La refonte d'un genre

Avis sur Puella Magi Madoka Magica

Avatar Maxime SweatGuy
Critique publiée par le

Quand on m'a parlé d'un magical girl de fou, je suis resté un peu septique, réaction normale étant donné que je suis un garçon de plus de 11ans. Puis on m'a gentiment alléché avec des "ouai mais c'est les studios shaft" ou également "ouai mais c'est Yuki Kajiura qui fait la musique" alors bon j'ai tenté l'expérience.

EH BAH LA CLAQUE !

Ok, donc Puella Magi Madoka Magica raconte l'histoire de Madoka, une jeune collegienne qui vît une vie banale jusqu'au moment ou elle rencontrera un chat très particulier qui peut communiquer par la pensée. Kyubey, de son nom, leurs propose alors de conclure un marché : N'importe quel vœu en échange de se voir transformer en magicienne. Mais être une magicienne ici, c'est devoir traquer des sorcière dans des mondes parallèles, où le risque de perdre la vie est plutôt présent.

Bon clairement j'ai du ravaler ma fierté quand je me suis rendu compte que je regardais un magical girl et que je trouvais ça palpitant. Enfait, les codes du genre ont été a peu près détournés dans tout les sens, l'animation est très très belle (merci les studios shaft !) mais également très très glauque, remplie de métaphores dans tout les coins. De véritables WTF et hallucinations visuelles. Les protagonistes sont visiblement destinés à mourir et la mise en scène nous le fait vite comprendre lors des deux premiers épisodes quant à la froideur de certaines scènes. Les personnages ne sont pas si gentils, et ont même tendances à être hostiles aux premiers abords. Bref, c'est pas vraiment destiné au public du magical girl habituel.

Le scénario nous questionne continuellement sur notre rapport a l'humanité, mais également fait réfléchir sur le thème des conspirations, sur l'évolution et bien d'autres sujets qui personnellement m'ont invité à la réflexion.

Certains personnage sont très intéressants et évoluent avec une ligne directrice plutôt originale (Sayaka est un bon exemple), cependant, il est de fait que le protagoniste principal n'est pas vraiment utile si ce n'est pour faire une fin potable et nous faire rentrer dans l'univers plus facilement. Ce personnage est plat et finalement ne reste qu'un observateur durant une grande partie de l'animé c'est pourquoi je me demande si ça n'est pas fait exprès pour que l'ont puisse se mettre complètement à sa place, pour moi ça à plutôt bien fonctionné puisque j'ai accroché et j'ai vécu la série avec son lots de drames et d'émotions.

C'est Yuki Kajiura qui fait la musique, donc c'est très bon, j'ai pas besoin de surenchérir la dessus, elle à déjà fais ses preuves dans moults animés !

Bref, Puella Magi Madoka Magica est un animé qui bouleverse et qui peut même choquer, parce qu'il pervertie à sa façon les codes du Magical Girl classique pour en faire quelque chose de plus mature, qui ne vise plus les jeunes enfants, mais bien, les adolescent et jeunes adultes. C'est un animé qui en a sous le capot, qui fait réfléchir et qui est une véritable perle esthétique. C'est quand même surprenant ce moment ou l'ont se dit "Woua en vrai c'est fou cette série" et que l'on se rend compte qu'on parle d'un DoRéMi-Like. (Oui j'invente des termes.)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 609 fois
9 apprécient

Maxime SweatGuy a ajouté cet anime à 13 listes Puella Magi Madoka Magica

Autres actions de Maxime SweatGuy Puella Magi Madoka Magica