Quel dommage... tu as eu une raison d'exister... le temps d'un épisode...

Avis sur Psycho-Pass 2

Avatar Thelk641
Critique publiée par le

Ayant besoin de faire des spoils (en particulier, parler des deux derniers épisodes, les plus importants), autant diviser cette critique en plusieurs points :

---------------------------------------------------------------- Si vous n'avez vu que la saison 1 :

Foncez, rien que pour le nouveau point de vue sur le système Sybil et les nouvelles informations sur ce même système, cette saison mérite d'être vu même si finalement, elle n'arrive pas au petit doigt de pied de la saison 1. Et puis c'est pas si mauvais que ça en a l'air.

---------------------------------------------------------------- Maintenant avec des spoils :

Psycho-Pass 2 pour moi c'est l'histoire d'un animé dont je voulais nier l'existence, qui m'a fait me dire que j'avais raison, puis m'a plu et m'a finalement... dégoûté. C'est le mot parfait, dégoûté.

Au début je le trouvais vraiment mauvais, avant l'épisode 10 j'hésitais entre 7 ou 8, avant l'épisode 11 je me demandais si je devais mettre P-P 2 devant ou derrière l'original... après le dernier épisode... j'hésite à lui mettre 1 ou 2. En effet faire une suite d'un tel animé c'est prendre un très gros risque, non seulement parce que sa fin proposait un véritable message (sur le fait que finalement la meilleure société n'est pas une société parfaite, par exemple) et qu'elle suffisait amplement mais surtout parce qu'il n'y avait plus rien à dire et qu'il était plus que facile de casser une des (nombreuses) qualités déjà présente et dans ce domaine... on a affaire a un exemple, je m'explique, en long et en large comme je le fais tout le temps.

Si l'on devais faire une liste non exhaustive des-dites qualités (ce que je ne ferai pas, enfin juste un peu) il faudrait, selon moi, mettre en premier la portée, en effet le monde de Psycho-Pass est présenté comme une utopie, qui plus est, une utopie "plausible" qui nous renvoie dans nos tronches de démocrate idéaliste nos visions sur ce vers quoi notre société devrait tendre, ainsi le bonheur de tous est au coeur de cette société privée de liberté, d'originalité ou même de toute forme d'individualité ou plutôt... d'individu. Cette claque est personnifiée par Makishima qui, tout comme l'omniprésence du "blanc" (et donc du "pur") chez lui le montre, peut être vu comme le "gentil" dans cet univers, certes il permet aux autres de tuer ou d'assouvir des fantasmes pour le moins immoral mais c'est pour le noble idéal de la liberté alors pourquoi pas. Si certains y verront une référence à certains grands révolutionnaires ou certains passages de l'histoire, j'y vois surtout un moyen d'appuyer encore une fois ce message : la perfection n'existe pas, il n'est pas possible d'avoir une société dans laquelle tout le monde est heureux sans tout contrôler et c'est la toute la symbolique derrière le fait qu'Akane retourne travailler après avoir décours la vérité : finalement, il y aurai trop à perdre pour tout changer, cette dictature est mieux qu'un monde sans Sybil, j'y reviendrai.

En second il faudrait mettre le personnage de Makishima, mais ça j'en ai déjà parlé (ai-je précisé que je le trouve terriblement charismatique ?) et en troisième, l'utilisation du gore et/ou de la violence de manière justifié. Si de nombreux autres points pourrait être soulevé... ces trois la sont les importants à mes yeux surtout pour critiquer cette suite : ces trois qualités, mis à par la troisième (et encore, c'est tout de même beaucoup moins maitrisé que dans l'original) sont absentes de cette suite et c'est ainsi que la suite d'un animé que je citerai dans n'importe quel discutions sur l'avenir de la société se transforme en une sorte de copie réchauffée : Kamui est intéressant mais seulement dans le dernier épisode (en plus d'être tristement utilisé, surtout comparé à Maki... j'y reviendrai) et n'arrive jamais à s'imposer comme le gentil de l'animé face aux défenseurs d'une dictature quand son prédécesseur le faisait sans problème mais surtout, mis à part l'épisode 10, il n'y à aucune portée, aucune réflexion et donc à long terme, aucun intérêt. Si ce point est négligeable pour l'écrasante majorité des gens, c'est pour moi peut être le plus important dans une oeuvre car c'est un des moyens qu'à l'art pour sortir de sa bulle et pour perdurer, c'est pourquoi c'est un énorme défaut à mes yeux.

