Heureusement il y a Sheldon.

Avis sur The Big Bang Theory

Avatar El_Senor_Guigui
Critique publiée par le

TBBT est une série sitcom tout ce qu'il y'a de plus classique. Oublié la réal d'un How I Meet Your Mother, les scènes sont jouées ici devant un public et s'enchainent simplement suivant presque tout le temps la chronologie.
La finalité de la série est elle aussi basique et on aurait puis lui donner le nom de la série précedemment nommée ou encore "Where I Put My Penis" autrement dit "la recherche de l'amour".

On se retrouve donc ici avec quatre jeunes gens particulièrement intelligents(Léonard, Sheldon, Howard , Rajesh), ce qui est pour les créateurs de la série la spécificité principale par rapport aux autres séries WIPMP. Tout le monde s'est écriés "ils ont voulu faire une série de geek", si l'on en croit les interviews ils ont surtout voulu faire que se soient des génies, d'où des scientifiques, d'où la gekkitude.
Geekitude toute relative qui se borne, pour 90% du temps, à la Ligue de Justice, Star Trek, et des notions scientifiques de bases clairement expliquées, bref passons.

Et bien ça fait pas rêver jusque là hein?!

Pour ce qui est des persos principaux nous en avons 5 (au départ), car vient s'ajouter Penny élément qui va déclencher l'interêt de la série.

Léonard Hofstadter est le ciment du groupe, colocataire de Sheldon, se faisant ami d'Howard et Rajish et étant le soupirant de Penny. Et son rôle de mortier étant principalement son seul intérêt. Léonard est un lâche, qui se retrouve dans sa position de scientifique par peur de ses parents et dans celle de geek par peur des autres. Il ne cesse de s'écraser devant Sheldon, sauf quand sa bistouquette lui demande le contraire. Il est même prêt à le laisser tout abandonner, ou l'empêcher de réaliser un rêve tout ça pour vivre un petit moment coquin ou amoureux que Mlle Hofstadter désire tant. D'ailleurs il peut aussi le faire avec ses autres potes. Bref un lâche au naturel qui devient lâcheur dés que sa bite s'en mêle. Aidé par une interprétation de Johnny Galecki sympa niveau mimique mais n'empêchant pas ce pauvre Léonard à avoir le charisme d'une moule, une très petite moule.

On a aussi Rajesh Koothrappali, atteint de mutisme sélectif il ne peut parler aux femmes, sauf sous alcool. Ceci lui donne sa spécificité, autre que celle d'être indien. Un indien riche, là encore source de vannes. Bref se brave Rajesh est quand même, lui, bien utile pour nous faire marrer de temps à autres.

Vient ensuite Mr Howard Wolowitz le seul des quatres sans doctorat, et on ne prend jamais le risque qu'il l'oubli. Une autre petite caricature, il est juif vivant chez sa mère dans une relation d'amour-haine plutôt fusionelle. Possédant un physique particulier et étant particuliérement obsédé par le sexe opposé (de façon totalement assumée contrairement à Léonard), il juge ne pas avoir le choix et de devoir en faire des tonnes. Là encore sa façon plutôt mal venue de draguer donne lieu à des lignes bien sympas. Aidé par un style vestimentaire sortit des 70's et de superbes boucles de ceintures ce personnage haut en couleur est un point secondaire, mais intéressant, de la série.

Bon j'ai essayé de placer les personnages dans l'interêt que je leur porte, mais ici c'est spécial. Penny est donc une jeune femme blonde dans encore tout ce qu'il y'a de caricatural. Visiblement il y'avait deux pilotes dont un où Penny était plus "dark", à comprendre ici alcoolique et assez vulgaire. Mais l'actrice étant très joviale et lumineuse on a eu le droit à la version petite poufe blonde venant du fin fond de sa cambrousse. L'interêt de cette série est là, c'est en faite l'opposition entre le monde des graçons et celui de Penny. Penny n'a pas d'autre interêt , c'est un peu comme de l'eau plate, c'est "joli" mais sans saveur, c'est pas qu'on aime pas mais on aime pas ça non plus.
Mais là où on s'amuse avec l'eau plate c'est quand on la balance sur de l'huile qui crépite.

Dr Sheldon Cooper. Qui est donc notre huile qui crépite. La série aurait plus s'appeler Sheldon and friends, ou non plutôt Sheldon and colleagues ou...non en faite c'est très bien comme ça car ça aurait pu être compliqué. Sheldon est le génie, fac à onze ans, prof en Allemagne à 15, il a deux doctorats, un égaux surdimensionné et aucune compréhension des normes sociales.
C'est ce qui lui donne tout son interêt, surtout donc quand il est confronté à Penny. Mais contrairement à ce que l'on croit Penny ne sort pas forcement toujours perdante des ces joutes, car même s'il passe son temps à la comparer à un singe, le fait qu'il soit physiquement faible(manipulation de manettes incluse), qu'il ne comprenne rien au second degrés ou au sarcasme, et qu'il soit socialement à la ramasse lui sont très préjudiciables.
Sheldon a aussi un côté très infantile et Penny un côté mère poule où ils collent encore plutôt bien ensemble.

Bref y'a deux TBBT celui quand Sheldon et Penny sont dans la même pièce et l'autre...bien moins interessant.
Dans les dernières saisons le casting qui s'enrichit, voit venir deux personnages qui même s'ils sont intéressants individuellement font perdre leur spécifité de personnage à côté de la plaque à nos quatre héros et ont tendance à éloigner Sheldon et Penny.

Point VF :
Pour ce qui est de la VF, le jeu des acteurs est plutôt bon si on omet Rajesh. Certains y gagnent même clairement comme Léonard qui passe de la moule à l'huitre ou encore Howard que j'adore déjà qui là est absolument sublimé. Penny égale à elle même quoiqu'avec encore une légère amélioration pour moi.
Sheldon est encore à part ,car complètement différent. J'ai du mal à le reconnaitre mais il faut avouer que le parti prit par l'acteur est intéressant.

Mais par contre la traduction, les vannes, les réferences étant massacrées, on évitera d'en faire sa version number one.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 956 fois
7 apprécient

El_Senor_Guigui a ajouté cette série à 1 liste The Big Bang Theory

Autres actions de El_Senor_Guigui The Big Bang Theory