👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

le début donne pas envie, on lui laisse une chance, il nous accroche un peu, mais finalement non...

Cette série tente maladroitement de cacher son scénario inachevé et incomplet par de la psychologie qu'on veut nous vendre comme étant profonde en mettant sur la table des thèmes comme la relation au père, les relations avec les autres, la mort, l'ame... mais quand on regarde de plus pret c'est en fait assez vide.

Quand on regarde cette anime on a l'impression que l'auteur était inspiré quand il a commencé à l'écrire mais qu'au fur et à mesure il ne trouvais pas de moyen de conclure alors il s'est mis a broder autour de la psychologie pour faire un gros gloubi boulga hétérogène alternant des scènes completement mievres à la shonen 12 ans et des scènes de tension extreme ou c'est presque la fin du monde et le héros est a deux doigts de clamser et ou chaque personnage secondaire est pret à se sacrifier à n'importe quel moment, le tout plusieurs fois meme sur une musique classique qui ne colle pas du tout à la scène, et j'ai rien contre ces musiques, à vrai dire je les aime meme bien hors contexte.

En tout cas une chose est sure est certaine, l'histoire est mauvaise meme si elle avait du potentiel, et c'est la tout le noeud du probleme c'est qu'on a un scénario qui sent bon, un scénario ou dès le début ca parle en toile de fond d'un incident majeur qui a fait sombrer la planete dans une phase post-apo mais qu'en fait c'est pas une météorite comme les journaux le font croire mais c'est la faute de l'homme, non en fait c'est meme lié a une entité divine redemptrice ! bref on le saura jamais mais ca parle d'organisations secretes, de théories du complot, de prophéties, d'enfants élus, de meutres et de morts obscures, de monstres appelés anges qui veulent détruire l'humanité mais qu'on sait pas d'ou qu'ils viennent et que comme par hasard les gros méchas qui servent a les combattre sont en fait des clones du premier soit disant ange, bref tout ca à peine après deux épisodes donc on se dit que ca va nous emporter loin tout ca et on a envie de lui laisser sa chance, on a envie d'en savoir plus ! En plus ca respire bon les animes des années 90 avec des doublages de qualité du meme niveau que du DBZ, des atmosphères oppressantes, des bons bruitages, du jargon technique cohérant dans les séquences S-F (c'est pas juste des loupiotes qui clignotent avec des boutons de toutes les couleurs, non non, ca parle de mitose et d'apoptose, de super ordinateurs, de réacteurs nucléaires, de longueur d'ondes, de complexes protéiques, de systeme nerveux, d'ADN, on voit meme les petits A-T et G-C sur les ecrans d'ordis et tout et tout on sent que ya de la recherche ! c'est soigné.

Bref pour tout ca on a envie de lui laisser une chance et malgré que le déroulement est lent, ma foi du coup on fait un effort pour rentrer dedans (j'ai mis une semaine pour regarder les 4 premiers épisodes, en forcant)

puis bizaremment ca devient presque relaxant, un episode = 1 combat avec un monstre, un rythme de croisiere agreable auquel on s'habitue et le tout ponctué à juste dose de petites réflexions et phrases d'esprit qui font mouches, ainsi que d'autres scènes en tout genre, rien à voir avec power rangers donc ! (quoi que).

Enfin, une fois qu'on a passé les 2/3 des épisodes on se rend compte qu'on en est finalement toujours quasi au point de départ ou presque niveau scénario, les personnages n'ont pas du tout évolué et sont ma foi assez incohérents dans beaucoup de réactions... à savoir une tarlouze pas très causante qui ne fait que répondre par monosyllabe la moitié de l'anime, parce que l'autre moitié de l'anime il fait que répondre par HEIN ? alors que ce qu'on lui a dit est parfaitement compréhensible. (c'est un truc dont j'ai horreur dans plusieurs séries asiatiques d'ailleurs, bon ok ca donne la réplique pour que le mec explique pourquoi il pose la question ou bien développer son raisonnement mais quand meme, ca casse le rythme chaque fois ils mettent 3 seconde de blanc avant et après ! bref ca m'enerve) une gonzesse qui se sent en compétition avec tout le monde on ne sait pas trop pourquoi alors qu'elle doit sauver le monde et risque de crever à chaque épisode, et une autre gonzesse qu'on sait pas trop si c'est un robot ou un clone, ou un clone fusionné avec une ame, ou une ame qui a déja été dans plusieurs clones, enfin faites un choix quoi, le tout accompagné de la chiée de questions faussement existentielles qui vont avec.

