Dramatique : ne pas confondre "le genre" et "la qualité"

Avis sur Xanadu

Avatar Keynsha
Critique publiée par le

J'essaie d'imaginer le processus créatif derrière la série parfois. Est-ce une sorte de réponse à la série de Canal+ partant du même pitch de "boîte de porno familiale", dans l'idée "les filles à poil, ça fait vendre" mais genre pour faire "on est arte, bitch", face à "l'esprit canal comédie" ils ont décidé de plonger dans le drame psychologique ?
Bien sûr, en soit dit comme ça, un drame psychologique autour d'une famille qui s'avère travailler dans un métier aux relents légendaires, ça paraît avoir du potentiel. Six Feet Under l'avait fait avec des croque mort. Ah tiens d'ailleurs Xanadu semble s'en inspirer éhontément sur certains passages. Et par s'en inspirer, je veux dire "essayer de récupérer des esthétiques déjà toutes faites histoire de pas avoir à se casser le cul à en créer des personnelles".

Bon là je suis un peu dur, oui ils créent une esthétique personnelle, à base de caméra portée par un manchot hémiplégique et parkinsonien et de plans choisis par un aveugle schizophrène. D'ailleurs, parfaite mise en abyme, un des personnages est un réalisateur de pornos aux films imbitables. Et pour une fois, "'l'art dans l'art" est presque mieux que celui dans lequel il est encapsulé.
Faut dire, les personnages sont gratinés en général eux aussi. Tous détestables et malsains pour le simple plaisir de donner une impression de famille dysfonctionnelle. Le résultat en est une concentration de sociopathes autistes qui semblent avoir un rapport très lointain à la réalité et aux relations humaines. Sans compter le jeu d'acteur assez souvent mauvais, voir sous calmants pour chevaux. Ce dernier est choquant dès la toute première scène, avec un dialogue qui sonne terriblement comme un interview (paroles détachées, récitées) et qui se révèle finalement être une négociation, donc normalement une discussion avec un peu plus d'investissement. Avec la mise en scène inutilement tordue par dessus, ça devient carrément trompeur au niveau du sens.
L'intrigue de fond, perdue dans une mise en scène qui confond "complexe" et "embrouillée", m'a laissé terriblement froid. J'aurais du mal à résumer les éléments "importants" des 2 premiers épisodes tellement tout se perd dans une structure déconstruite sans intelligence.
Le résultat fait très caricature de film d'auteur : forme hermétique pour tenter de cacher un fond inexistant ou stupide.

Pas crédible sur le monde du porno, pas crédible sur l'humain, pas crédible au niveau cinématographique. Les rares qualités qu'on peut y trouver (il y en a quelques unes, certes, ou alors ce sont juste des éléments médiocres qui flottent sur la nullité du reste) sont tellement étouffées par la souffrance mentale que suscite chaque scène molle et creuse que je ne peux pas imaginer mettre une note plus élevée.
Et pourtant, y avait des filles nues ! :-O

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 701 fois
3 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de Keynsha Xanadu