Une série A1

Avis sur The Office (UK)

Avatar Alexandre B.
Critique publiée par le

Encore trop attaché à Dunder Mifflin et à l'interprétation magistrale de Steve Carell, je dois dire que c'est avec crainte que j'ai commencé à regarder la version britannique du bébé de Ricky Gervais. Non pas la crainte d'être déçu, mais simplement de ne pas pouvoir ne pas penser aux personnages de la version américaine, qui, avec ses 9 saisons, aura marqué un petit bout de ma vie, notamment le visionnage des premières saisons qui correspond pour moi à d'excellents souvenirs. Bref, autant dire que je chéris profondément cette version US et que j'avais donc peur de ne pas pouvoir apprécier la version UK à sa juste valeur. Et pourtant...

Je ne pensais pas pouvoir le dire un jour, mais cette version britannique surpasse pour moi le remake. L'humour y est encore plus noir, plus incisif, et le personnage principal interprété par Ricky Gervais (que j'ai "découvert" avec cette série) y est encore plus pathétique et plus trash que son cousin américain. Le pire, c'est qu'il a une tête sympathique, le Ricky, un physique de nounours, bref, t'as envie de le câliner à chaque fois qu'il est dans la merde (genre toutes les 30 secondes, quoi), et honnêtement, ce n'est pas quelque chose que je ressentais systématiquement avec Steve Carell.

Certes, la série est très courte et se regarde en quelques heures seulement, mais c'est justement ce qui fait sa force. La version américaine s'est achevée au bout de 9 saisons; des saisons loins d'être toutes extraordinaires, et ponctuées par un épisode final plus que pompeux, où la vie est belle, les oiseaux chantent et nous chient des papillons sur le crâne. Avec Ricky Gervais, on a droit à une fin bien plus classe, plus en retenue, mais qui, pourtant, ne m'a pas empêché de me dire que "ouais, quand même, cette série est putain de géniale". Elle s'est arrêtée au top, et c'est ce qui fait toute la différence avec sa cousine américaine. Ça me rappelle Spaced, qui, même si la série s'est arrêtée au bout de deux saisons et 13 épisodes seulement, m'aura marqué par sa fougue et ses épisodes tous plus géniaux les uns que les autres.

Bref, merci Ricky !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 440 fois
1 apprécie

Autres actions de Alexandre B. The Office (UK)