C'est moi qui vais avoir besoin d'une asistante sociale...

Avis sur Les Kassos

Avatar Algernon89
Critique publiée par le

Ce qui est impressionnant en France dans le domaine du divertissement c'est la facilité avec laquelle toutes les merdes sans inspirations, vulgaires et sans idées arrivent à faire le buzz sans raison. Toutes ces séries au format très court genre Connasse, Bref, Catherine et Liliane, Les Lascars, Soda, Scènes de Ménages et j'en passe trouvent systématiquement un public. Ça m'agace toutes ces daubes où je ne parviens même pas à saisir la blague avant le cut final pour passer à la blague suivante qui se tapent toujours l'affiche comme si c'étaient des trésors de créativité. Les kassos fait partie de ces sinistres succès qui me font m'interroger très sérieusement sur le bon gout des français en matière de divertissement. Le genre de dauberies que je découvre au hasard d'une page Youtube et qui me fait pleurer intérieurement quand je vois le nombre de vues.

Le principe est d'une nullité crasse: des personnages de notre enfance viennent consulter une assistante sociale. Cliché pourri oblige, l'assistante est affublée d'un affreux accent créole caricatural qui arrive à vous saouler avant la fin de l'épisode (qui dure 2 minutes). Les personnages viennent exposer leurs problèmes, puis ça vire rapidement au trash, c'est pas marrant, et le cote humoristique de la chose m'échappe à chaque fois, et voilà deux minutes de perdues dans une vie qu'on ne retrouvera jamais. La perte est encore plus grande car pour combler cette incompréhension on se laisse aller à enchainer les épisodes pour voir à quel moment précis il y avait à rire dans cette horreur.

L'animation est dégueulasse, la manière dont tout ces petits bonhommes est animée est épouvantable, quand aux gueules des persos c'est à vous filer des cauchemars, c'est au moins aussi laid que Cleo et Chico ou Ren and Stimpy, mes traumatismes d'enfance. Ça s'agite dans tout les sens à vous donner des nausées, c'est pas fluide, c'est clairement à jeter au plus profond d'une poubelle et à faire enterrer au fin fond du Nevada.

Les gags ne sont bien entendu pas drôles pour un sou, on balance de la vulgarité random et c'est censé nous faire rire. Le plus tragique c'est qu'à l'instar des autres séries bidesques et courtes à la Soda les blagues de Kassos n'ont pas de chute, on nous annonce le dénouement dès l'exposition du personnage. Grotoro est un animal, la petite fille lui fait un câlin; il lui arrache la tête. Haha marrant. Le broshing de SanGoku est raté, trop rigolo. Tout est de cet acabit, pas besoin de m'enfiler toute la série pour savoir que je n'esquisserais jamais un sourire.

Les kassos est un joli cocktail de tout ce que je déteste dans le divertissement au jour d'aujourd'hui: outre n'avoir aucune idée autre que le bête plagiat de la vraie culture divertissante qui elle a fait ses preuves, il pue le fric facile, les gags sont écris en 2 secondes chrono montre en main; les dessins me font vomir par les rétines, les doublages me filent mal au crâne et c'est sans compter sur le générique putassier au possible qui ne pourrait être plus crispant. Encore une belle chiasse qui ne fait que surfer sur des univers à succès déjà établis et connus de tous pour nous affliger d'humour bricolé à la va vite. Merci Canal +

Je veux bien que les gouts et les couleurs ne discutent pas mais quand même faut pas déconner. Les kassos est le pur produit de la dégénérescence de la culture de ces dernières années. C'est à bruler au lance flamme

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1472 fois
23 apprécient · 23 n'apprécient pas

Autres actions de Algernon89 Les Kassos