👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Un Period Drama espagnol se situant en 1928 ? Nous en rêvions (sans le savoir), Netflix l'a fait (trop sympa!). Mais il ne suffit par d'être pétri de bonnes intentions pour transformer l'essai.

Le pilot donne tout de suite le ton :


  • Scène d'intro affligeante,

  • dialogues primaires et sans aucune subtilité,

  • trame de départ digne d'un soap brésilien (ca ne m'étonnerait pas qu'à l'épisode 9 : Bidule découvre que Machine - dont il est amoureux - est sa demi soeur )

  • féminisme caricatural de pacotille (très à la mode ces derniers temps) enrobé dans trois tonnes de textes pontifiants,

  • personnages masculins très très très "méchants-macho", personnages féminins très très très "gentilles-victimes-fortes-intelligentes-sensibles-fragiles-tourmentées-etc-etc-etc"

  • voice over (du perso principal) redondante qui ne fait qu'appuyer inutilement ce que le spectateur voit déjà à l'écran et sur-dramatisant des scènes sans aucune tension,

  • personnages caricaturaux et mal dégrossis...


La liste pourrait être longue. Mais j'avoue avoir abandonné au 2e épisode, lassée aussi par la bande son pop estampillée 21è siècle (sensé créer un "contraste savoureux ou saisissant" selon d'autre avis lus, ici et là, sur la toile).

Un moment j'ai cru qu'un de mes sympathiques voisins me faisaient profiter de leur nouvelle sono. J'ai éteint le son de mon téléviseur et bien non ! "Closer" du groupe Lemaître était bel et bien l'habillage sonore de ce "Las Chicas del Cable".

Je ne suis pas systématiquement opposée à l'expérimentation ou à l'anachronisme. Mais quand le scénariste, le dialoguiste et le producteur font un si mauvais boulot, on ne s'amuse pas en plus à demander au spectateur plus d'indulgence qu'il n'en est capable.

Au final ce bel élan ibérique, qui aurait pu donner une jolie pépite attachante et pleine d'esprit, finit par ressembler à l'écran à une farce que seul le metteur en scène, le chef lumière, le décorateur et le costumier ont essayé de prendre au sérieux.

Amoureux de Period Drama, passez votre chemin. L'Espagne a surement mieux à offrir. Et si vous ne trouvez pas la série qui vous convient, rabattez-vous par exemple sur quelques pages de Federico Garcia Lorca en dégustant un verre de sangria. Vous passerez, certainement, une bien meilleure soirée... ou presque !

Presque
2
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Period Drama : voyagez dans l'espace et le temps et Séries TV : mon top flop

il y a 5 ans

16 j'aime

Les Demoiselles du téléphone
Presque
2

Garcia Lorca et Sangria

Un Period Drama espagnol se situant en 1928 ? Nous en rêvions (sans le savoir), Netflix l'a fait (trop sympa!). Mais il ne suffit par d'être pétri de bonnes intentions pour transformer l'essai. Le...

Lire la critique

il y a 5 ans

16 j'aime

Les Demoiselles du téléphone
Glaminette
7

Une belle surprise, qui gagne en profondeur et subtilité en saison 2 !

Belle surprise selon moi, que ces Demoiselles du Téléphone, qui de prime abord ne m'avait pas enchantée ! L'épisode pilote m'avait en effet donné le sentiment de quelque chose d'un peu niais, avec...

Lire la critique

il y a 4 ans

14 j'aime

2

Les Demoiselles du téléphone
masomalie
4

La qualité des ingrédients ne fait pas tout

A priori les ingrédients de base étaient là pour faire un bon period drama notamment une époque charnière dans pas mal de domaines (nous sommes 10 ans avant le début de la guerre civile espagnole, le...

Lire la critique

il y a 4 ans

12 j'aime

Les Bonnes Conditions
Presque
3

Spoiler : A la fin, tout se termine bien.

Ici les "bonnes conditions" côtoient surtout les bonnes intentions. La mièvrerie coule partout sur la pellicule. Le montage est scolaire et sommaire. Le story-bord est souvent embrouillé sautant d'un...

Lire la critique

il y a 3 ans

23 j'aime

7

The Revenant
Presque
3
The Revenant

La fascination de l'image ou comment torpiller son film

ALERTE : cet avis contient des spoilers. Si vous n'avez pas encore vu le film et que vous envisagez de le voir prochainement, changez de page ;) Se situant entre le "Guide du survivialisme" et celui...

Lire la critique

il y a 6 ans

19 j'aime

2

Les Demoiselles du téléphone
Presque
2

Garcia Lorca et Sangria

Un Period Drama espagnol se situant en 1928 ? Nous en rêvions (sans le savoir), Netflix l'a fait (trop sympa!). Mais il ne suffit par d'être pétri de bonnes intentions pour transformer l'essai. Le...

Lire la critique

il y a 5 ans

16 j'aime