👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Enfin... Enfin une série qui est est de qualité, qui est drôle mais aussi dramatique, a des personnages attachants, et surtout, surtout, enfin une série à propos des femmes sans trop l'être. Je m'explique. Les séries comme Girls, Sex and the City, The Mindy Project, ou encore Homeland qui tournent plus ou moins autour d'un personnage féminin fort, indépendant et décalé laissent toujours une impression de trop-plein, comme si c'était forcé. Hannah dans Girls est hilarante mais complètement cinglée, elle vit à New-York, et elle a clairement les moyens de mener une vie de sorties et d'aventures dans une des villes les plus chères du monde; Carrie et Mindy respectivement dans Sex and the City et The Mindy Project alimentent le cliché de la femme qui se veut aventureuse mais principalement intéressée par la romance et les sacs à main; et Carrie de Homeland surjoue et se défigure à chaque fois qu'elle pleure (c'est souvent), ce qui me fait moi-même grimacer de dégout, pour être honnête.
Oui, on est des filles, mais aussi des personnes (ouais, d'abord !) et la plupart de ces séries tendent a l'oublier. On suit le quotidien de femmes qui sortent parfois de l'ordinaire mais ont une vie toute simple, comme si le quotidien des femmes suffisait à nous faire aimer une série ! Alors qu'en réalité, l'élément clé d'une bonne série s'applique AUSSI aux séries à héroïnes: il faut une bonne intrigue. Alors il était grand temps pour des personnages féminins réalistes auxquels toutes les filles peuvent s'identifier, et des personnages auxquels il arrive autre chose qu'une histoire d'amour ou un talon cassé !

Orange is the New Black est une série sur les filles (rien que par le titre), certes, mais d'abord sur une prison pour filles. Ce qui fait toute la différence: adios les rouges à lèvres et les manucures, bonjour les douches en tongs et la guerre pour une glace ! De ma perspective féminine, l'environnement de la prison facilite l'engouement pour les personnages, puisque les clichés volent en éclat d'eux-même. Tous les personnages sont réalistes (la série est basée sur des faits réels) et attachants à leur manière. Ils sont un peu poussés à l'extrême parfois, mais dans le seul but de nous faire hurler de rire et de nous aider à les comprendre facilement. Les relations entre les femmes dans la prison ont été, pour moi, le facteur majeur de mon coup de coeur (même pas peur). Toujours changeantes et dépendantes d'éléments propres à la prison qui semblent irréalistes en dehors, nos héroïnes évoluent dans un endroit qui ne laisse place à aucun contact humain qu'on connait, aucun repère; c'est aussi ça qui rend l'intrigue si prenante. On découvre ce monde à part en même temps que Piper, gentille fille à papa qui apprend a vivre les conséquences d'une erreur de son passé d'abord comme un fardeau, puis comme une véritable partie d'elle-même. Elle finit par accepter cette erreur comme un cadeau, une occasion de comprendre et d'assumer une partie de sa vie qu'elle avait essayé d'enterrer pour toujours. D'abord furieuse et attristée par la situation, le chaton apeuré devient un chat sauvage qui sort les griffes. Elle garde toujours ce côté tendre et naif, mais vivre une situation difficile lui fait l'effet d'un électrochoc: avant elle était une femme version sa meilleure amie Polly, définie par sa vie de couple et ses projets de fabrication de savons, et elle devient une femme version monde réel.

Le personnage de Piper est à première vue classique: une fille de bonne famille qui a fait quelques écarts dans sa jeunesse. Elle parait forte aux côtés de son fiancé Larry, mais se soumet totalement en arrivant en prison, ce qui m'a personnellement irrité au départ. Mais ensuite elle change, ou plutot se retrouve, et vit une expérience exceptionnelle en terme d'évolution personnelle. C'est agréable de la suivre, et les transitions incessantes avec les autres personnages, tout aussi attachants (voir plus) sont très fluides. J'ai eu des véritables coups de coeurs et des fous rires aussi grâce aux personnages de Taystee, Crazy Eyes et Morello pour ne citer que ceux-là. Les rivalités autant que les amitiés sont le moteur de la série.

Un mot sur les personnages masculins, car il en faut... Ils sont assez simples, le garde pervers et facile à détester, sa version gentleman et bon à marier, le directeur à la vie un peu naze qui se venge parfois au travail, le fiancé parfait en apparence mais qui manque grandement d'un sens de l'aventure, ce qui va faciliter l'éclosion (si j'ose dire) de Piper en prison. Les hommes ne sont clairement pas le centre de la série mais sont nécessaires et se cantonnent à leur fonction de base. Il est intéressant de voir des femmes évoluer dans un monde ou les hommes ne sont qu'accessoires, ils sont là quand on veut d'eux; le changement est rafraîchissant.

Un peu plus objectivement, la réalisation est tres bien exécutée entre les flash-backs sur les personnages, tous intéressants, et les développements de l'intrigue qu'on suit avec ferveur. Taylor Schilling nous livre une performance assez incroyable, et elle n'est que soutenue par le jeu plus qu'impressionnant des autres actrices.

En somme les filles, courez-y !

Alice_Aime
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Les meilleures séries avec une héroïne

il y a 7 ans

1 j'aime

Orange Is the New Black
Plume231
9

Remember all their faces, Remember all their voices...!!!

Saison 1 : Le générique de début où on voit défiler en plan rapproché les parties de visages de détenues, le tout entrecoupé par des images de quelques lieux de la prison qui vont très vite devenir...

Lire la critique

il y a 7 ans

64 j'aime

12

Orange Is the New Black
MadMath
9

I heart Orange Is The New Black

Je ne ferai que répéter ce que tout le monde répète depuis le 11 juillet 2013 : WATCH THE FUCK OUT OF IT. Y'a tellement de bonnes raisons de regarder OITNB que ce serait criminel de toutes les lister...

Lire la critique

il y a 9 ans

55 j'aime

6

Orange Is the New Black
Vivienn
6

Oz ♀

Saison 1 En à peine six mois, la plateforme de VOD Netflix s'est classée comme l'un des piliers de la production de séries TV : amorcée par l'indéniable réussite House of Cards, la série de Fincher...

Lire la critique

il y a 9 ans

53 j'aime

5

Orange Is the New Black
Alice_Aime
8

Orange is the New Claque

Enfin... Enfin une série qui est est de qualité, qui est drôle mais aussi dramatique, a des personnages attachants, et surtout, surtout, enfin une série à propos des femmes sans trop l'être. Je...

Lire la critique

il y a 7 ans

1 j'aime