Le plus triste c'est que, pour utiliser mon propre vocabulaire, en seulement 11 épisodes, cette saison 2 arrive à avoir à la fois le problème Bokurano (impossible de s'attacher aux personnages parce qu'ils sont trop nombreux et trop peu présent) et le problème Gantz l'animé (une fin qui n'a rien à voir avec le reste de l'animé), par exemple, le "bad guy" des nouveaux n'arrête pas de rester sur son double-jeu "je suis un méchant mais je travail avec les gentils" ce qui fait qu'il n'est jamais réellement méchant... ni réellement gentil, en faite, on aurai pu le supprimer sans que ça ne gâche l'animé alors qu'il est celui qui aurai dû devenir le nouveau Maki ! Pourquoi ne pas pousser plus loin, pourquoi ne pas le faire collaborer avec des criminels, pourquoi ne pas le faire faire des actes terroristes, pourquoi ne pas le faire violer quelqu'un !? Ses deux seuls actes dans son rôle de bad guy pendant la période de l'animé sont un meurtre et une tentative de meurtre, c'est ridicule dans cet univers quand la "norme" du bad guy a été mise en place par quelqu'un prenant du plaisir à chasser des gens et enfermant ses victimes dans un labyrinthe rempli de piège à ours et par une fille qui fait de l'art avec des bouts de cadavres plastifiés, surtout quand on voit qu'en ayant un point de vue extérieur n'importe quel inspecteur lambda fait bien pire (cf la scène des gens qui sortent de la pharmacie). Le citoyen lambda du premier animé était plus sadique et plus... "méchant", pour ceux ayant des casques, ou plus "immoral" pour les autres, que lui, qui est censé être le personnage le plus sombre possible. Makishima PG13 en somme. On passera sur le fait qu'il réussi à me donner l'impression que Kogami était très... "dark" ou sur les autres nouveaux qui apparaissent une ou deux fois puis disparaissent, effet Bokurano comme je le disais. Au passage je suis au final très déçu de voir que les anciens n'ont pas eu plus de place, ils sont tout aussi secondaire que les nouveaux, dommage et la nouvelle inspecteur... est faite pour être détestée, est stupide mais... est peut être le seul bon élément qui restera à la postérité : elle est le symbole du citoyen qui est tellement habitué à sa société qu'elle en est devenu un esclave. A par ça elle ne sert à rien, on remarquera d'ailleurs que quand le père de Ginoza meurt dans la saison 1, on est triste alors que la quand un personnage de la division meurt (qui meurt d'ailleurs ? Me souvient même plus)... ben... c'est un personnage secondaire innintéressant remplacé par un autre personnage secondaire innintéressant... le spectre de Bokurano se montre de nouveau...

Pour parler rapidement du réel méchant de l'animé... Kamui est... un leader politique... qui amène le monde dans le bon sens... en manipulant les gens... en faisant des tests sur des humains, et en tuant pas mal au passage... face à Makishima, il est loin d'être suffisant, en faite, j'ai l'impression que l'idée était de passer d'un méchant unique à une masse populaire, c'est intéressant surtout quand le message recherché est de dire "face à un système, seul on est faible [i.e Maki a échoué] mais ensemble on est fort"... mais même ça c'est pas suffisamment poussé puisqu'au final à part Kamui tous les autres sont plus ou moins inutiles et n'apparaissent qu'une ou deux fois à l'écran (sauf l'inspecteur... enfin, elle a un rôle, pas plus que ça, et est de toute façon totalement folle) ce qui donne au final l'impression qu'ils ont fait le chemin inverse : Makishima avait ses partenaires (le robot, le chinois...) et a perdu parce qu'il s'est reposé sur les talents des autres quand lui n'a qu'une poupée qu'il a lui même créé et... il réussi parce qu'il fait tout lui même. Vous me direz, il a toutes ses personnalités, un autre point qui n'est jamais utilisé... sauf à la fin, et de manière très (pour ne pas dire tristement trop) rapide et erratique, pourquoi ne pas avoir poussé le concept plus loin ? Pourquoi est-ce qu'il est subitement divisé entre les pensées de toutes ceux qui le compose alors qu'avant il n'avait aucun problème ? Pourquoi ne pas avoir montrer que Sybil a le même problème (même si ne pas le montrer donne une impression du chaos face à l'ordre, mais dans ce cas la pourquoi ne pas l'avoir pointer du doigt ?) ?

