Voyage au fond de l'abîme

Avis sur Made in Abyss

Avatar eddyteur
Critique publiée par le

Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un animé, et ayant un peu de temps entre mes mains c’était l’occasion de s’y remettre avec un anime vraiment bien noté: Made in Abyss. Considéré comme l’un des meilleurs animés de la saison, je n’ai pas pu laisser passer cette opportunité, étant donné que mes éclaireurs (que j’aime du fond du cœur) me l'ont éperdument recommandés.

Ayant vu la couverture et l’opening, je m’attendais à une aventure bon enfant et quelque peu Ghibienne (Ghibien ? ou Ghibilienne ?) bon bref similaire à un Miyazaki, et beh il s’avère être que ça a bien répondu à mes attentes, mais je n’étais pas au bout de mes surprises !
Voyons vite fait le synopsis : le tout prend place sur une petite île, ou nous pouvons trouver entre autres un cratère immense de plusieurs kilomètres de diamètre, pour une profondeur d'une dizaine de kilomètres environ (J'ai plus les chiffres). Comme vous auriez pu le deviner, ce cratère est appelé l’abyss, et est composé de 6 niveaux, dans lequel nous pouvons trouver de la faune et de la flore diverses et variés, allant de petits lapins tout mimi, à gros oiseaux à l’allure de dinosaures mangeurs d’humains. Cet abyss attire les convoitises et s’avère être passionnant (et dangereux) à explorer. Or, lorsque nous nous aventurons dans celui-ci, le corps humain subit ce que nous appelons « The curse of the abyss », se manifestant de manière différente selon les niveaux, et cette malédiction empire au fur et à mesure que nous nous enfonçons dans ce trou. Nous y trouvons des reliques diverses et variées, bref j’en passe et des meilleurs.
Cet abyss attire donc les curieux et reste en permanence exploré par les « cave raiders », dont les plus ambitieux iront jusqu’au fin fond des ténèbres.
Nous suivons donc l'histoire de Riko, une gamine courageuse, persévérante et téméraire, dans un orphelinat composé d’enfants dont la mission est d’explorer la surface de cet abyss, ou du moins la première partie. Riko, qui est en fait la fille d’une exploratrice très célèbre n’étant jamais revenue de l’abyss, rencontre un robot, Reg, à l’allure et au comportement humain, un vrai pleurnichard, courageux des fois, qui lui sauva la vie. Bon bref elle va se démerder vite fait pour le faire rentrer au sein l’orphelinat, et reçoit une lettre provenant apparemment du fin fond de l’abyss, qui s’avère être écrite par sa mère, lui disant « je t’attends au sixième niveau », soit au fond. Elle décide de s’échapper en douce avec son copain robot pour partir à la recherche de sa mère, et c’est là que commence notre aventure !

Ces 9 premiers épisodes sont très rythmés, bien construit et les personnages sont attachants. L’animation et la direction artistique quant à eux sont PARFAITS ! C’est beau ! Esthétiquement parlant ça se rapproche de la perfection, les décors sont magnifiques, la variété des paysages, et des monstres sont hypers bien pensés et travaillés. Pour moi ça restera un point très fort de la série. La bande-son est aussi très bien foutue, à part l’opening que je n’ai pas pu supporter.
Concernant l’histoire, c’est captivant, riche, cette aventure nous réchauffe le cœur, et nous nous laissons emporter dans cette épopée qui, à première vue bonne enfant, s’avère au fur et à mesure être plus mature que ce que nous pouvions espérer. Ce cratère nous rend de plus en plus curieux, les personnages sont réalistes, nous font souvent sourire et nous font chaud au cœur. Oscillant entre scènes émotionnelles, dramatiques et humoristiques. Je prenais donc mon pied moi qui n’avais pas vu d’animé depuis un moment et qui recherchais quelque chose de captivant et me mettant de bonne humeur, un peu comme HxH.

