Avis sur

Psycho-Pass 2

Avatar Manga_Suki
Critique publiée par le

Aaah Psycho Pass ! Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je trouve que cet anime est tout simplement une pure merveille. J’avais plus qu’adoré la première saison, alors il n’est pas peu dire que j’attendais sa suite avec grande impatience. Si ce sequel a divisé les fans de ce riche univers, je ne vais, de mon côté, pas faire bien original puisque, de nouveau, j’ai adoré.

Attention, cette critique est susceptible de contenir des spoilers !

On retrouve sans aucune peine l’univers de Psycho Pass dans cette suite directe : crimes violents, technologie qui contrôle tout et, surtout, le terrible système Sybille qui, pour rappel, juge selon le niveau de stress d'une personne, si celle-ci pourrait être un criminel latent ou non. De ce point de vue là, j'ai été comblée là où la série m'avait laissée mitigée en 2013. En effet, le manque de remise en question du système m'avait perturbée :on nous servait une belle critique des injustices causées par le système sur un plateau d'argent, mais rien de plus. Cela s'explique, mais moi qui ignorais alors qu'il y aurait une suite, fut déçue. Et puis, j'avais quelques craintes concernant celui qui prendrait la relève du généralissime Makishima. Craintes rapidement balayées! Psycho Pass 2 est une suite à la hauteur de ce que Gen Urobuch avait élaboré précédemment.

L'intrigue prend place, toujours aux côtés d'une Akane qui a bien changé, et vise cette fois-ci directement Sybille. Kamui, le mystérieux commanditaire des massacres qu'il laisse sur son passage, dépose un message sur chaque scène de crime : WC, What Color ?. Commence alors une traque de la BAC pour trouver cet homme qui a tout du spectre et l'empêcher de révéler à la société toute entière les vices du système. L'enquête est très bien orchestrée. Tout comme dans la première saison, l'intensité va crescendo et l'on est de plus en plus pris dans l'intrigue, d'ailleurs bien complexe. Il faut bien souvent s'accrocher pour tenter de comprendre toute l'ingéniosité des plans de Kamui. Honnêtement, je ne pense pas avoir tout compris... Mais dans l'ensemble, j'ai suivi, et cela ne diminue en rien le plaisir du visionnage. Pour en revenir à ce que je disais un peu plus haut, on voit vraiment de plus en plus les failles de Sybille et c'est totalement un plus de cette saison. Tout comme Akane, qui prend conscience de plus en plus de choses, le spectateur base de moins en moins son jugement sur Sybille. Quand je vous disais que cette saison était à la hauteur de son préquel ! Elle possède tous les bons éléments de celui-ci (Kougami en moins malheureusement) et commence à faire bouger les choses. J'irais même plus loin, cette saison a un arrière goût de trop peu.

Toutefois, je ne peux pas dire qu'elle soit dénuée de défauts. Sans compter l'absence de Kougami (je vous jure que ce n'est pas l'unique leit-motiv qui me pousse à regarder la série !), force m'est de constater que le final n'est de nouveau pas à la hauteur par rapport à toute l'intensité que l'on nous a balancé avant. Attention, je ne dis pas qu'il est hyper décevant et que cela m'a gâché ma vision de la série, mais comme pour son préquel, il y avait peut-être matière à faire mieux. Et tout comme Makishima, Kamui aurait pu avoir une bien meilleure fin. Mais heureusement qu'il y a une suite de prévue, car cela m'aurait fait m'arracher les cheveux si on était restés là dessus. Maintenant, j'avoue que je crains pour le vrai final, dont j'attends beaucoup.

Cette deuxième saison marque l'arrivée de nouvelles recrues au sein de la division dont Akane a désormais la garde. Et ce qui est très intéressant parmi eux, c'est bien l'intervention de Shimotsuki, aussi désagréable que nécessaire. En effet, cette jeune inspectrice qui va être affectée à la division nous montre une nouvelle facette des citoyens, là où Akane et Kougami se font plus réticents à se fier totalement aux jugements de Sybille. Je vais être franche, même si c'était bien vu de montrer à quel point cette société pouvait soumettre la population, par la peur, j'ai détesté ce personnage. Plus encore lorsqu'on la confronte avec Akane. Mais comme je l'ai dit plus haut, c'était aussi bien car cela montrait le pouvoir que pouvait avoir Sybille sur la société. Et encore, on ne parle pas de Togane !

L'évolution d'Akane est très plaisante à voir. On retrouve bien souvent des petites manies de Kougami qui vont de plus en plus se faire rapprocher la jeune fille de l'ex-exécuteur. Elle devient plus indépendante dans ses décisions (et c'est mieux !) et devient donc une héroïne digne de son nom. C'est aussi avec plaisir que j'ai retrouvé un Ginoza bien changé, mais précieux allié, ainsi que Shion et Yayoi. Je l'avoue, j'adorais Togane, que je trouvais extrêmement charismatique. Dommage qu'il s'est révélé être un psychopathe un peu trop obsédé par sa mère... Honnêtement, j'aurais aimé un peu plus de matière quant à ses motivations sur l'affaire. J'ai peu à ajouter sur Shimotsuki, c'est un personnage terriblement agaçant mais qui reste intéressant puisqu'au final, elle est tout aussi victime de Sybille que les autres. Saige Jouji fut également un personnage charismatique que j'aimerais revoir plus tard.

Beaucoup n'ont pas trouvé la relève de Makishima à la hauteur avec Kamui Kirito. Je ne sais pas si c'est parce que j'ai une confiance quasi-inébranlable en Psycho Pass, mais je n'en fais pas partie. C'est vrai qu'il a beaucoup de similitudes avec l'ex ennemi d'Akane, mais il parvient à avoir son charme propre. Mieux encore, je rejoignais presque sa cause, malgré tous les massacres qu'il a provoqué (ce que reprochaient certains fans d'ailleurs).

On retrouve sans peine l'univers du préquel. Je n'aurais pas grand chose à dire sur ce point puisque, fort heureusement, rien ne bouge. C'est étrange à dire, mais cela m'a plus de retrouver l'ambiance bleutée que dégagent les Dominators et qui caractérisent aussi la série. Enfin bref, on s'en fiche, plus important : la qualité de l'animation est toujours là.

Je n'ai pas trouvé la musique aussi bien mise en avant que dans la première saison, en revanche. Seul les génériques se démarquent des instrumentales beaucoup trop discrètes.

Psycho Pass 2 se révèle pour moi être une très bonne suite à l'excellence de son préquel. On rebondit sur une nouvelle enquête passionnante, le tout en tenant compte des bons éléments de la série tout en faisant bouger l'intrigue. Une suite très réussie donc !

Critique sur le blog

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 513 fois
2 apprécient

Autres actions de Manga_Suki Psycho-Pass 2