Avis sur

La Caravane de l'étrange par limma

Avatar limma
Critique publiée par le

Une série étonnante prenante comme une lecture...Plongés dans une histoire où tout semble incroyable et pour autant aussi prenant que n'importe quelle histoire fantastique où rien ne nous semblera illogique, incroyable ou en manque de crédibilité. Un monde imaginaire réussi.
Daniel Knauf nous montre ici une certaine maîtrise dans sa narration, developpant ses personnages tranquillement et sans romantisme appuyé avec des thèmes bien réels et d'importance, où le surnaturel pourtant prend sa place partout, tout naturellement.
Le refus de l'autre ou du vivre ensemble, la soumission à l'autorité de Dieu par des "ouailles" en besoin de "direction" et le pouvoir des "mots".
Des visions de guerre atomique pour une fin du monde annoncée (?).

Une ambiance bien étrange et très bien brossée, aidée par une belle photographie et des scènes impressionnantes de tempête de poussière, ou encore de combats par les rêves...annonciateurs de la future confrontation entre le bien et le mal.

Les décors, les costumes et les acteurs nous plongent dans cette époque de grande dépression des années 30, après le crash boursier. Ambiance irréelle et visions apocalyptiques, dons de vie et ...de mort ou encore fantômes...sur le thème de la pauvreté et de la survie appuyant fortement sur la notion de communauté (la caravane, l'église, la franc-maçonnerie...).

Eric Sthal,(Terminator 3) comprendra et accomplira sa mission, rencontrant au fil de ses péripéties, personnages curieux, ou encore malsains, rappelant quelques personnages d'amérique profonde de la série "justified".
Clancy Brown (Higlander) prêtre possédé par le démon, prêt à remettre l'enfer sur terre...utilisant Dieu pour sa propagande...

...et cette caravane de l'étrange avec ses attractions pourtant guère fascinantes mais où le divertissement prévaut dans cette époque difficile, mélange de danses du ventre, de "monstres"et autres contorsions, attractions de cirque et où les femmes objet de fantasmes, nous sont montrées "libres" avec des physiques pour le moins inhabituels et rendant crédibles cette troupe hétéroclite,
Entre autres personnages, Adrienne Barbeau, (Fog, New-York 1997 et que l'on voit trop peu souvent aujourd'hui) dans le rôle de Ruthie, charmeuse de serpent, ou encore Carla Gallo dans le rôle de Libby, brindille en mal de gloire, rappelant ces actrices "figurantes" des années 30 ; tous manipulés par un "grand patron" invisible et meneur de troupe pour sa propre vengeance, apporte un soupçon de thriller fantastique...

...Dommage que les longueurs cassent le rythme, c'est le reproche principal et il restera des scènes qui n'apportent pas grand chose dans la narration. Des situations dont on connaît déjà le dénouement ; des dialogues pas toujours bien sentis ; des scènes de nues répétitives ou d'amour accessoires qui finissent par rendre difficile l'implication totale dans cette histoire... où pourtant la mise en scène soignée et un rythme assez soutenu sur la durée, agrémentés de rebondissements, rend l'ensemble agréable à regarder.
On restera sur sa fin, au vu de l'arrêt de cette série….mais il n'est guère difficile de constater que le monde reste ce qu'il est dans la lutte perpétuelle entre le bien et le mal...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 430 fois
4 apprécient

Autres actions de limma La Caravane de l'étrange