Puis vint un certain épisode, ou je fus agréablement surpris et ému par l'aspect poétique et la puissance émotionnelle employée totalement inattendue! (Spoiler, lisez seulement si vous avez vu l’anime) :

Bon, pour ceux qui l’ont deviné, je mène mon audience en bateau, je veux qu’ils aient la même surprise que moi, car je n’étais pas prêt tout simplement. Je me remettais aux animes et je recherchais une bonne aventure sympa. On m’a prévenu pourtant sur youtube : « real abyss experience starts at episode 10”, "bof" je me disais, je m’attendais à une ambiance un peu lugubre ou deux/trois monstres en plus.
Puis là, soudainement de nulle part, on insiste impuissant à notre héroïne qui agonise pendant bien 10 minutes, pissant le sang de partout, avec son ami robot qui essaie désespérément de lui couper la main tout en paniquant. Cette scène était à la limite de l’insoutenable. C’est alors que l’abyss a pris tout son sens et que le vrai visage de la série s’est révélé : c’est un monde cruel, fait de souffrance et de châtiments, et ces gosses-là ne l’ont pas découvert par la plus douce des manières si je puis dire. Je n’en pouvais plus, voir Riko, à laquelle je m’étais pourtant attaché, dans cette situation, ça m'a bien perturbé, j’ai dû mettre pause au moins 5 fois. J’ai alors réalisé qu’on m’a pris pour un con, mais dans le bon sens du terme, car c’est ce que je recherche dans les animé ! La surprise et le malaise (même si ce n’est pas ce que je recherchais au moment présent). Cette aventure en mode Ghibli prend une tournure noire et mature, anéantissant tout ce que nous espérons à première vue. ET C’EST CA QU’EST BON ! Bref reprenons pour notre audience naïve et innocente:
evil laugh

Mais tout de même, cette aventure riche et enchantée, pourtant abordant des thèmes matures, ne perd pas son rythme ! Au fur et à mesure nous descendons dans cet abyss, ou nous allons de découvertes en découvertes, nous explorons avec nos protagonistes insouciants ce monde inconnu, cruel et passionnant. Nous devenons à notre tour curieux et nous voulons en découvrir plus. Nous rencontrons toutes sortes de bêtes, de personnages, de concepts extrêmement intéressants. Nous nous croyons même dans un Ghibli vu la richesse de cet univers, cet anime peut donc s'adresser à tout type d'audience.

Puis vint le dernier épisode, qui fût d’une puissance émotionnelle très forte, c’était poétique et doté d'une beauté scénaristique sensationnelle. J’étais au bord des larmes de joie mais aussi j’étais abasourdi par les scènes à couper le souffle ! Cette aventure se conclut d’une manière très satisfaisante et plaisante à la fois.

GROS SPOILER:

Ce dernier épisode, était à la fois horrible et beau. La première partie concernant Mitty, jamais rien ne m’a mis aussi mal (ces derniers temps). À ce stade-là, des expériences aussi inhumaines sur des gosses, on peut faire le rapprochement avec Berserk plutôt qu’avec un Miyazaki. Cet épisode m’a fendu le cœur, c’était à la fois cruel et poétique. La scène où Mitty se transforme, et où l’autre enculé là, dit l’avoir tué 9 fois mais elle continue à vivre, ça m’a dégoûté. Horreur et tristesse sont les seuls sentiments qui m'envahissaient (oui je suis fragile, mais là c’est quand même un minimum justifié). Ainsi, j’ai trouvé la suite de l’épisode vraiment triste, j’ai versé quelques larmes, notamment lors de la mort de Mitty ou lorsque Riko explique sa rencontre avec elle (qui pour moi était une des meilleures scènes de l'épisode). Bref voilà, des claques dans la gueule, mais bon, reprenons pour notre audience de citoyens lambdas n’ayant pas encore vu l’animé !

Bon voilà, Made in Abyss n’est pas un anime, mais une expérience riche, aussi bien pour adulte que pour enfants, une aventure qui remonte le moral dans ce monde infâme où personne ne prête attention à la plus grosse crise humanitaire au Yémen auxquels les avions français vendus aux Saoudiens participent (oui je place ça là).

Nous allons même jusqu’à nous sentir comme un gosse devant un Disney ! Certains iront dire que ça devient violent mais en soi je n’ai pas vraiment compris à quoi ils faisaient référence, c'est un peu lugubre des fois, mais sans plus. Foncez et préparez-vous pour une aventure colorée, somptueuse et émouvante, et vivement la saison 2 !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2014 fois
17 apprécient

eddyteur a ajouté cet anime à 4 listes Made in Abyss

Autres actions de eddyteur Made in Abyss