Si le mauvais goût était une série

Avis sur Sally4Ever

Avatar Engy Near
Critique publiée par le

Il n'y a guère plus attrayant pour moi que l'humour britannique. Je serais incapable d'en faire une définition claire mais retenez ceci: ne cherchez pas la finesse, il n'y en a pas. C'est très simple, chaque épisode repousse plus loin encore les règles de la bienséance, pour le plus grand bonheur du peu d'amateur du genre.

La série commence donc le plus classiquement du monde: Sally est une jeune femme malheureuse en ménage avec ce qui doit être le pire fiancé possible. Au détour d'une rue, elle va donc naturellement faire la connaissance d'une charmante et plantureuse demoiselle qui va littéralement lui faire vriller la tête. Là, si comme moi vous avez un minimum d'intérêt pour l'audiovisuel saphique, vous devez me dire qu'on se retrouve face au schéma "classique" et dans le cas inverse et bien, je pense qu'il faut savoir deux trois choses pour pouvoir apprécier cette série somme toute stupide et au demeurant inintéressante sur le papier.
Lorsque l'on s'est penché un peu plus sur la question, autrement dit qu'on a vu plus que "La vie d'Adèle", on ne peut s'empêcher de remarquer que ce ressort narratif sous forme de triangle amoureux est usité ad nauseam, comme si les scénaristes n'avaient absolument aucune autre idée en tête que cette vision d'esthète que l'on retrouvait déjà dans la littérature érotique du 19ème siècle (si, si je vous assure). Dans Sally4Ever, c'est absolument tout l'inverse. On m'a fait justement remarqué que c'était une "contre-comédie romantique", qualificatif que je valide au plus haut point, car la "mise en couple" de Sally et d'Emma va s'avérer en réalité être la relation la plus toxique de l'histoire. Ce sur quoi se concentre la série et qui mérite un chapeau bas, ce n'est pas comment nos deux tourterelles vont filer le parfait amour sur le petit nuage cotonneux mais comment Sally va se retrouver piégée dans la spirale infernale qu'est Emma.

Et au final, c'est tellement rafraîchissant. Toute la force de cet humour basé sur le malaise et que l'on retrouve d'ailleurs dans "Killing Eve" (BBC), c'est qu'il est si irréel, si forcé, improbable même et pourtant la situation crée en ressort d'autant plus réaliste. Sans rentrer dans les détails de la série, je me contenterai de dire simplement que tout le problème de la comédie romantique, c'est justement sa forme répétitive et attendue où la narration devient soudainement trop visible puisque pré-visible, ce qui lui fait clairement perdre de sa saveur. On retrouve beaucoup moins cet effet d'uniformité dans la littérature à mon avis, puisque le perspective littéraire permet d'étaler des pages d'introspections des personnages pour orienter le lecteur.

Tout ce charabia pour dire que SAlly4Ever mérite d'être regardée et appréciée pour ce qu'elle est dans le contexte qui est le sien. Il est certain que c'est une série trop particulière pour être appréciée de tous tant son format dénote de tout ce qui peut se faire actuellement mais sincèrement, si vous appréciez l'humour noir, le vaudeville et le charme de l'accent anglais, je ne peux vous la recommander les yeux fermés.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 373 fois
5 apprécient

Autres actions de Engy Near Sally4Ever