👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

I love the (young) Pope. The (young) Pope smokes dope.

Autant le dire de suite, nous sommes face à un pur chef d'oeuvre et je pèse mes mots. Ce qui nous est présenté ici est digne de True Detective, ce qui pour votre serviteur constitue la référence ultime. Attendez un moment avant de me jeter la première pierre car :
Je m'explique.
Tout ici a été pensé, choisi, voulu. De hasard il n'y a pas, car aussi bien, tu ne pêcheras point. J'invite ceux qui pensent à la télé réalité, à continuer de la regarder ( by the way, "censé" c'est avec un C quand il signifie "supposé") car aussi bien voici : Pie XIII prit le scenario, le rompit soigneusement en un script alliant lenteur narrative à une incessante incisivité dialoguale ( ca existe pas ? I don't give a fuck !) et le donna à ces Cardinaux en disant : prenez et dégustez le tous car ceci est une photo irréprochable d'onirisme du meilleur goût servie par un cadrage millimétré , un personnage principal capable de traverser sans une égratignure les phases de mysticisme profond et de violent scepticisme - allant meme jusqu'à mettre l'existence de Dieu en doute - comme Moise traversa la mer Rouge (vous suivez ? Moi j'ai du mal).
On ne sait par oú continuer. La musique n'est pas en reste. Le rock parfois soutenu (le générique à frémir d'envie que ca commence) cotoie les chants grégoriens et l'ambient presque dark. Du bonheur.
Les personnages pour caricaturaux qu'ils fussent (j'écris bien whaaa !!!!), n'oublient jamais d'avoir du sens et parfois celui de l'humour ; Voeillo, le fin stratège politique, acharné de Napoli ou Dussolier, meilleur ami du Pape qui, entre deux partouzes, déambule flanqué du Pape (à moins que ce ne soit l'inverse), dans les rues de Rome, à la recherche de cigarettes, j'en passe et des meilleurs.
En conclusion ce petit bijou dramatique ne dit jamais vraiment son nom. Il vous emmène sans avoir l'air d'y toucher au plus profond de l'âme humaine, voir si Dieu s'y trouve et, oui, il s'y trouve.
The Young Pope, c'est l'Eglise et son vouloir être moderne, prise en défaut de se detourner de la foi, de fermer les yeux devant le le pêché, de ne pas être pure, de vouloir racoler. The Young Pope c'est un homme obsédé par Dieu qui va affronter du haut de son cynique mépris face à l'égarement, les cohortes de brebis égarées devenues moutons d'un dogme qui a perdu le sens foncier de ses valeurs.
Je concois qu'il faille être sensible au sacré pour se laisser envahir par cette cette délicate trame tissée magistralement par Sorrentino, mais bon, je me demande si c'est obligatoire après tout.
A voir toute affaire cessante et ASAP et in petto. Qu'il en soit ainsi !

X-of
10
Écrit par

il y a 5 ans

1 j'aime

The Young Pope
SanFelice
9

J'ai éradiqué le mot "compromis"

La série repose sur trois éléments fondamentaux. D'abord la qualité visuelle extraordinaire. Cette série nous fait admirer, au détour de quelques scènes, des joyaux absolus de mise en scène. L'entrée...

Lire la critique

il y a 4 ans

41 j'aime

2

The Young Pope
Sigynn
8

Exquises contradictions.

« Je suis une contradiction » annonce, dès le premier épisode, le pape Pie XIII, incarné par Jude Law. Une contradiction qu'il compare à Dieu, unique mais et trois, ainsi qu'à Marie, vierge...

Lire la critique

il y a 5 ans

26 j'aime

3

The Young Pope
мс³
9

Pope Culture

L'univers des séries à depuis quelques années quasiment pris le dessus sur celui du cinéma, cette année encore plusieurs ont fait l'événement. Si nombreux sont les fanas du petit écran qui...

Lire la critique

il y a 5 ans

24 j'aime

3

Banshee
X-of
7
Banshee

You look like shit !

Spoil probable ! Je suis toujours en regard d'une guerre, vous le constaterez rapidement J'en suis à la saison 4 de GOT pour vous donner une idée. Je suis plutôt bon client pour le flic/voyou avec...

Lire la critique

il y a 5 ans