Un léger manque de saveur

Avis sur Start-Up

Avatar Zosha
Critique publiée par le

J'ai hésité à mettre un point de plus, puis je me suis rendue compte que ça n'aurait tenu qu'à une chose : le jeu de Nam Joo-Hyuk. Alors ok, si c'est votre première fois, ça va pas forcément vous époustoufler plus que ça, on est pas dans un rôle à la "The Light in Your Eyes", mais à chaque fois que je le vois dans un drama, je trouve qu'il porte son personnage avec tout ce qu'il a. Il peut avoir l'air d'un loser malgré sa taille mannequin, il peut avoir l'air enfantin, mature, et sa façon de jouer le doute de soi et la dépression sonne terriblement juste, jusque dans les micros lueurs de son regard. Son visage semble un peu amaigri, peut-être parce que l'enfance s'éloigne, ou peut-être qu'il a gardé quelques traits "maladifs" de son rôle dans "The School Nurse Files". N'empêche que sans lui, le drama n'aurait pas le même aspect. Le second lead masculin, joué par Kim Sun-Ho n'est pas en reste, bien qu'il fasse moins naturel, on voit qu'il est davantage maquillé et ça forme un drôle de décalage, mais qui peut servir le propos, donc pourquoi pas. Ce second personnage a une relation avec la grand-mère qui est rare à voir dans ce type de drama, ça fait plaisir de montrer des liens affectifs forts entre deux personnes d'un âge très éloigné qui n'ont aucun lien de sang.

Le reste des personnages n'est pas porté par des acteurs remarquables. Evidemment, Bae Suzy, tout le monde s'accorde à dire que ce n'est pas une actrice géniale, mais pour ma part, j'ai vu pire : elle est certes incapable de disparaître derrière son personnage, mais tant qu'on lui en taille un qui correspond à ses expressions et sa gestuelle, ça passe tout à fait. En tout cas, elle ne gêne pas ses partenaires, contrairement à d'autres.

Bon mais au delà de ça, le drama en lui-même... Ne colle pas tout à fait à mes goûts. La réalisation est assez moyenne, d'autant que je ne suis pas fan des chronologies patchwork si ça ne sert pas le propos, et là c'est le cas, on enchaîne les faux suspenses qui sont révélés directement après, pourquoi pas c'est un style, mais moi je suis pas trop cliente. Quelques petits faux raccords aussi mais ça n'a rien de très grave. La BO est totalement oubliable, mais elle a le mérite de ne pas gêner.

Le scénario se base sur un malentendu, ce qui part mal pour moi, mais tout de même je le trouve assez dosé, la majorité des choses sont quand même révélées, il y a même des aveux instantanés qui m'on beaucoup reposée. Le malentendu ne dure pas des plombes et ne pèse pas si lourd, car il y a d'autres choses qui remplissent l'espace : à savoir tout ce qui tourne autour de la Start-Up. Le bon point étant qu'ils prônent la critique constructive, pour le reste, il y a quelques petites chose intéressantes, mais parfois éloignées de mon point de vue ("praise the Sillicon Valley").

Tout celà n'empêche pas quelques clichés un peu chiants ou autres schémas vus et revus (l'episode 13 est complètement attendu, quasiment aucune surprise du début à la fin), mais il y a pire. Le problème est surtout que l'ensemble manque de saveur.

La fin est assez ennuyeuse, c'est surout les 4 derniers épisodes qui ont fait perdre le 7eme point. En plus de manquer de piment, il y a trop de placements de produits. M'enfin, avec un scénario qui tient en haleine, on est plus apte à pardonner tout ces petits points pas grave que j'ai souligné.

En somme : grâce à Nam Joo-Hyuk, je n'ai pas le sentiment d'avoir perdu mon temps, mais je n'irai pas jusqu'à le recommander. Sauf si vous êtes fan de lui, le fanatisme rend aveugle xD

Petite note inutile : J'aime, dans le personnage joué par Nam Joo-Hyuk, le fait que son hobby soit le tricot !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2267 fois
7 apprécient

Zosha a ajouté cette série à 1 liste Start-Up

Autres actions de Zosha Start-Up