C'est dérangeant hein, les facettes de notre monde.

Avis sur Insatiable

Avatar Nelenia
Critique publiée par le

Cette série, j’ai envie de la défendre, pour sa qualité mais aussi pour le traitement injuste dont elle est victime à l’heure actuelle. Il y a quelque chose d’ironique, dans cette polémique d’ailleurs. Des attaques incisives, presque cruelles et parfois gratuite. Un peu comme la cour que fréquente les adolescents. J’ai le sentiment qu’il fallait un bouc émissaire, une occupation vaguement intellectuelle pour le quidam qui se sent investi d’une mission des qu’il ouvre le clapet de son ordinateur portable. Une réaction malsaine d’une bien-pensance mal pensée. J’aurais envie de demander à toutes ses personnes qui lui sont tombés dessus comme la misère sur le monde, s’ils se rappellent comment ils étaient, au même âge. S’ils ont toujours fais les bons choix, et s’ils ont toujours eu l’attitude exemplaire qu’ils prétendent avoir.

Parce que cette série, derrière ses tons criards et kitsh d’une Amérique pop, fashion et bourgeoise, est un puit de réflexion diverses et variées. Le postulat initial concerne certes l’obésité (qui, rappelons-le, est un fléau aux Etats Unis et qui tend à s’étendre dans le monde) et comment il est perçu dans une société, mais pas que. Le surpoids, la confiance en soi, les troubles alimentaires, les problèmes familiaux, la sexualité, l’homosexualité, le transgenre, l’avortement, la manipulation, la mesquinerie, l’égoïsme, la religion….Et la liste est encore très longue.

Dans cette série, on suit une jeune femme mal dans sa peau, issue d'un cadre familiale déplorable, qui se réfugie dans la nourriture, sans vraiment jamais y trouver la moindre compensation. Le peu de soutien, sinon les horreurs qu’elle reçoit au quotidien, lui forge un tempérament fougueux, impétueux. Et ce qui est assez amusant, finalement, c’est de constater Ô combien, son comportement, quand elle appartenait à la catégorie « king size » des jeunes filles, lui était pardonné, et à quel point, la minceur l’a rendu inacceptable. Comment, Patty, est une jeune femme complexe, entière, tantôt détestable et tantôt adorable. Comment, quand on la regarde, on se voit, avec toute la rage et la méchanceté qui peut-être en nous et comment elle nous renvoi à la nécessité, ou non, d’être ainsi. Alors je crois que la polémique qui tourne autour de cette série, est symptomatique d’un manque cuisant de capacité que possèdent les gens à se remettre en question et à être lucide sur eux même.
C’est une série acidulée sinon acide, qui traite avec un humour désabusé et très second degré, de sujets de notre quotidien, particulièrement contemporain. Elle fonce, sans complexe et sans tabou, droit dans toute l’horreur du monde adolescent, avec une légèreté déconcertante, pour nous rappeler que nous adulte, nous ne sommes guère mieux. Nous faisons…ce que nous croyons être juste et utile.

J’adore cette série, pour son dynamisme, son humour grinçant et frais et son côté ; je m’en fou royalement de ce que vous pensez de moi, je m’accepte. Et c’est ça, finalement, le vrai message. Parce qu’une personne en surpoids qui veut perdre du poids ou qui s’accepte comme elle est, ça restera toujours son choix à elle, c’est comment elle se sent mieux qui est important. On a tendance à oublier de respecter la volonté des autres. Taxer quelqu’un de grossophobie parce qu’elle a décidé de faire un régime est aussi pertinent que de vendre un produit minceur avec une femme qui fait un taille 34. Il en va de même pour une série. Et peut être aussi pour nous rappeler que le monde est injuste et cruel, qu’il n’y a pas de solution miracle et que le bonheur ne vient pas juste en perdant du poids.

En somme, je vous la conseille, pour toute sa bonne humeur, sa sincérité et sa justesse. Il faut aimer les univers décalés, c’est un fait. Peut être aussi l'idée que le personnage principal n'est pas celui qui est le plus important, qui agit comme un négatif pour mettre en lumière ceux qui l'entourent. Pour le meilleur comme pour le pire d'ailleurs. Et je comprends qu’on puisse la détester mais je ne pense pas qu’elle laisse indifférent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1644 fois
25 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Nelenia Insatiable