"Mon champ de vision s'est soudain paré de mille couleurs."

Avis sur Your Lie in April

Avatar TheLamantin
Critique publiée par le

Your lie in April, ou Shigatsu wa kimi no uso est un animé particulier à mes yeux. Il est très certainement celui qui m'a le plus impliqué émotionnellement et un de ceux qui m'a le plus influencé.

Le premier point que j'aimerais souligner est l'incroyable animation de Your lie in April. Cet animé est beau, tout simplement. Les décors y sont somptueux et les lumières très bien gérées. Que ce soit des cerisiers en fleurs, des nuits étoilés, un champ de tournesol ou même une nuée de lucioles, les scènes vous restent en tête de part leur beauté. Tout cela est couplé à une mise en scène grandiose. Les scènes sont la plupart du temps assez calmes, collant parfaitement avec l'aspect tranche de vie de l'animé. Mais lors des représentations musicales, la mise en scène devient dynamique et captivante, particulièrement lors de la dernière représentation. Bref Your lie in April est une leçon d'animation et de réalisation.

La deuxième force de cette série est son ost. Your lie in April est un animé qui a pour thème principal la musique classique, et celle-ci y est mise à l'honneur. Cet animé est une porte d'entré à la musique classique pour tous les néophytes. Les compositions jouées servent toutes un message cohérent avec l'histoire, transmettant au passage, un torrent d'émotions. Je retiens particulièrement Liebesleid (Love Sorrow) et la ballade n°1 en sol mineur, opus 23 de Chopin. Mais les autres musiques de l'ost sont également très efficaces. Que cela soit un solo de piano, ou en duo avec un violon, la musique de fond sublime l'ambiance de l'animé et nous implique encore plus émotionnellement dans l'histoire.

Mais selon moi la plus grosse force de Your lie in April ne réside pas dans sa réalisation, ni dans son ost, mais bel et bien dans ses personnages et les relations entre eux. Alors oui cela peut paraitre logique pour un animé de romance tranche de vie mais les relations amoureuses dans cet animé sont traitées avec une grande maturité. Kôsei n'est pas amoureux de Kaori simplement parce qu'elle est la fille de la série. L'auteur prend le temps de décrire l'impacte qu'a Kaori sur la vie de Kôsei, comment celle-ci influence sa manière d'être et de penser, il donne du sens à cet amour. Les personnages secondaires sont également très bien développés (probablement trop à certains moments) avec chacun, une personnalité et un rêve bien défini. Les personnages paraissent crédibles et donnent envie de suivre leurs histoires.

Partie avec spoil :

Mais si les personnages de Your lie in April sont la plus grande qualité de cet animé, c'est en grande partie grâce au personnage de Miyazono Kaori. Pourtant au premier abord, Kaori est un personnage très classique. Une jeune fille de 14 ans aussi honnête qu'enjouée, sûr d'elle avec un fort caractère mais derrière ce masque se cache une jeune fille atteint d'une maladie incurable. Rien d’exceptionnel en soi. Cependant quelque chose différencie à mes yeux Kaori des autres personnages destinés à mourir dans d'autres œuvres. Un grand nombre de ces personnages sont en effet résignés et acceptent leur destin, en viennent même à rire de leur futur décès. Pas Kaori. Kaori ne rigole jamais sur sa maladie, jamais. Elle essaie de la cacher et de rassurer ses amis, quitte à leur mentir, mais jamais elle ne rie de son sort. Pourquoi ? Parce que sa mort la terrifie, parce que l'idée d'être oubliée l'effraie, parce qu'elle sait qu'elle partira avant d'avoir accomplie tout ce qu'elle souhaite.
Kaori est le personnage, toutes œuvres confondues, qui m'a le plus fait ressentir son désir de continuer à vivre, et c'est pour cela que sa mort ma grandement attristé. Combinait à cela la relation captivante qu'elle entretien avec Kôsei et on obtient un personnage passionnant et très touchant.

Bien sûr Your lie in April possède des défauts, mais ceux-ci restent négligeables. Le seul m'ayant réellement dérangé sont les longues phases d'introspection des personnages. La narration de la série est effectivement très poétique, et les introspections des personnages le sont tout autant, parfois même un peu verbeuses, ce qui peut nous sortir du récit lorsque l'on sait que les protagonistes n'ont que 14 ans.

Pour conclure je dirais que Your lie in April fut pour moi une promesse. En effet dès les premiers épisodes de la série, le ton était donné. Cet animé sera triste et n'aura pas pour fin une happy ending. Malgré cela, je me suis attaché aux personnages et je suis rentré dans cette histoire en espérant, comme le titre l’annonçait, que cette promesse ne soit qu'un mensonge, priant pour que l'inévitable n'arrive pas. En vain.
Your lie in April est une expérience qu'il faut vivre que l'on soit fan de romance ou non, que l'on soit fan de musique classique ou non, car cette œuvre nous livre son histoire avec une subtilité et une sincérité d'une grande rareté.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 237 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de TheLamantin Your Lie in April