Une suite reste une suite, mais du Steins;Gate reste du Steins;Gate

Avis sur Steins;Gate 0

Avatar Gaetan Herry
Critique publiée par le

Sans spoilers :
Steins;Gate 0 ! Une suite selon un épisode "alternatif" où Okabe n'arrive pas à sauver Kurisu. La douleur d'entre-épisodes 22-23 de la saison 1 est prolongée et creusée en 23 nouveaux épisodes avec nouveaux personnages nouvelle intrigue, et, simplement, approfondissement sentimental de la saison 1.

Pour avoir revu toute la saison 1 afin d'avoir un avis correct sur cette suite, je dois dire que Une suite reste une suite, mais du Steins;Gate reste du Steins;Gate. Ce que je veux dire par là, c'est que comme partout ou presque, une suite est moins marquante qu'un original. Steins;Gate 0 n'y échappe pas, il sera moins bien que la saison 1 mais jouera tout de même bien je trouve son rôle de suite en approfondissant et en continuant dans la lignée du style et des problématiques de Steins;Gate.

Spoilers à partir d'ici :
Si on se met bien dans la peau du personnages, les quelques scènes tragiques répétitives prennent du sens et nous remettent dans le dilemme constant Mayuri-Kurisu. L'épisode 2 où Okabe rencontre Amadeus, c'est marquant et bien réalisé. Beaucoup de ce qui est mis en scène au début de la série a son utilité : Amadeus rappelle à Okabe que Kurisu n'est plus, mais on remarque bien que ce n'est pas Kurisu, c'est une IA et ici elle n'agit pas comme la Kurisu "tsundere" du labo, elle est polie, claire, intelligente, comme l'Okabe qui lui parle. Donc, on voit bien l'accentuation sur le manque de Kurisu.
L'épisode 8 est génial. C'est simplement un rêve comme ils le définissent dedans. Un rêve où la Kurisu qui a les souvenirs des 3 semaines de battement avec Okabe sera pour la dernière fois, car même à la fin de toute la série Kurisu n'aura plus ces souvenirs. Un bon moment de douleur donc, où on remarque parfois des dialogues qui font écho à des même dialogues de saison 1 qui ont déjà eu lieu. La fin d'épisode nous montre bien que Kurisu aime fort Okabe mais c'est au même moment qu'elle doit redisparaître entre quelques larmes. Bref, un tel épisode est parfait pour raviver la douleur interne lorsque l'on voit Okabe discuter avec des membres du labo tous ignorants de ce qui s'est passé, ou encore lorsque Okabe discute avec Amadeus.

Puis, il y a une intrigue mystérieuse, des personnages qui s'avèrent en être d'autres, des moments un peu eichi qui laissent un goût assez amer, mais à par ça on remarquera un développement marquant de Mayuri tout comme de Maho, pour lesquelles on partage de plus en plus de tristesse et pour lesquelles on se sent de plus en plus attachés. Cette dimension tragique dont regorge chaque personnage rend cette oeuvre si forte et si poignante ! J'en suis amoureux. Qu'est ce que c'était impactant cet épisode 17 où Mayuri dévoile ses sentiments profonds.

L'épisode 22 ! Je me souviens bien à quel point celui de la saison 1 était maitrisé à la perfection pour tous nous rendre dépressifs à jamais hahaha, j'avais donc de grosses attentes. Et, merde, je pense que pour une saison 2, c'était peut-être tout aussi bien réussi. Je n'aurais jamais cru pouvoir me sentir aussi mal pour la disparition d'Amadeus, une IA quoi ! Mais comme Okabe le dit si bien, "- Tu disparaitras et personne ne se souviendra de toi". Voilà qui est vrai."- Toi, tu te souviendras de moi". Crise cardiaque. Merde, ils ont réussis. J'ai du mal à voir comment ils auraient pu faire un meilleur épisode 22 dis donc !

Dernier épisode, évidemment pas aussi marquant que le dernier de la saison 1 vu qu'il a des contraintes à respecter pour se relier à la saison 1, mais tout de même ! Des ost bien maîtrisées, du bouclage d'intrigues. Quand on revoit tout d'un coup, on est quand même plus touché par cet épisode car on voit bien que ça y est, Steins;Gate est fini, ils ont réussi à atteindre la ligne Steins;Gate. Maho qui répète les phrases qu'Okabe disait dans les premières secondes de la série : les personnes les plus savantes sont les plus folles, l'histoire nous l'a prouvé. Elle reformule ensuite la fin de ses propos au vu de tout ce qu'ils ont vécus : les humains dépassant la vitesse de la lumière, c'est encore plus ridicule que les poissant se mettant à vivre sur terre. C'est là [...] l'ultime avertissement de dieu. Personnellement, je voulais une suite à Steins;Gate et je savais que sans Kurisu elle ne serait pas aussi bien que l'oeuvre originale, mais je ne m'attendais pas à ce qu'ils nous ont offert ici. C'était quand même du bon Steins;Gate.

El psy congroo -

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2214 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Gaetan Herry Steins;Gate 0