Papa, pas pathos.

Avis sur Undone

Avatar Kinovor-Cinefaj
Critique publiée par le

Voilà une série qui bien qu'americaine ne mise pas tout sur le pathos. On a pourtant quelques ingrédients qui auraient pu nous y faire sombrer, particulièrement ce papa qui est mort au lieu d'apprendre à sa fille à passer les vitesses. Les valses temporelles nous ramenant à des instants clef de la vie d'Alma et de sa famille auraient certainement versé dans la guimauve si d'autres que les créateurs de BoJack Horseman n'avaient été aux commandes. Les sarcasmes d'Alma, en forme d'héritage, y sont pour beaucoup.

Cette série, après 3 épisodes visionnés se révèle plaisante, faisant plus appel à la réflexion qu'aux émotions; en tous cas elle n'essaye pas de nous tirer des larmes à tout bout de champs.
Ses thèmes ne sont pourtant pas de la dernière originalité : voyages temporels, déterminisme, physique quantique forment une tendance lourde des productions américaines -ou assimilées- récentes (Dark, Devs...). Mais au moins, la narration non linéaire n'est pas ici qu'un effet de manches, au contraire c'est le coeur du sujet.
Quant au recours à la Rotoscopie, je reste un peu dubitatif. Oui cela inscrit bien l'histoire dans un méta-monde, mais à vrai dire j'ai été un peu déçu de ne pas avoir affaire à de la vraie animation réaliste pour adultes. J'ai perçu cela comme un défaut, mineur, parce que je m'étais fait une idée préconçue, point.

Une 2ème saison est semble-t-il en préparation. Je ne sais quoi en penser, le final tel qu'il est me plaît assez.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 191 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Kinovor-Cinefaj Undone