⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Très bonne surprise que ce You, Me, and the Apocalypse. Cette série américano-brittanique, à l’accent donc prononcé, dévoile un postulat succulent : faire de l’humour sur la thème de la fin du monde. Point de spoiler ici : il s’agit en effet du parti pris par la série dès le générique de début, et assumé tout le long de cette première saison. Chaque épisode est l’occasion d’un flashback, en vue d’introduire les différents protagonistes tout d’abord, puis de faire progressivement le lien. Le procédé, qui peut s’avérer un peu frustrant et répétitif, fonctionne décemment, la trame s’accélérant pour notre plus grand plaisir vers le milieu de saison. Les personnages, colorés, sont dans l’ensemble assez attachants, et l’interprétation de qualité. On rit devant les dialogues et les malheurs surréaliste du personnage central, Jamie, qui va de mal en pis au fil des épisodes. Dans le cast, les plus affûtés reconnaîtront certainement Megan Mullally (Will et Grace, Breaking In, et de nombreuses autres apparitions), en la personne de la très distinguée Leanne, qui fait ici des merveilles, mais aussi Rob Lowe, qu’on connaissait déjà pour The Grinder.
Le résultat est au final très convaincant, et offre une alternative un rien caustique, parce que so british, au thème très en vogue de la catastrophe. Ce qui signifie se moquer aussi bien des arcanes de l’église que de la famille, ô combien dysfonctionnante. Hélas, la série, qui avait préparé le terrain avec un cliffhanger tout en élégance, ne connaîtra pas de suite. La question qui s’impose naturellement étant : vaut-il néanmoins le coup de la regarder ? La réponse est oui. You, Me, and the Apocalypse propose une série suffisamment truculente et irrévérencieuse pour mériter le détour l'espace d'une dizaine d'épisodes.


(Basé sur l'intégralité de la saison 1.)


(Tiré de : http://johnnysgamecafe.fr/breves-de-comptoir-22-nier-skyforge-shadow-complex-you-me-and-the-apocalypse/)

Memento
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste « Qui fait rire l’esprit se rend maître du coeur. »

Créée

le 16 oct. 2016

Critique lue 820 fois

Memento

Écrit par

Critique lue 820 fois

D'autres avis sur You, Me and the Apocalypse

You, Me and the Apocalypse
AmMy
7

Superbe casting pour ce grain de folie

Jamie (Mathew Baynton) est un banquier traumatisé par la disparition de sa femme lors de leur lune de miel 7 ans plus tôt, il vit avec son meilleur ami Dave (Joel Fry). Séparé dès la naissance, Ariel...

Par

le 28 févr. 2016

4 j'aime

You, Me and the Apocalypse
Melchiora
9

Apocalypse Slough

So enthusiastic ! Mat Baynton ! This guy is f*** awesome ! I want to be him and I want to spend the rest of my life watching movies and series where this skinny funny sexy ugly guy is playing (and I...

le 15 févr. 2016

2 j'aime

4

You, Me and the Apocalypse
Xavier_Porteboi
8

La perfection jusqu'au couac final

Une série absolument parfaite : c'est drôle, émouvant, bien joué, rempli de twists, bref, très cool. Mais, car il y a un mais, elle déçoit terriblement par sa fin. Difficile de ne pas spoiler, mais...

le 11 déc. 2016

1 j'aime

Du même critique

Lollipop Chainsaw
Memento
9

Lollipop Chainsaw : une bonne bière, et davantage

(...) Lollipop Chainsaw, c'est comme une bonne bière : calorique, parfois grossière, mais avec ce qu'il faut de fruit et d'ébriété. Pas un jeu qui touchera votre âme, donc. Plutôt un drôle de...

le 11 juil. 2012

20 j'aime

5

Shin Megami Tensei: Lucifer's Call
Memento
10

Critique de Shin Megami Tensei: Lucifer's Call par Memento

Lucifer's Call est ni plus ni moins le RPG qui m'a fait redécouvrir le genre. J'avais suivi sa sortie, étant tombé par hasard sur un trailer, et je découvrais l'esthétique et l'ambiance que l'on...

le 20 oct. 2010

20 j'aime

3

Sanitarium
Memento
9

Critique de Sanitarium par Memento

Captivant dès les premières minutes, Sanitarium dépeint les aventures d'un héros amnésique livré à lui-même, lequel devra, à travers des "mondes" variés, enquêter, comprendre, progresser, incarnant...

le 17 nov. 2010

17 j'aime

3