Moitié moins long, moitié moins bon

Avis sur Psycho-Pass 2

Avatar Louise Fustin
Critique publiée par le

J'ai récemment décider de regarder la saison 1 et à la fin l'idée d'une saison 2 me plaisait parce que je voulais retrouver cette ambiance.

La saison 1 que certain compare au des dystopies littéraires me rappel matrix par certain aspect :
pas tant l'histoire que la forme, ce média populaire archi bourré de références culturelles, c'est drôle pour eux qui les voient et ne gênent pas la compréhension même si ça perd un peu en saveur.
Mais au final les deux se rapproche pour moi parce qu'ils exprime le meilleurs des monde possible : le meilleur pas un monde parfait parce que la perfection n'est pas ce qu'il y'a de mieux

dans le deux on apprend que les machines tolèrent Sion parce qu'elle permet une illusion de liberté mais elle est donc une partie du système qui s'oppose a lui mais qui est nécessaire a son bon fonctionnement.

un anime qui peut cité Ortega et Kierkegaard de manière pertinente mérite qu'on lui fasse une bonne suite.

Et on en arrive à la saison 2: soyons clair sur le plan technique j'ai rien a redire c'est plûtot bon.
Mais il est trop court dans la première saison on nous met en place les personnage et leurs relations.

la mort de Masoaka est vraiment triste

Dans la seconde on a pas le temps l'antagoniste est donné dès le début on ne nous présente pas les nouveaux on ne sait rien de la relation que Tsunemori et Shimatsuki ont établie durant l'année entre les deux saisons.
Dans la saison 1 Shogo et Shinya se font face a cause du système mais on comprend leur relation et il représente autant l'un que l'autre une faille du système

Shogo est le criminel que la loi ne peut voir et donc juger, Shinya est le juste qui est condamner en amont de tout crime. et ça les isolent du reste du monde.

dans la deux Kamui n'a aucun charisme ou vrai idéal il est juste un homme qui veut défier le système. En soit il n'est pas spécial et ressemble trop à Makishima dans son côté on ne peut pas me voir donc me jugé.

Mais la ou la série se plante selon moi vraiment c'est Shimatsuki elle pourrait être interessante parce qu'au final elle incarne ce flic convaincu par le système qui ne cherche pas a comprendre mais se fait main armée du pouvoir et contre balance donc Akane mais on ne sait rien d'elle, rien n'est fait pour nous la rendre sympathique, au début de la saison 1 et parfois à la fin Akane me prenait la tête mais au final on comprend qu'elle agi en accord avec elle même( en fait elle représente un peu notre monde dans le leur) et elle a ses bon moment. Shimatsuki on voit juste qu'elle est stupide et qu'elle s'oppose a Akane parce qu'elle est endoctrinée.
Elle est franchement détestable et ne montre aucun signe d'évolution.
Si dans la saison 1 Ginoza est psycho rigide c'est parce qu'il se protège et au final il élève les murs d'une tour qui a des fondations en sable. Elle est simplement horripilante et cherche toujours a se décharger des responsabilité tout en reprochant aux autre ne pas bien assumer les leurs.

Point négatif subjectif la philo a été remplacer par des scènes de violence. La série perd en subtilité.

Une suite donc bien décevante

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1361 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Louise Fustin Psycho-Pass 2