Diana v Lydia : L'Aube du crêpage d'écailles

Avis sur V : La Série

Avatar Libellool
Critique publiée par le

Après deux mini-séries particulièrement prenantes et de très grandes qualités (que je recommande vivement à tous les amateurs de bonne SF à l'ancienne), il faut bien reconnaître que cette unique saison de V, toujours signée par son créateur Kenneth Johnson, est plutôt inégale dans son ensemble, allant d'une première moitié en deçà à une seconde qui rattrape quasiment le niveau.

✂ ............................................................................................................................................

Petit retour sur l'évolution de la série au fil des épisodes :

■ Épisodes 1 à 8 :

La première moitié de la saison se contente surtout de gérer les retombées des mini-séries, sans trop apporter de nouveauté niveau histoire. Les visiteurs sont de retour (en même temps, ils n'étaient pas vraiment partis) et veulent leur revanche. On a l'impression que les scénaristes essayent de recycler les idées et les situations d'avant car elles marchaient bien, mais visiblement la sauce prend moins. Malgré quelques bonnes trouvailles, l'ensemble tourne méchamment en rond et les mêmes décors reviennent trop souvent (surtout la forêt) à cause d'une baisse évidente de budget.

Quelques nouveaux personnages plus ou moins importants arrivent au compte-gouttes, comme Nathan Bates, PDG de la société "Science sans frontières", qui en essayant de concilier les deux parties vend son âme au diable vert, ainsi qu'Elizabeth, l'enfant stellaire née de l'union entre une terrienne et un reptile (humanoïde hein). Côté visiteurs, nous avons bien sûr Lydia, nouvelle commandante en chef du vaisseau mère, qui devient la supérieure hiérarchique de Diana. Grosses frictions entre les deux personnages qui se chamaillent constamment et s'envoient des piques bien placées. La guerre de pouvoir entre la petite brune et la grande blonde est lancée.

Enfin, un détail qui compte pour moi. Les visiteurs n'ont plus cette voix un brin métallique (seraient-ils des ancêtres des goa'ulds ?) comme ils avaient auparavant, dommage car cela les rendait plus inquiétants.

■ Épisodes 9 à 13 :

En plus de certains épisodes prenants, l'intérêt remonte en flèche car les scénaristes commencent à mettre en place une véritable mythologie propre aux visiteurs. On en apprend plus sur leurs us et coutumes et on assiste également à des cérémonies et autres rituels exotiques (super, pour changer ils portent des habits new age et on peut même en voir sans leur masque). N'oublions pas l'arrivée de l'envoyé spécial des visiteurs, Charles, qui va tout chambouler dans le vaisseau et prendre le commandement. Diana et Lydia sont donc très contrariées et leur rivalité va battre son plein. Le crêpage de chignon est assuré, d'autant plus qu'elles ont de belles tignasses épaisses très typiques des années 80.

Sinon, quelques personnages humains meurent et d'autres quittent simplement l'aventure (et accessoirement la série), annonçant qu'ils partent dans des zones moins touchées par le conflit. C'est quand même un peu dommage pour le personnage bourru de Michael Ironside auquel on s'était attaché, mais bon... Les showrunners nous rappellent que la guerre c'est pas beau et profitent de l'occasion pour resserrer le casting, car il faut bien avouer qu'il y avait peut-être un peu trop de personnages jusqu'ici.

■ Épisodes 14 à 16 :

La mythologie des reptiles s'étoffe encore et on a droit à des épisodes intéressants. Par contre la construction de ceux-ci est assez bizarre car on a l'impression de voir deux séries différentes, une sur les aliens à bord du vaisseau (passionnante) et l'autre sur les résistants au sol (sans grand intérêt car c'est du remplissage). Ainsi, il n'y a quasiment aucune connexion entre les deux camps. Après moi j'ai bien aimé, car cela permet encore plus de fight verbal entre Diana et Lydia, qui pour le coup ont encore un nouveau supérieur dans les pattes.

■ Épisodes 17 :

Pour se reposer ou parce que c'était le week-end, les scénaristes nous pondent le moins bon épisode du show. Du déjà-vu dans la série alors que le grand final approche... On s'inquiète un peu.

■ Épisodes 18 à 19 :
LE GRAND FINAL DE LA SÉRIE

Les résistants et les visiteurs se rencontrent à nouveau et nous offrent un très bon final, ouf. Avec sa trame inattendue, le dernier épisode nous propose une évolution du conflit dans une direction que l'on attendait pas. Certains diront que la résolution de tout cela est un peu trop facile, mais j'ai beaucoup aimé ce prétexte qui permet cette sorte de réunion entre l'ensemble du casting. Sinon, c'est quand même dommage que l'on n'ait pas pu enfin voir à quoi ressembler le Grand Chef des visiteurs...

Bien qu'il paraisse que la série devait avoir une seconde saison, j'ai trouvé que cette fin était tout à fait acceptable et se suffisait à elle-même.

✂ ............................................................................................................................................

Conclusion :

Sans véritablement retrouver le génie scénaristique et l'ambiance délicieusement stressante des mini-séries qui l'on précédé, cette série en 19 épisodes est tout de même très agréable à suivre malgré les défauts énoncés ci-dessus (j'ajoute à ceux-ci que l'on se demande souvent ce que fabrique l'armée américaine...). Bref, elle se positionne nettement au-dessus de la moyenne. V, dans son ensemble, reste un modèle du genre dans la science-fiction télévisuelle et aura marqué les années 80 malgré sa courte durée (tout le monde connaît cette série, même ceux qui n'ont jamais regardé un seul épisode).

En plus, et ça c'est un bonus non négligeable, le casting féminin est au top. Diana et Lydia sont trop belles et me font rêver, ça c'est de la vilaine sexy ! Particulièrement Jane Badler, qui est divine en méchante cabotineuse, manipulatrice et mangeuse de souris ♥. Si j'avais vécu dans l'univers de cette série, je serais certainement devenu un collaborateur entièrement dévoué à leur cause. ^^

Un conseil, regardez vite cette série avant qu'une véritable invasion extraterrestre ne survienne et que vous soyez dans l'incapacité technique de le faire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1008 fois
10 apprécient · 2 n'apprécient pas

Libellool a ajouté cette série à 2 listes V : La Série

Autres actions de Libellool V : La Série