Avatar sulli

Critiques de sulli

Versus
  Suivre
8.1

Comme un appel à l’indignation

En 1938, l’Europe est balayée par le fascisme et le Portugal est sous le régime autoritaire de Salazar. Pereira, lui, est journaliste dans un journal lisboète, responsable de la page culture. C’est un journaliste sérieux et compétent, mais un homme mélancolique, tristement seul, avec un penchant mal contrôlé pour l’auto-apitoiement. Dans cette adaptation du roman d’Antonio Tabucchi,... Lire l'avis à propos de Pereira prétend

Avatar sulli
7
sulli ·
6.9

Tête à tête avec un assassin artiste

Rodriguez Ramirez est un expert de l'art cruel, enseignant chercheur à l'université basque et la référence reconnue dans son domaine. La cinquantaine, lunette et visage anguleux, derrière sa couverture de professeur respecté et au-dessus de tout soupçon, se cache un tueur en série, auteur de 34 meurtres ou plutôt 34 " œuvres" uniques. Car Rodriguez se définit lui-même comme un artiste. Ses "... Lire l'avis à propos de Moi, assassin

Avatar sulli
6
sulli ·
8.3

Road movie aussi grotesque que drôle

Un auteur de BD devient l'ennemi public numéro 1, recherché par toute les polices de France et de Navarre, pour avoir oublié sa carte de fidélité au supermarché du coin. Le héro s'engage alors dans une cavale où il est confronté à des situations absurdes qui tournent en dérision notre société du spectacle, ses médias friands de sensationnel et ses mises en scène politiques . Le... Lire la critique de Zaï zaï zaï zaï

1
Avatar sulli
8
sulli ·
6.7

Un récit de gangsters nerveux

« Balles perdues » est l’archétype du récit de gangster à l’américaine. La recette est donc connue et fonctionne bien : des gangsters, des flingues, des filles, de l’argent, des flics corrompus. Ce récit très cinématographique n’a rien de très original, mais c’est bien mené. L’histoire repose sur un personnage principal dont on ne connaît peu de choses, mais qui a néanmoins de la consistance.... Lire la critique de Balles perdues

1
Avatar sulli
7
sulli ·
8.1

Un conte généalogique et gigantesque|

Petit est le fils du roi des géants. Il est né dans un royaume où les géants sont des ogres révérés comme des dieux par les humains. Mais Petit est petit. Une petitesse considérée comme une ignominie par son père. Sauvé par sa mère qui voit en lui le renouveau d’une lignée royale dégénérée par les unions consanguines, Petit grandit en secret auprès de sa tante, géante parmi les géantes. On suit... Lire l'avis à propos de Petit - Les Ogres-Dieux, tome 1

2
Avatar sulli
9
sulli ·
7.2

Un recueil graphiquement spectaculaire

Ces histoires mettent en scène des marins qui font preuve de dureté et de cruauté dans leur milieu naturel, et, une fois sur terre, se révèlent également simples, voire même sensibles. Les histoires se succèdent dans un enchaînement évident et offrant de la variété ; du drame, de la poésie, du fantastique et souvent beaucoup d’humour. Les textes sont beaux et ils sonnent avec gravité. L’auteur... Lire l'avis à propos de Hommes à la mer

Avatar sulli
10
sulli ·
7.7

C’est noir, c’est intense, c’est génial

Ce qui m’a happé dans un premier temps ce sont ces dessins d’un noir intense, d’où se dégage énormément de force et de caractère. On navigue avec émerveillement de planche en planche, toutes plus sublimes les unes que les autres. Le trait peut paraître sévère et gras, mais il est d’une très grande expressivité. L’effet narratif est par ailleurs très réussi. On se laisse susurrer à l’oreille le... Lire l'avis à propos de Love in Vain

Avatar sulli
10
sulli ·
7.4

Un amour estival et … morbide

Polo habite un coin de campagne perdu et particulièrement désert depuis qu’un gamin du village a disparu. Mais son été va prendre une tournure inattendue avec la rencontre de Sophie et leur découverte d’un cadavre. L’idylle de ces ados désinvoltes va nous plonger dans un conte entre réalisme cynique et mythes d’épouvante. Cette bande dessinée laisse un drôle de sentiment. Il y a bien évidemment... Lire la critique de Le cadavre et le sofa

Avatar sulli
6
sulli ·
8.0

Sans paroles mais avec des coups de gueule

Lupano est sans doute le scénariste du moment, particulièrement remarqué et remarquable pour ses dialogues ciselés et ses punch lines (cf. Ma révérence et Les vieux fourneaux). Il est donc tout à fait étonnant de le retrouver avec un récit totalement muet. Associé à un dessinateur habitué à cet exercice, Grégory Pannacione, le binôme est à l’origine d’un conte tendre et rocambolesque. Un océan... Lire l'avis à propos de Un océan d'amour

2
Avatar sulli
8
sulli ·
7.0

une vision déjantée de l’au-delà

L’auteur dresse ici un univers déjanté. Il se joue des nombreuses croyances modernes ou anciennes qui entourent la mort pour la dédramatiser. L’humour est au rendez-vous d’un récit où les jeux de mots sont souvent bien sentis, parfois un peu trop potaches. Le scénario est plutôt astucieux même si la construction des autres personnages, autour de Jean-Paul et James, laisse un goût d’inachevé. Le... Lire la critique de Mourir nuit gravement à la santé

3
Avatar sulli
6
sulli ·