👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Mon frisson narratif de l'année et peut être de la décennie.

Je ne pense pas qu'il faille absolument être dans le domaine de la programmation, du making et de l'innovation numérique pour apprécier l'histoire et les finesses narratives de cette extraordinaire épopée. Je vous invite juste à regarder les premiers épisodes et à vous faire votre avis.
La série dévoile au fil de son histoire une révolution culturelle qui s'est produite pendant les années 70/80/90 et je suis heureux de faire parti de cette génération où tout est devenu possible au fil des évolutions technologiques et informatiques.

Que ça soit avec l'essor des ordinateurs personnels, des jeux vidéos, des applications, d'internet, etc., notre monde d'aujourd'hui n'est plus le même et baigne pour toujours dans cette nouvelle culture.
Même si je suis forcément plus proche du personnage de Cameron dans la série (coding et créativité), je me retrouve aussi dans les personnages de Joe et Donna (ingénieur), Gordon (vision et innovation) ... Chaque personnage dévoile des facettes du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui avec les nouveaux métiers du numériques : créativité, plaisir de travailler seul ou avec les autres, d'aller encore et toujours plus loin, d'apprendre et évoluer à chaque instant, de vivre et travailler de sa passion ... mais aussi toutes les frustrations, l'isolement (souvent), les nombreux échecs et la limite très fine entre le monde du travail et la vie personnelle. Dans cet univers tout va très vite et il faut apprendre à vivre avec pour ne pas se faire dévorer. Enfin, il y a aussi le regard des autres... qui vous trouvent "différent" et qui n'ont pas la possibilité de comprendre car il n'ont pas la curiosité et l'ouverture d'esprit nécessaire.

C'est étrange mais bien au delà de certains films ou séries qui auront pu marquer mon esprit ces dernières années (Hackers (1995), Tron et Tron Legacy, War Games, Fight Club, etc.), Halt and Catch Fire résonne dans mon esprit et me donne du courage pour la suite.

À la fin des 4 saisons (40 épisodes) de cette série, il coule en moi, au delà d'une très grosse nostalgie, l'envie d'aller encore plus loin - de retrouver ce qui m'anime depuis toujours dans la pratique du code et surtout mon goût pour la création, l'expérimentation et l'apprentissage.
Pour finir, je vous invite à écouter la bande originale (2 albums) pour prolonger l'expérience.

codingyourbios #fourseasons #perfect #besttoptenserie #ost #anthropocène #Flashisnotdead

ekameleon
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 3 ans

Halt and Catch Fire
Strangeek
8

Parait que l'ordinateur c'est l'avenir...

Sous ce titre barbare et totalement obscur se cache surement l'une des meilleures nouveautés de l'année dans le petit monde des séries TV. Contrairement à l'appellation méprisante du "Nouvel Obs", à...

Lire la critique

il y a 8 ans

29 j'aime

Halt and Catch Fire
moktar
9

Le virtuel n'a jamais été aussi vrai.

Comme beaucoup, je considère Halt and catch fire comme une des séries les plus sous-estimée de son époque (spoiler : la notre). Et malgré tout, c'est un miracle qu'elle ait pu tenir pendant 4 saisons...

Lire la critique

il y a 4 ans

15 j'aime

Halt and Catch Fire
F_b
5

La série qui s'auto-spoile

A la fin d'un épisode pilote qui ne promettait rien de captivant pour la suite, je me suis retenu de publier une critique qui pointait ironiquement la prévisibilité du récit. Après 5 épisodes, je...

Lire la critique

il y a 8 ans

14 j'aime

9

Halt and Catch Fire
ekameleon
10

Halt and Catch Fire !

Mon frisson narratif de l'année et peut être de la décennie. Je ne pense pas qu'il faille absolument être dans le domaine de la programmation, du making et de l'innovation numérique pour apprécier...

Lire la critique

il y a 3 ans

Forever
ekameleon
10
Forever

Pas de suite ?

Je ne comprends pas pourquoi Forever n'a pas était renouvelé pour une seconde saison ?

Lire la critique

il y a 7 ans