Quand à la fin... Psycho-Pass est sombre. Psycho-Pass choque. Psycho-Pass ne se prive pas d'avoir une scène où quelqu'un se fait battre à mort en plein milieu d'une rue se ça peut être utile. Psycho-Pass 2 se fini bien.

Y à un problème dans la matrice, c'est pas envisageable, ça DOIT se finir mal ou au minimum sur la même boucle que celle présente à la fin de l'original, n'importe quoi d'autre n'est pas POSSIBLE ! Encore une fois, l'original brillait par ses références aux univers de science-fiction et par le fait que cette uchronie était plausible et suffisamment sombre pour se remettre en question et se demander qu'est-ce qui est "bien" entre la voie de Sybil et celle de Makihima, la suite remet tout en question de la puissance de Sybil à son intérêt, ça encore pourquoi pas, mais cette fin montre que finalement Sybil peut n'être qu'une phase et que la société va évoluer et devenir un paradis (ouais seul Akane croit ça sauf qu'elle a montré qu'elle était bien plus intelligente que l'intégralité des cerveaux de Sybil réunis donc cette dernière scène ressemble plus à un aveu de la part d'un système décadent qu'à une messie partant dans un délire utopique suite à une victoire face au mal) mais dans ce cas la faisons Sybil et cette société dictatorial si c'est le chemin vers le paradis ! C'est l'EXACT OPPOSÉ de ce que l'intégralité de l'original montrait ! Cette fin est un massacre qui me conforte dans mon idée que dans l'état actuel cette saison n'aurai jamais dû exister. Jamais.

Mais relativisions, certes l'animé (sauf ce dernier épisode) est bon, intéressant, choquant à une ou deux reprises et nombre de ses défauts (la fin trop brusque et stupide, les persos peut à pas exploiter du tout...) peuvent être expliquer par le fait que cette saison est très courte et sera conclue par un film qui sortira en janvier... mais Kamui est mort, tout comme Togane d'ailleurs, donc... à moins que Kogami soit vivant ou que le film soit un "Akane vs Sybil" (troisième round !)... on aura droit encore à un nouveau méchant avec encore moins de temps pour lui donner un intérêt. Autant le dire, je considère l'original comme un chef d'œuvre mais je préfèrerai qu'ils s'arrêtent après ce film, ils ne pourront pas faire aussi bien et n'arriveront jamais à faire mieux, qui plus est cet animé prouve qu'il sont déjà aller trop loin, l'intention était louable mais ça ne colle pas du tout à l'univers.

Donc pour moi, je lui aurai bien mis 1 ou 2 pour montrer ma déception face à la fin, mais ce sera injuste et au final, si on ne le compare pas à l'original, cet animé est pas si mauvais que ça... donc ça sera un 7.

PS ; D'habitude je fais au moins un paragraphe sur les génériques mais le fait d'avoir regarder cet animé en "direct" et le fait qu'il n'y ai qu'un opening et un ending font que ça a été beaucoup moins important pour moi que lors du visionnage d'autres animés, que je regarde habituellement en grosses sessions de plusieurs heures. Ils sont intéressant, voir même bons... mais j'avoue avoir une préférence pour le second opening de la saison 1... même si l'idée de reprendre les même groupes (Ling Tosite Sigura pour l'opening et EGOIST pour l'ending, tout comme pour le premier opening et les deux endings de l'original) est une excellente idée qu'il faut saluer et que j'aimerai voir plus souvent (oui Phantom : Requiem For The Phantom je pense à toi en disant ça...).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 9957 fois
14 apprécient · 1 n'apprécie pas

Thelk641 a ajouté cet anime à 1 liste Psycho-Pass 2

Autres actions de Thelk641 Psycho-Pass 2