Mais quand est-ce qu'ils s'immolent ?

Avis sur Les Feux de l'amour

Avatar Psychedeclic
Critique publiée par le

Oui je sais, c'est un peu la honte de faire une critique de ce genre de "trucs" (ça ne mérite pas d'autre appellation). Et comme on dit, il ne faut pas tirer sur les ambulances, mais je ne peux pas m'en empêcher. Mais comment font les gens pour continuer à regarder ça ? Ca me dépasse. Même le pire après-midi d'ennui au monde ne pourrait pas m'y pousser, il y aura toujours autre chose à faire, non ? Alors oui, je veux bien les croire, tu loupes "Les feux de l'amour" pendant une semaine, c'est comme si t'avais rien raté... Combien de fois on me l'a sorti. Mais franchement, depuis quand c'est un gage de qualité, aussi minime soit-il ?
Alors non, rien à faire, dès que j'entends ce générique immonde, traumatisant, larmoyant, avec les visages de ces acteurs péquenots qui apparaissent au ralenti, j'ai des pulsions de suicide. Une odeur de formol envahit la pièce, ça sent la maison de retraite isolée dans la cambrousse, l'appartement de mamie un dimanche après-midi d'automne, la quintessence de la tristesse. Donc je mets 1, parce qu'on ne peux pas mettre 0, mais le coeur y est.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 788 fois
12 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Psychedeclic Les Feux de l'amour