Overrated

Avis sur Overlord

Avatar Lepidoptep
Critique publiée par le

Il s'agit d'un anime du genre isekai, le protagoniste est soudainement coincé dans un univers de jeux vidéo, comme Sword Art Online ou Re:Zero pour ne citer qu'eux. La différence étant que que le protagoniste fait partie d'une guilde maléfique. On ne le voit jamais dans le monde réel, on ne sait pas pourquoi ni comment il en est arrivé là, il ne meurt pas de faim et on oublie complètement la vraie vie. Admettons, le concept n'est pas mauvais en soi, mais l'anime accumule les opportunités manquées qui aurait pu le faire sortir du lot.

Le protagoniste est un hardcore gamer, dans un jeu en décrépitude, il n'y a plus grand monde qui joue, mais il restera malgré tout connecté jusqu'à la dernière seconde avant la fermeture des serveurs. Puis on a le phénomène inhérent au genre, il se retrouve coincé dans son personnage, téléporté, avec le donjon de sa guilde, tous ses trésors et ses PNJ personnalisés, dans un autre monde. Ce monde n’est pas le même que celui son jeu. Un peu comme une extension ou une suite, une terre inconnue avec à peu près les mêmes règles.

On en arrive aux déceptions, qu'attendre d'un tel anime : l'action ! Or, il y en a assez peu, les deux premiers épisodes ne sont pas encourageants, beaucoup de parlotes, de monologues intérieurs. Quand il y en a c'est assez correct, mais décevant de la part du studio Madhouse, cet anime n'étant visiblement pas leur priorité. Ils ont dû se réjouir des économies à ne pas avoir à animer le visage du protagoniste, celui-ci étant une liche.

On retrouve l'aspect technique des jeux dans les combats, mais ça parlera surtout aux gamers. Dans cet univers, on peut très bien empiler 50 sorts différents de protection et sortir je ne sais quel objet légendaire de son chapeau pour retourner la situation quand l'auteur l'aura jugé opportun. En gros, le power level est plus important que la stratégie, c'est du niveau Dragon Ball.

Le protagoniste a atteint le niveau maximum dans son jeu, il est devenu un quasi-dieu et je n'exagère pas du tout, aucun adversaire n'est de taille, aussi les combats n'ont aucun enjeu. Sauf le dernier de la saison. Alors, bien qu'il soit invincible, il va conquérir le monde insidieusement, discrètement. Il va donc se déguiser en chevalier noir (il peut tout faire), pour faire un travail de reconnaissance. Ce n'est pas de la couardise, c'est pragmatique sauf que ce n'est pas passionnant. Il rencontrera des personnages très fades, introduits pour rien car ils n'auront aucune importance par la suite. L'anime se consacrera à enrichir son univers de cette façon au détriment d'une intrigue intéressante.

Parlons des PNJ, chaque membre de la guilde avait le sien, la vampire, la succube, un genre de démon insecte... Ça a l'air badass, mais ne vous attendez surtout pas à ce qu'ils aient une personnalité intéressante. Ils se comportent tous comme des groupies, et sont complètement à la botte du protagoniste, et franchement ça gâche tout. Ils auraient pu se rebeller, remettre en cause son autorité, ou au moins contester ses choix. A quoi bon se voir doter d'une conscience si on n'a pas de volonté propre ? Il n'y a pas que des monstres, il y a aussi l'intendant, les soubrettes, il ne manquait plus que le jardinier ou le cuisinier.

Les designs des personnages sont plutôt bons, avec quelques fautes de goût de ci de là, entre le démon en costard rayé (anachronique), les anges qui ressemblent à des méchas, ou les enfants elfes qui ne vont pas avec le reste, et pourquoi pas des vrais elfes noirs comme on en voit ailleurs ? Mais c'est très subjectif.

Le fait que l'anime soit un isekai n'a absolument aucune importance, le protagoniste continue à "jouer" comme si de rien n'était dans sa petite routine bien peinarde. Pourtant il y avait de quoi faire. Imaginez que ça vous arrive ! Vous deviendriez fou. Et même si vous êtes un no-life et que ça vous convient, on aurait pu raconter la transformation psychologique d'un type qui joue le rôle d'un seigneur du mal en un véritable seigneur du mal. Massacrer, transformer en zombi, tout ça est réjouissant dans un jeu vidéo, mais ce n'est pas pareil si vous faites partie de ce monde. Or il n'y a plus d'intelligence artificielle, les personnages se comportent comme des vrais gens, ça n'a plus du tout le même impact de faire le mal.

L’anime a le cul entre deux chaises, entre le côté jeu vidéo et les aspects plus réalistes. Imaginez Frodon se voir refuser la quête de l’anneau parce qu’il n’a pas le rang suffisant d’aventurier, imaginez Smaug se faire ratatiné par une bonniche parce qu’elle est d’un niveau supérieur. Vous aurez droit à tout ça, et c’est à se cogner la tête contre le mur tellement c’est aberrant.

Cet anime commet une faute majeure : caresser le hardcore gamer dans le sens du poil, glorifier dans la démesure un mode de vie qui n'est pas sain. Ça ne fait pas un bon anime, mais ça plaira à certains.

https://www.senscritique.com/serie/Overlord_II/critique/174842433

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5963 fois
10 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de Lepidoptep Overlord