Avatar tisia

Critiques de tisia oternaud

@tisia
Versus
  Suivre
6.1

Critique de The Warrior's Way par tisia

Un film où ninja et cow-boys s’affrontent c'est au moins aussi improbable qu'il film néo-zélandais sud-coréens. Bref un bon gros navet qui tente de concilier tant bien que mal pathos et baston, le tout sur fond de flûte geignarde. Magique. Lire l'avis à propos de The Warrior's Way

Avatar tisia
4
tisia ·
5.1

Critique de Le Salut 1944-1946 - Mémoires de... par tisia

Très peu intéressant du point de vue littéraire, les figures sont souvent grossières et la suffisance de De Gaulle -clamant être le preux chevalier de la France éperdue- est insupportable. Le coté historique peut être instructif mais le choix du "salut" en cours de littérature me semble relativement saugrenu. La lecture des mémoires est extrêmement fastidieuse, et mis a part quelques passages... Lire la critique de Le Salut 1944-1946 - Mémoires de guerre, tome 3

1
Avatar tisia
2
tisia ·
Bande-annonce
4.8

Critique de Les Aventures extraordinaires d'Adèle... par tisia

un mix assez incongru des tomes 1 et 4 des BD de Tardi, porté par l'éclatante Louise Bourgoin (qui rattrape ici l'image extrêmement négative que j'avais d'elle après l'insupportable "la fille de Monaco"). Malgré certains passages décevants (notamment la guérison d'Agathe) le film est globalement assez drôle et très pêchu. Lire l'avis à propos de Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec

Avatar tisia
5
tisia ·
Bande-annonce
7.2

Critique de Black Swan par tisia

Grosse déception après avoir attendu impatiemment pendant des mois: les seuls intérêts du film sont la musique de tchaikovsky et la beauté de Nathalie Portman, le scenario est grotesque, les plaies de Nina laissent plus perplexe qu'horrifié, sa dualité avec Lily est trop peu développée, les scènes érotiques risibles et la mort du cygne décevante. Loin de susciter la peur ou le trouble, la folie... Lire la critique de Black Swan

2
Avatar tisia
3
tisia ·
4.2

Critique de Clem par tisia

Petite série fort sympathique, légère, tres "girly", passant agréablement le temps. Surtout illuminée par la pétillante Victoria Abril (rayonnante dans le rôle de la grand-mère quadragénaire), si "Clem" ne présente aucune originalité ni réflexion profonde et qu'il s'y passe en somme assez peut de choses, les personnages sont attachants et les acteurs pas trop mauvais (ce qui est plutôt rare... Lire la critique de Clem

3
Avatar tisia
6
tisia ·
6.1

quel livre auriez vous le moins de scrupules à détruire pour quelques secondes de chaleur?

Un seul reproche a faire à ce livre, comme à beaucoup de Nothomb d'ailleurs, c'est la longueur: beaucoup trop court, une petite friandise qui ouvre l'appétit et laisse un peut sur sa faim. Encore une fois Amélie Nothomb passe trop vite sur une trame pourtant passionnante et qui pourrai donner quelque chose de beaucoup, beaucoup plus grand. Malgré tout, la petite demie heure de lecture nécessaire... Lire la critique de Les Combustibles

1
Avatar tisia
8
tisia ·
Bande-annonce
6.7

Critique de Moi, moche et méchant par tisia

un film excellent malgré le grand moment de solitude a l'entrée dans la salle ("maman j'ai perdu mon doudouuuuuuuuuuuu!!!" euh... -_-'). Malgré une intrigue peu attractive (" le méchant Gru veut voler la lune" hum, certes...) l'ambiance fait assez vite retrouver nos six ans. On rit pour un peu n'importe quoi (dix minutes de fou rire pour un ballon crevé ou un pistolet à calamars), chaque image... Lire l'avis à propos de Moi, moche et méchant

Avatar tisia
9
tisia ·
7.4

Critique de Le Liseur par tisia

Un des plus beaux livres que j'ai lu cette année, une obsession de la première à la dernière page, et puis l'hébétude. Des heures à cogiter, a relire les mêmes passages 10 fois. c'est une histoire d'amour au premier abord, mais surtout un questionnement sur la responsabilité de chacun dans la Shoah, sur la culpabilité d'une génération, notamment aux yeux de la suivante. subjuguant. Lire la critique de Le Liseur

Avatar tisia
10
tisia ·
7.6

Critique de Fin de partie par tisia

le livre qui fait sourire a la première lecture, et pleurer ensuite. parce que deux vieux dans une poubelle, un chien en peluche et une fenêtre sur l'océan peuvent avoir plusieurs significations, qu'on nous épargne le pathos sans nous épargner la claque, que c'est Beckett et que chaque lecture est plus belle que la précédente. "ça avance" Lire la critique de Fin de partie

11
Avatar tisia
10
tisia ·