept de "tranche de vie."

Un univers de background de RPG :

Minuscules, ou plutôt Hakumei et Mikochi, raconte les aventures de deux jeunes filles d'une taille liliputienne (elles doivent faire 9 centimètres de haut selon wikipédia) qui habitent en colocation dans un petit arbre de la forêt qu'elles ont aménagées avec des meubles et tout le confort. Les épisodes nous racontent leur vie quotidienne : leurs courses dans la ville d'à côté, leur rencontre avec un hibou, leurs sorties avec la nécromancienne qui habite la mare d'à côté, le concours de chant, etc...

Nous sommes dans un monde fantastique où les êtres humains font quelques centimètres de haut, où les animaux parlent et sont pleinement intégré à cette société. (L'un des personnage récurrent est même un collègue de travail d'Hakumei qui est une loutre un peu bourrue qui fume des clopes.) On dirait le background d'un monde de RPG... sans la destruction du petit village trop sympa par des méchants après le tutoriel.

Car il n'y a jamais d'antagoniste (et jamais aucun humain de taille normale) : on suit la petite vie d'Hakumei et Mikochi, leurs recettes de bouffe (ça bouffe BEAUCOUP dans cet animé et que des trucs qui font grave envie avec parfois la recette) leurs emplettes, leurs amitiés avec tel ou tel autres personnage, il y a même un épisode entier consacré à la réparation d'un mur qui borde un chemin. Même l'épisode 6 qui raconte un conflit entre des protagonistes et une bande de voyous qui habitent un immeuble se déroule presque comme une bataille entre gosse (ils se tirent dessus avec de la bouffe... et finissent par la manger.)

Le véritable enjeux de cet animé est son univers et ça se retrouve dans son générique de fin qui offre à chaque fois une petit passage écrit (sans doute tirée des inter-chapitre du manga originel) : que ce soit l'histoire de la ville dans laquelle se passait l'histoire, la lettre envoyé par la maman d'un des protagoniste, l'extrait d'un bail de propriété des lieux où se situe l'action, etc... C'est original et ça encre encore plus l'univers dans quelque chose de tangible. Ici, même un énorme boulon prend une dimension mythique.

Après, c'est vrai qu'il vaut mieux éviter de se bindge-watcher les épisodes, car le côté "absence de fil rouge" fait que je me suis parfois ennuyé et j'ai regardé l'heure. Mais plus l'animé s'étoffe, plus il est rempli de personnages qu'on aime revoir et atténue le côté "one shot" des histoires. (On voit les cheveux d'Hakumei pousser d'épisode en épisode.)

Et ça fait vraiment du bien d'avoir un petit animé où il ne se passe que des petites choses quotidienne et qui n'est même pas à destination des plus petits (dès le deuxième épisode, les deux héroïnes vont au bar et dans le dernier épisode, Hakumei rince la gueule de sa voisine d'en face afin qu'elle perde aux jeux.) Ça ressemble à ces animés Gibhli façon Kiki la Petite Sorcière où l'on est juste content de voir des personnages faire des trucs cool. (Je serais vache, j'oserais presque dire que c'est Arriety si le film avait poussé le potentiel de son univers au maximum.)

Purée, c'est beau :

Ha oui, parce qu'en plus d'être franchement original, l'animé pète la classe !

Alors, certes, le chara-design des personnages à fait penser à pas mal de gens à du **Made In Abys**s (au point que ça en devient un gag dans les commentaires des épisodes "mais c'est à quel moment qu'elles souffrent les nanas ?") mais il me semble que le manga lui est antérieur. Ici ça renvoi à un imaginaire sympathique, peuplé de petits lutins aux joues bien rondes.

La richesse du background se voit dans les costumes des personnages en arrière plan : aucun n'a le même visage et ils ont un costume différent bien que typique. On sent que la mangaka s'est pas contenté de se dire "on va mettre des humains en plus petit" : non, il y a aussi une originalité dans la façon dont est construit l'univers.

Et purée, c'est beau. C'est bien animé, les décors sont hyper travaillés, le monde est coloré et il y a même de l'originalité dans la mise en scène avec des éléments qui apparaissent dans des cases rectangulaires par moment. Hakumei et Mikochu a une patte qui participe à son ambiance hyper stylisé.

Et si je suis un peu "osef" devant l'opening, le générique de fin fait preuve de créativité en plus d'avoir une petite musique guillerette. Ha oui, j'oubliais, l'OST est très bonne, avec sa musique qui utilise parfois des accents celtiques et pourrait aisément être la B.O. d'un final fantasy Cristal Chronicle. (Mais je la trouve nulle part.)

Pourquoi cette indifférence ?

On récapitule : on a un animé avec un charme fou, original dans son traitement, hyper beau, bien animé, avec des personnages attachants et ... tout le monde s'en fout. Je peux bien évidemment comprendre qu'il ne plaise pas à des adolescents en quête d'un shonen de baston, d'un isekai ou d'un n-ième truc romantique.... mais le succès des films Ghibli, de Mamoru Osoda et de pas mal de séries labellisées "tranche de vie" montre qu'il y a un public pour ça. (Ne serait-ce le fait qu'il y ai très peu de cosplay de cet animé suscite mon incompréhension.)

Bon, en France, l'animé a été super mal vendu, notamment à cause de son titre... Minuscule, qui est le titre d'un autre dessin animé bien plus connu. Certes, c'était le nom original, mais pour le coup, appeller ça *Hakumei et Mikoch*i ou La petite vie dans les bois (comme les anglais) auraient peut-être été plus intéressant pour des raisons de marketings.

En l'absence d'une saison 2, je ne peux espérer qu'il devienne un de ces futurs animé culte que les gens vont découvrir avec le temps après un furieux bouche à oreille. Parce qu'il le mérite tellement. (Déjà, remontez moi cette note Sens Critique absolument pas justifiée.)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 255 fois
2 apprécient

Autres actions de Mad Dog Hakumei and Mikochi