pour finir, bien qu'en général je vois venir le moment ou je vais décrocher, pour le coup ce fut innatendu, voila que le dernier ange est en fait un humain qui fait bien gay, il prend une douche avec le héros puis le prend par la main et ce dernier rougit (wtf??) , et à la fin de l'épisode le héros le tue..et c'est meme pas un combat le mec en question VEUT mourir, bref à partir de la je me suis demandé si l'auteur prenait de la drogue puis j'ai regarder les 3 derniers épisodes en 15 minutes avançant à petits sauts en cherchant la fin mais en fait il n'y en avait pas, à chaque fois que je m'arretais 10 secondes j'avais l'impression d'entendre le contenu d'un livre de psychiatrie niveau bac+8 recité à voix haute. D'ailleurs il n'y a meme quasi plus d'animations pour ces deux derniers épisodes. Tout se passe sur fond noir ou presque, avec des plans fixes et du blabla non stop.

je pense que ceux qui ont aimé cette série sont juste ceux qui avaient bien mordus à l'hamecon du scénario et à partir du moment ou ca devient nul ils sont dans le déni et leur esprit trouve des interprétations la ou il n'y en a pas et s'imaginent un sens à n'importe quoi ainsi qu'à justifier chaque vide par la phrase joker "c'était la volonté de l'auteur il faut essayer de comprendre ce qu'il veut nous faire passer comme message, mais ce n'est pas à la portée de tout le monde"

Passez votre chemin si vous voulez vous détendre. Et si vous voulez un truc qui vous fait reflechir, passez votre chemin aussi.

edit : j'ai rajouté une étoile pour l'opening, car j'ai toujours la musique en tete, elle est cool je dois l'avouer :)

wakkka
3
Écrit par

il y a 6 ans

6 j'aime

2 commentaires

Neon Genesis Evangelion
Kevan
5

Vide et mirages

Evangelion, c'est nul. Evangelion, c'est bien. Ces deux critiques, certes un peu restreintes, sont exactes l'une comme l'autres. Rares sont les histoires à pouvoir se vanter d'une pareille...

Lire la critique

il y a 8 ans

104 j'aime

23

Neon Genesis Evangelion
Jackal
10

Fly me to the Moon

2015, au Japon. Un ange, créature céleste géante, ravage Tokyo 3. Shinji Ikari, un jeune garçon de 15 ans arrivé là sur ordre de son père Gendo, le chef de la puissante organisation NERV, se voit...

Lire la critique

il y a 11 ans

67 j'aime

12

Neon Genesis Evangelion
SanFelice
9

Adam, les Dieux et les Anges

Neon Genesis Evangelion représente exactement ce que j'attends d'un anime : une simplicité apparente qui va se révéler d'une grande complexité, un monde très fouillé, un mélange de grandiose et de...

Lire la critique

il y a 6 ans

58 j'aime

6

Neon Genesis Evangelion
wakkka
3

le début donne pas envie, on lui laisse une chance, il nous accroche un peu, mais finalement non...

Cette série tente maladroitement de cacher son scénario inachevé et incomplet par de la psychologie qu'on veut nous vendre comme étant profonde en mettant sur la table des thèmes comme la relation au...

Lire la critique

il y a 6 ans

6 j'aime

2

Katanagatari
wakkka
3
Katanagatari

qui trop embrasse mal etreint

la musique est assez bien et le dessin donne une certaine originalité qui lui aurait permit de se distinguer si il avait été meilleur mais en vérité il n'y a pas grand chose dans le reste qui ne soit...

Lire la critique

il y a 6 ans

5 j'aime

2

Food Wars! Shokugeki no Soma
wakkka
8

danger : ne pas regarder le ventre vide

Dans les animes à thème, le dit thème n'est souvent la que pour servir de contexte qui sert a lier les personnages et leurs interactions, mais ici c'est plutot l'inverse, les personnages sont...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime