Voyage onirique

Avis sur Maniac

Avatar Lycharbonneur
Critique publiée par le

Quelle magnifique épopée que fut le visionnage de Maniac. Mon voyage m’entraîna dans une spirale d’émotions, rempli de multitudes d’horizons différents.
C’est en apercevant quelques photos volés sur le tournage que le projet parveint jusqu’à mes oreilles, dont une certaine photo d’Emma Stone, en costume d’elfe. Je dois dire que j’étais relativement intrigué. Après avoir esquiver les trailers sorti, je me suis plongé dans la découverte de cette “mini-série” comme le désigne Netflix, et j’en fus littéralement bluffé.
Derrière cette série se trouve Patrick Sommerville, écrivain dont je ne connaissais rien jusqu’alors. A la réalisation ce ne fut pas le cas, la mise en scène étant de Cary Joji Fukunaga, qui s’est occupé de la première saison de True Detective, une tuerie monumentale. On a donc le droit à des images très coloré, vachement inspiré des eighties, en tout cas pour le monde réel et les mondes imaginaires sont tout aussi magiques à regarder. Vous constaterez que le monde réel n’est pas vraiment le nôtre vu les avancées technologiques présentes même si cela fait beaucoup penser à du rétro-futurisme… Je me suis donc plongé dans cette histoire onirique et envoûtante dont je suis ressorti littéralement séduit, je n’avais pas pris autant de plaisir à binge watcher depuis un certain moment. Surtout à cause du fait que je suis toujours habitué à un format de série hebdomadaire.
On y suit deux personnages principaux incarné par Jonah Hill et Emma Stone, l’acteur incarnant Owen, un type mal dans sa peau, anciennement diagnostiqué comme étant schizophrène ne trouvant pas sa place au milieu d’une grande famille qui tente de le faire chanter pour un procès. Et l’actrice campe Annie, une jeune femme antisociale ayant du mal à faire le deuil de sa petite sœur, utilisant une drogue un petit peu particulière dont je ne dirai rien étant donné qu’elle à une certaine place dans l’intrigue. Leurs destins vont donc s’entrecroiser en les faisant participer tous deux à une expérience visant à rendre les gens heureux et les soigner de tous leurs problèmes, ouais rien que ça. Le principe étant que pendant l’expérience les sujets vont vivre des vies différentes, dans des lieux et époques différentes. Je dois dire que j’adore le principe, non seulement pour l’idée du traitement, pour le procédé mis en place même si c’est totalement illusoire. Certes on a affaire à un pur produit de SF mais dans le cadre du récit je trouve le processus vraiment cool. Et à l’image cela donne des possibilités de fou, on peut observer les personnages jouer d’autres personnages, cela leur permet ainsi de continuellement nous montrer différents types de rôles incarnés différemment et nous montre à quels point nos deux personnages principaux sont de très grands acteurs. On a donc le droit à un univers semi sf vu les technologies présentes, dans lequel nos protagonistes vont vivre d’autres histoires dont je ne vous dirai rien pour vous laisser le plaisir de la découverte. Même si on a le droit à du thriller, du fantastique, du drame et beaucoup de comédie.
C’est ce mélange de style et d’univers qui aboutit à une flopée d'émotions diverse, certaines séquences m’ont marqué par leur côté fort et extrêmement triste tandis que d’autres sont vraiment à mourir de rire. Je devrais sans doute préciser que l’intrigue est longue et les plus pressés auront sûrement du mal à rentrer dedans avec les 3 ou 4 premiers épisodes mais une fois qu’on est happé par cet univers il est impossible d’en ressortir jusqu’au final.
Ce qui va énormément marcher dans la série va être le rythme de l'intrigue, à partir de l'épisode 5. Là où d’autres séries reposant sur un principe de mondes alternatif pourraient uniquement reposer sur un rythme où on change de monde à chaque épisode, Maniac va plus loin que ça. Certains durent plus longtemps qu’un simple épisode car ce n’est pas les voyages effectués qui constituent l'intérêt du visionnage, mais bien la construction de la relation entre Owen et Annie, qui se retrouvent donc à chaque fois dans des situations inédites et l’on devient à chaque fois de plus en plus curieux de savoir comment ils vont avancer dans leurs scénarios respectifs.
J’ai clairement trouvé la mise en scène irréprochable, du moins pour une série. Cadrages, couleurs, tout est finement mis en place. Peut-être un peu trop académique par moments mais cela reste très agréable à regarder pour une série donc pas trop de problèmes. J’ai tout de même hâte de voir à quoi ressemblera le James Bond de Fukunaga.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 355 fois
5 apprécient

Lycharbonneur a ajouté cette série à 1 liste Maniac

Autres actions de Lycharbonneur Maniac