Love, Death & Robots
7.4
Love, Death & Robots

Dessin animé (cartoons) Netflix (2019)

Voir la série

Wow. Ce sera le premier et le dernier mot de cette critique (que j'essaierais de développer un minimum quand même). A quoi s'attendre lorsque David Fincher (Fight Club, Seven etc) et Tim Miller (Deadpool) s'attaquent à l'animé ? Une faute de parcours? Un petit kiff qui ne parlera qu'à eux et à quelques fanas d'animé ?
Non non non , rien de tout cela.
J'étais partagé au moment de commencer cette série car même si je suis un fan absolu de Fincher , j'étais relativement dubitatif quant à Tim Miller qui n'a quasiment que pour seul fait d'arme d'avoir réalisé un film générationnel pseudo badass pour les teen. "Love death & robots" est une série de mini épisodes indépendants (de 6 à 17 minutes) qui abordent plusieurs sujets dans différentes dystopies. 18 épisodes , 18 réalisateurs qui ont chacun leur spécialité dans la technique utilisée pour leur propre épisode. De l'hyperréalisme aux bases du dessin animé , cette série va vous en mettre plein la vue et vous laisser , pardonnez moi l'expression , sur le cul. C'est frais , c'est inattendu , c'est intelligent , c'est subtil et bordel qu'est ce que c'est beau visuellement.
Certains épisodes vont peut être vous déranger par leur violence mais dites vous que derrière cette violence , il y a toujours un ou plusieurs messages , rien n'est fait gratuitement. Le générique vous fera bien sûr penser à "Black Mirror" avec le coté "robots , technologies , dystopie" et étant très fan de cette série également , j'aurais du mal à trancher entre les deux et ce serait dommage de le faire. La force de cette série est d'arriver à nous plonger à chaque fois dans un univers différent en l'espace de quelques minutes , voire secondes et ça c'est très fort.
Je ne vais pas lister les 18 épisodes car d'autres l'ont probablement déjà fait et je n'en vois surtout pas l'intérêt. Je vais juste parler de ceux qui m'ont vraiment marqués , qui m'ont happés tellement fort que j'ai dû attendre quelques minutes avant de poursuivre la série.
(Si vous n'avez pas encore visionné "Love death & robots et que vous ne voulez pas être spoilés , arrêtez vous là et à une prochaine critique.)



  • L'avantage de Sonnie: ça commence très fort puisqu'il s'agit du premier épisode. Bien sûr , pour qu'un spectateur aie envie de poursuivre et de dévorer les 17 autres , il faut frapper fort d'entrée. Et à l'instar du premier épisode de "Black Mirror" , c'est totalement réussi. Nous sommes ici dans une société où la violence est monnaie courante et les combats de monstres l'événement majeur pour la population. Nous suivons une fille qui semble marquée par la vie et qui utilise ce passé pour gagner tous ses matchs. Le visuel est très beau et la violence extrêmement choquante. Le twist final m'a particulièrement plu.


-Les trois robots : Visite guidée d'une Terre post apocalyptique par trois robots venant d'une autre planète. Probablement un des épisodes les plus intelligents , et en plus très drôle et touchant. Sûrement un des plus accessibles au grand public également , on se croirait un peu dans "Wall-E" (Allez voir "Wall-E" d'ailleurs si ce n'est pas encore fait)


Le témoin: Je ne vous fais pas de speech sur celui là car cet épisode se veut surtout visuel. C'est au dessus de tout ce que vous avez pu voir auparavant , c'est vraiment magnifique et l'utilisation des couleurs est incroyable. J'en suis resté sans voix. Un must see.


-Bonne chasse: Cet épisode est un des plus longs et pourtant tellement trop court. J'ai lu dans une autre critique qu'on pourrait faire une série de cet épisode et c'est vrai. Le fils d'un chasseur d'esprits se lie d'amitié avec un hulijing ( un métamorphe tiré de la mythologie chinoise) et essaie de la protéger dès qu'il le peut durant sa vie.
Cet épisode dénonce tellement de choses.. C'est fou. Et quelle poésie.. à en pleurer.


-Une guerre secrète: Dernier épisode de la série. Pas forcément l'histoire la plus intéressante : Des soldats de l'Armée Rouge font face à une présence diabolique dans la forêt de Sibérie.
Ce qui m'a frappé ici c'est l'hyperréalisme. Au point où , pendant de longues minutes , je me demandais si c'était des vrais acteurs ou non. Encore une fois c'est bien au dessus de ce que vous avez déjà pu voir. C'est assez impressionnant. Peut être pas le meilleur épisode pour terminer cette dizuitaine (oui j'ai envie de l'écrire comme ça) magnifique du bon vieux Finch (David Fincher , pas le mec dans American Pie hein) et d'un Tim Miller surprenant.


Mentions spéciales à "La revanche du yaourt" et "Histoires alternatives" qui redoublent d'inventivité et d'humour sur des sujets délicats.


Bien sûr , personne n'aura la même sensibilité vis à vis de ces épisodes et vos préférences ne seront pas forcément les miennes. Je voulais vous les partager ici et vous dire que c'est probablement le meilleur truc que j'ai vu depuis "Black Mirror" (films et séries confondues). Allez , quittez cette page , ouvrez Netflix et prenez un créneau de deux/trois heures , vous ne le regretterez pas.


Wow.


Joey Delassus

joey59
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à sa liste Top 10 Séries

Créée

le 21 mars 2019

Critique lue 795 fois

1 j'aime

Joey Delassus

Écrit par

Critique lue 795 fois

1

D'autres avis sur Love, Death & Robots

Love, Death & Robots
val990
4

C'est beau mais c'est con

Love, Death and Robots n'est pas un dessin animé pour adulte. C'est plus un dessin animé créé par un adolescent un peu beauf (qu'on appellera Jean-Mi, mais Tim ça marche aussi) si on lui demandait de...

le 13 avr. 2019

57 j'aime

9

Love, Death & Robots
Velvetman
7

Action Club

Une bande annonce explosive et pulsionnelle, Tim Miller comme créateur, David Fincher comme producteur, la nouvelle série anthologique de Netflix, Love Death + Robots, contenait tous les ingrédients...

le 20 mars 2019

48 j'aime

4

Love, Death & Robots
Nicolas_S
7

♡ X ☲

Love Death & Robots est une série anthologique d’animation de 18 épisodes allant de 7 à 15 minutes chacun et ayant pour univers en commun la science-fiction. On pense bien sûr tout de suite à...

le 17 mars 2019

42 j'aime

2

Du même critique

Family Business
joey59
7

Rafraichissant.

"Family Business" est LA série française dont tout le monde parle depuis quelques jours. Disponible sur Netflix (ce qui n'est pas un gage de qualité , cf "Plan cœur" ) , j'ai été tenté de la...

le 3 juil. 2019

12 j'aime

Quicksand : Rien de plus grand
joey59
4

Quick decision.

Pour mes futures critiques , j'ai décidé de ne plus réécrire le synopsis ici , je n'en vois pas l'intérêt , vous l'avez tous déjà probablement lu sinon pourquoi être ici? Merci de votre lecture Je...

le 8 avr. 2019

9 j'aime

2