Réconciliation avec Robert Kirkman pour ma part

Avis sur Outcast

Avatar Mawelle
Critique publiée par le

J'ai eu l'occasion de lire les comics "Outcast" il y a quelques semaines. Pas fan du dessin, je reconnais que la qualité du scénario est là. Il était donc logique que je m'intéresse à l'adaptation série qui a commencé en juin aux US. Je ne suis pas déçue, loin de là !

Tout d'abord, il faut resituer mon rapport au scénariste, Robert Kirkman : je n'ai pas du tout accrocher avec la série Walking Dead, que ce soit en comics ou à l'écran. On m'avait bien dit qu'il fallait que je m'accroche, que ça s'améliorait ensuite, malheureusement je n'ai jamais réussi à avoir assez de patience pour dépasser l'épisode 4, tellement j'avais l'impression de perdre mon temps. Je ne trouvais pas de matière dans le scénario, pas d'accroche, pas d'intérêt ou de suspens pour la suite. Le pilot m'avait paru très mal mené, avec un héros qui avance à une lenteur effroyable, pas de tension particulière (à l'exception de la scène du couloir de l'hôpital, au tout début, qui était sympa). Pour le reste, je trouvais ça glauque pour être glauque avec des histoires de sang et de tripes, mais aucune dynamique d'intrigue derrière. Pour une histoire de qualité sur ce thème, autant jouer à Last of Us, ça va tout de suite mieux.
Cela étant dit (je suis sure que je me suis déjà fait des potes à ce stade de la lecture), Outcast arrive avec brio à rappeler au téléspectateur ce qu'on attend d'une vrai série d'angoisse. L'ambiance n'y est pas glauque mais sombre, il n'y a pas la volonté d'en faire trop et c'est ce qui rend l'atmosphère d'autant plus pesante. Beaucoup de choses sont suggérées, la musique est adaptée et je pense que ceux qui aiment flipper ne seront pas déçus.

Le scénario peut paraître assez "classique" sur le thème de l'exorcisme : Kyle Barnes est un jeune homme qui vit dans une maison isolée, loin de sa famille car depuis tout petit il est victime de possessions et reste convaincu qu'il est responsable du malheur de ceux qui l'entourent. Convaincu par un pasteur luttant contre les forces du mal, il l'accompagne pour essayer de comprendre ces épisodes de crises et aider d'autres personnes atteintes du même mal. Même si le thème est prémâché par une multitude de scénario précédent, c'est un personnage principal très attachant que l'on prend plaisir à suivre dans sa lutte contre ses démons. En somme, simple et efficace.

La seule chose qui m'inquiète un peu pour la suite, c'est de savoir comment le scénario va vivre dans la durée. Le risque d'une intrigue très linéaire avec peu de sous-intrigues (finalemennt le personnage principal n'a pas 15 000 objectifs dans la vie...), c'est qu'on ait très vite fait le tour de la question. Ne faites pas la même erreur que d'autres scénaristes...sachez conclure à l'apogée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 309 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Mawelle Outcast