Bon suspense avec un atout coeur : une jeune actrice extraordinaire.

Avis sur Two Weeks

Avatar Olivier Quisquater
Critique publiée par le

Voilà une série à suspense, doublée d'une histoire d'amours contrariés, qui vous fera passer un bon moment. Il y a bien quelques longueurs à mi-série, et quelques invraisemblances ici ou là, mais malgré ça, on reste de bout en bout attaché aux personnages et à l'histoire. Pourquoi "Two Weeks"? Parce que le héros malheureux doit rester en vie pendant deux semaines pour pouvoir céder de la moelle épinière à sa petite fille de 8 ans, leucémique, et dont il ignorait l'existence jusque-là. Mais son ancien patron mafieux veut l'éliminer pour lui faire porter le chapeau dans une affaire de meurtre, et il dispose pour cela de gros moyens, d'un tueur redoutable et de l'appui d'une politicienne corrompue. Le héros doit donc rester en vie tout en cherchant à s'innocenter. Pour compliquer les choses, son ex-petite amie, qu'il essaie de rassurer en permanence quant à la greffe de moelle, est en couple avec un policier qui le croît coupable de meurtre et qui fait tout dans un premier temps pour l'attraper. Il se retrouve aussi placé involontairement au centre de la gigantesque enquête menée depuis des années par une magistrate contre son ancien patron mafieux et la politicienne corrompue. Bref, ce drama nous plonge dans un grand jeu du chat et de la souris, mais avec plusieurs chats...
Si les acteurs adultes font bien le job, il faut avouer que l'atout cœur de la série est la craquante fille du héros. Pour le rôle, ils ont déniché une petite fille qui pourrait faire fondre tout un iceberg par son sourire, et il ne faut pas se forcer pour comprendre pourquoi il s'attache si vite à elle au point de prendre tous les risques pour la sauver. En conclusion, ce drama vaut le détour, et je suis certain que la plupart d'entre vous l'apprécieront.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 100 fois
1 apprécie

Autres actions de Olivier Quisquater Two Weeks