Un plaisir !

Avis sur Stranger Things

Avatar Gandalf13
Critique publiée par le

On m'en avait beaucoup parlé de cette série qui mixait plusieurs influences des 80s... et on ne m'avait pas menti ! C'est bien simple, j'ai maté les 8 episodes d'une seule traite un dimanche aprèm !
Et non ce n'est pas une série qui est influencée par les 80s, mais carrément une série ANCREE dans les 80s, comme si ce dimanche là j'etais revenu moi même en 1983, avec toute la déco, les fringues, l'ambiance, que ça implique.
Tous ces détails soignés pour nous y plonger sont bluffants. Du téléphone mural aux coupes de cheveux, des voitures au papier peint, des jouets aux affiches de ciné. Rien que pour ça c'est un bonheur de voir cette série, pour un ancien gamin des 80s.

Tous les clins d'oeil sont nostalgiquement bien placés, tels la coupe au bol et les vélos pour "E.T", le jeu de plateau "Dungeons & Dragons" dépassant discrètement d'un carton que les flics embarquent, l'affiche de "Evil dead" dans une chambre, la référence au Clown qui fait peur (seule erreur de chronologie, "Ca" etant sorti en 1985-86 il me semble), le petit un peu enveloppé fait penser à Choco des "Goonies", etc etc...

Et puis la musique quoi ! Les vieux titres font plaisir, mais ne sont pas utilisés à outrance, ce qui est intelligent. Le reste de la B.O et les effets sonores sont purement 80s encore une fois, avec ce son si particulier que donnaient les claviers et les bidouillages electroniques. Rien de démonstratif mais une bande bien choisie, avec ces nappes stressantes, ces notes égrénées quand il le faut, ce Bontempi flirtant avec la rythmique du thème principal de "Midnight Express"

Mais "Stranger things" n'est pas qu'un musée visuel et sonore en l'honneur de cette décennie. C'est aussi une solide série, mixant à mon sens "The Goonies", "Stand by me", "Alien", un soupçon de "E.T" et une pincée de "Poltergeist" ! Que du bon quoi !
Si on ressent un petit coup de mou aux épisodes 6 et 7, les 5 premiers sont exceptionnels, et le dernier conclue de belle manière la saison.

Et puis ces acteurs sont justes... justes ! Rien n'est surjoué même si on joue sur les clichés (la fille modèle qui sort avec le bad boy star du lycée, les enfants intellos malmenés par les derniers de la classe, le flic désabusé qui a perdu sa fille dans le passé, etc...). Tout concorde, tout est cohérent.

Avec mention spéciale quand même à Winona Ryder qui avait disparu des ecrans depuis un bail (on aurait presque oublié que c'est une bonne actrice...) et qui trouve là un role de mère éperdu et proche de la folie ultra convaincant.
Autre mention à celui qui joue le petit gros sans dents, la touche d'humour qui fait sourire dans toute cette tension palpable.
Et surtout cette jeune Millie Bobby Brown, qui m'avait déjà fait flipper ma race dans la série très peu connue et arrétée au bout de 8 episodes: "Intruders", où elle jouait une enfant habitée par deux ames, avec des scènes mentalement malsaines pour son age, presque du niveau de "L'exorciste" niveau langage et regard. Ici, encore une fois, elle fait peur, dans un role pas evident avec peu de paroles, où presque tout passe par les yeux, les mimiques, le visage. Elle ira loin... si elle ne devient pas folle d'ici là !

Une bien belle série donc, qui aurait mérité un 10/10 sans ce petit coup de mou dont je parlais, et sans les scènes du monde à l'envers, un peu lourdes et qui auraient mérité un peu mieux visuellement parlant. M'enfin je chipote, j'ai pris un pied incroyable à m'immerger dans ce monde révolu mais cher à mon coeur.

Edit saison 2:
Comme pour la première saison, on s'est enfilé celle ci d'une traite en ce beau lundi de Paques ! C'est un plaisir de retrouver tout ce beau monde en 1984, rien à redire sur tout ce que j'ai dit plus haut concernant les décors, du plus petit détail jusqu'à l'ambiance et l'atmosphère générale, c'est bluffant tant on se croirait revenu 34 ans en arrière ! C'est une totale immersion, soutenue par une bande son du tonnerre, entre des nappes de claviers aux sonorités d'alors et des hits glam rock (Bon Jovi, Ratt, Scorpions, Nugent...) ou new wave (Devo, Duran Duran...) en passant par du bon thrash ("The four horsemen" de Metallica) ou de la pop pendant la belle boum finale (Police, Lauper...).

Rien à redire non plus sur le jeu des acteurs, on croirait les avoir quitté la veille. Cependant on voit bien moins Eleven que ce que je pensais. Bon, par contre quand elle apparait, elle est toujours aussi douée, et son look "cheveux en arrière" sur la fin lui va bien, elle fait moins enfant.
Les nouveaux s'intègrent bien dans le casting, mention spéciale au Billy, parfait dans le role du petit con arrogant violent avec une caisse d'enfer !

Mais j'avoue qu'il me manque un petit truc pour etre satisfait à 100%. Oh c'est pas enorme, comme une sensation diffuse, ce petit quelque chose dont je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Peut etre un scénario un peu faible pour soutenir toute cette belle forme, ou plus surement l'effet de surprise passé. Ce qui est normal, et ne me fera pas baisser ma note initiale, tant tout est maitrisé et le plaisir au rendez vous, certaines scènes (le dernier episode en entier, la chasse dans le labo militaire....) etant vraiment bonnardes.

Curieux de ce que peut nous reserver une saison 3 qui ne doit pas décevoir.

EDIT Saison 3 18/11/19

On reste dans la même lignée avec des enfants qui glissent vers l'adolescence, des rapports qui changent forcément, et par contre coup une certaine magie qui s'envole. Cette magie qui participait au charme de la série et qui me mettait des étoiles nostalgiques dans les yeux.

Bon, ça reste une bonne saison, avec de très bons moments et des fx toujours bien foutus, dont cette grosse créature avec sa gueule d'Alien en rogne toute gluante, et des acteurs bien dans leurs rôles.
Mais j'ai globalement été moins passionné, surtout au début, trouvant certaines situations et dialogues anecdotiques ou "poussifs". Et puis le scénario est un peu faiblard à mon sens.

Il y a toujours beaucoup de références aux 80s et la bande son est géniale, mais je vois plus cette saison comme une saison charnière, la fin d'une époque à Hawkins et le départ vers d'autres horizons, symbolisé par les derniers plans à l'écran.

Est ce que la série perdurera en qualité hors des limites de l'Indiana sur fond de guerre froide ? Je l'espère mais va falloir faire un gros boulot scénaristique et bien faire evoluer les personnages.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2946 fois
33 apprécient

Gandalf13 a ajouté cette série à 4 listes Stranger Things

Autres actions de Gandalf13 Stranger Things