Ma déclaration aux démons de l'île de Paradis

Avis sur L'Attaque des Titans 4 : Saison finale

Avatar Reikurooo
Critique publiée par le

SOYEZ A JOUR AVANT DE LIRE CETTE CRITIQUE !

Après tant d’années de visionnage de L'attaque des titans, je ressentais l’envie d’en faire une petite critique à mon niveau.
Découvrant cet anime il y a maintenant 3 ans environ pendant les cours de philo (il faut bien s’occuper), je n’avais pas spécialement accroché aux aventures d’Eren et du bataillon. J’ai donc lâché cet anime pour y revenir environ 1 an plus tard, alors que la hype de la saison 3 faisait trembler le monde entier.

Je repris donc l’aventure et accrocha totalement, avec des musiques dingues, une animation magnifique et une histoire plus que prenante, j’ai envie de dire révolutionnaire pour du Shonen (même si ça relève clairement plus du Seinen maintenant). Ce qu’on pensait être le climax lors de la saison 3 avec les tant attendues révélations de la cave d’Eren n’en était en fait qu’un très léger avant-goût. Tout ce qu’on pensait savoir jusqu’à lors s’écroula. Les 4 pans de murs tombant et laissant apparaître un monde inconnu, vaste, et voulant votre anéantissement pur et simple.
Depuis le début, il se tramait en arrière plan quelque chose de bien plus grand que ce qu’on ne pouvait jamais imaginer. Nous laissons donc un Eren en fin de saison 3 "blessé" par les souvenirs de son père, avec un regard comme clairvoyant, n’étant plus étonné de rien et se demandant si en tuant tous les humains hors des murs, il pourrait obtenir la liberté.

Nous voilà ensuite, environ 1 an et demi après avoir quitté cet Eren totalement changé, dans un tout nouveau monde, le monde des ennemis, qui ne veulent qu’une chose, obtenir l’île du Paradis ainsi que le titan originel, possédé par ce même Eren. J’ai beaucoup aimé découvrir Falco ainsi que tous ces guerriers Mahrs, qui bien malgré eux se font laver le cerveau, au point de haïr leur propre ethnie et de vouloir tuer leurs semblables, pour seule justification un roi lâche ayant abandonné son peuple, il y a de ça plus de 100 ans. On a affaire à un tout autre anime. Mais on peut les comprendre, on leur apprend que c’est à cause de ce roi qu’ils vivent dans des camps et qu’ils sont considérés comme inférieurs aux hommes, les « démons eldiens ». Ils veulent eux aussi gagner leur liberté en servant les Mahrs.

Eren arrive donc à s’infiltrer chez ses ennemis, apprend leur mode de vie, leur histoire et y retrouve également un viel ami. Mais alors qu’on pensait avoir un Eren plein de rage face à celui qui a tué sa mère il y a plusieurs années de cela, on retrouve plutôt un personnage très compréhensif et sans haine apparente. Cette rencontre marque le début des hostilités avec deux déclarations de guerre en parallèle, celle de Willy Teyber, au nom du peuple Mahr, et celle de Eren Jaeger, au nom de l’île du Paradis.

Nous arrivons alors à l’épisode 6, avec une entrée titanesque (vous l’avez ?) d’Eren transformé en titan, voulant réduire à néant les forces Mahrs. Les pertes sont lourdes et dans une grande incompréhension de notre part, nous voyons Eren reproduire ce que Reiner et Bertolt sont venus faire chez lui il y a plus de 5 ans, créant une nouvelle génération d’Eldiens remplis de haine et assoiffés de vengeance. « La même histoire et les mêmes erreurs… Encore et encore » disait Eren Kruger.

Concernant l’animation en elle-même, le changement de studio a été très très positif, on a un chara design très proche du manga, un nouveau collaborateur pour l’ost, et, "l’arrivée" de la CGI.

Et je tiens à parler un peu de ce dernier point. MAPPA ayant repris l’œuvre en cours de route, il était difficile pour eux de fournir une animation 2D en si peu de temps. On est loin de Wit qui avait pris 2/3 ans pour faire la saison 2. Il faut faire les épisodes vite tout en adaptant tous les nouveaux chara design.
Alors oui, il y a de la CGI sur presque tous les titans mais on est à des années lumières de Berserk 2016 ou même du titan colossal de Wit Studio. La technologie est ici très bien maîtrisée et rend très très bien, surtout dans l'épisode 6, malgré quelques moments moins bien comme lorsqu’elle est utilisée sur les humains.
J’ai vu beaucoup de gens (dans la communauté francophone surtout) réagir en mal par rapport à "l’abus" de cette technologie, et je peux comprendre, mais cela ne gêne en rien la narration et n’empêche pas non plus d’avoir des épisodes épiques et grandioses comme cet épisode 6. J'ai trouvé seulement 2 moments vilains avec cette CGI, 2 scènes de 1 sec avec Eren, et quand c'est utilisé sur les membres du bataillon, à part ça, c'est un sans faute.

Épisode 6 d'ailleurs qui est totalement grandiose, retournant à chaque instant l'avantage des deux camps pour proposer un combat avec aucun vainqueur prévisible. La guerre fait rage tout autour du spectateur, des morts, des explosions, on est soufflés par toute cette action et après visionnage, on ne sait pas ce qu'on vient de voir ni ce qu'on peut en retenir, tant tout s'est déroulé à une vitesse folle dans une animation magnifique. Les nouvelles ost sont aussi grandioses et rendent les événements encore plus dramatiques dans une ville réduite en cendres. On a un total retournement de situation, et les héros qu'on connaissait depuis la saison 1 deviennent bourreaux face à ceux qui ont été à une époque, leurs propres bourreaux. "Eren, je t'en prie, retourne à la maison" réclame Mikasa, à un Eren n'ayant un seul objectif, celui d'éliminer toute menace sur le continent. On comprend alors qu'il n'y a aucun retour en arrière possible, et qu'il faut continuer à avancer, que l'on aille dans les ténèbres ou vers une forme de paix.

Je ferais certainement évoluer ma critique au fur et à mesure que la saison avance, mais j’avais envie de déclarer mon amour à cet anime et à son manga, qui se complètent avec des éléments ajoutés dans l’anime et d’autres modifiés afin d’avoir une chronologie plus adaptées au format.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 763 fois
6 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Reikurooo L'Attaque des Titans 4 : Saison finale