Avis sur

Le Châlet par Djellal

Avatar Djellal
Critique publiée par le

Bon ok, de prime abord une série française sur la base du thriller ça pouvait être bancale mais j'aime me faire mal.

Le Chalet, c'est l'histoire d'une bande de jeunes trentenaires qui se retrouvent au Chalet dans leur village natal. Et qui commencent à se faire buter ou avoir des accidents mortels les uns après les autres.
En parallèle, on suit les (més)aventures d'une famille qui s'est installé 20 ans auparavant dans ce chalet. Et qui aurait disparue subitement au bout de quelques semaines.

Le synopsis installe là un mystère qui sera résolu ou en tout cas déduit assez facilement au bout du second épisode. Même pas de fausse piste ou bien de doutes, l'identité du(es) tueur(s) n'est pas la force de la série.

Cela pourrait être les personnages mais nous n'aurons aucune empathie pour les protagonistes de l'histoire, à part Sébastien qui est uniquement là pour justement se faire haïr. Ce qui fait que quand les autres meurent, "bon bah ok next, osef de lui". Ils n'ont aucune autre fonctionnalité que celle de se faire tuer sans aucune autre justification (je parle des victimes des 4 premiers épisodes). Dommage pour une série où justement tu dois pouvoir avoir le temps d'installer tes personnages.
De plus à la moitié de la saison, tu te demandes quels liens ont les jeunes entre eux, car à part avoir habité le village il y a 20 ans, Manu et Alice n'ont pas l'air d'être trop copains avec les 3 autres.

On a du mal à croire aussi que tout le monde reste aussi calme pendant au moins les 4 premiers épisodes au vu de ce qui se passe. Et cela multiplie les incohérences du début jusqu'à la fin, même sur la soif de vengeance du tueur, passant au lynchage d'innocents qui n'ont rien fait à part être présent au mauvais moment, à épargner finalement quelques ex-habitants du village. Parce que quitte à ne tuer uniquement ce qui lui ont fait du mal pourquoi tuer des innocents? La justification avancée ne tient pas. De plus comment fait-il pour que personne ne remarque à chaque fois sa disparition du chalet, alors qu'on ferme, cloise chaque porte chaque fenêtre. Ou qu'il arrive sur les lieux bien avant les autres protagonistes, alors que ceux-ci sont venus en voiture. Rien n'est expliqué...

Quelques questions restent de plus sans réponse, comment certaines personnes se sont connues, qu'est devenu vraiment la mère de Sébastien,...etc, et des scènes incompréhensibles (celle où quelqu'un (surement le tueur?) utilise une sorte d’émetteur pour générer du wifi ou 4G pour taper puis supprimer et ne pas envoyer un sms, cette scène n'aura aucune suite...qui quoi comment oubliez ça..., ou celle de la dispute Erica/un fils de Philippe, qui ne sert à rien à part rajouter du mystère pour rien...).
Même les morts manquent d'originalité.
C'est dommage.

Les comédiens n'aident pas non plus à remonter le niveau, finalement c'est l'écrivain et la cousine de Philippe qui sont les plus touchants et les mieux interprétés au niveau des adultes, les autres sont sans faveur au mieux et fade au pire. Les ados sont beaucoup plus investis dans leur rôle et le couple Julien/Alice en 1997 est très émouvant.

La musique est oubliable, celle du générique annonce une sorte de thriller psychologique mais en fait il n'en est rien. Ils auraient pu jouer là dessus, sur l'aspect un peu timbré du prétendu tueur ou la folie sousjacente et inquiétante des gens du village, mais non. Trop compliqué surement.

Bref, cette série annonçait du bon, mais est finalement ultra-décevante, avec un aspect mystère éventé assez rapidement, des acteurs pas tous très bons et surtout une ambiance à laquelle on n'adhère pas du tout.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1643 fois
8 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de Djellal Le Châlet