Close to the metal

Avis sur Halt and Catch Fire

Avatar flèp
Critique publiée par le

On ne travaille pas close to the metal, sans se brûler un peu. L'histoire est celle d'ingénieurs fous et passionnés, engagés par un commercial de la boîte Cardiff Electric, pour construire le premier PC. Les personnages s'entrechoquent, se cassent proprement les neurones contre les circuits imprimés (close to the metal, je vous dit), s'engueulent à chaque fois qu'ils ont une nouvelle idée. C'est un pari un peu dur à faire tenir pour les acteurs, pourtant c'est un succès admirable : Joe McMillan, le prétendu visionnaire prêt à balancer des ordres à tour de bras, Gordon Clark l'ingénieur passionné et sa femme qui casse tous les clichés qu'on pourrait avoir sur les femmes de savants et Cameron Howe, jeune prodige fougueuse qui casse l'ambiance bien rangée qui avait failli s'installer. Le scénario digne d'eux, garde le spectateur en haleine jusqu'au dernier épisode.
Ces personnages évoluent dans un monde soigneusement travaillé. L'ambiance et l'esthétique de la série fait aussi sa force : minimaliste, sombre, parfois explosif, rapide et affolée, parfois en suspens, calme. La musique, techno ou rock de l'époque, y contribue aussi. C'est la folie addictive d'un monde en pleine course vers le progrès, où un ordinateur doit être réactif, répondre sans délais.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 301 fois
Aucun vote pour le moment

flèp a ajouté cette série à 1 liste Halt and Catch Fire

  • Séries

    Top 10 Séries

    Avec : Six pieds sous terre, Game of Thrones, Halt and Catch Fire, Sherlock,

Autres actions de flèp Halt and Catch Fire