Illustration Mélomane 2015

Les meilleurs albums de 2015 selon Rainure

Avatar Rainure Cette liste de 48

albums

par Rainure est une réponse au sondage Les meilleurs albums de 2015
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • 1
    Écouter

    Thrill Addict (2015)

    Sortie : . Rock, rock indépendant et post-punk. 12 morceaux.

    Album de Peter Kernel

    Alors que je me perd dans des dissonances et des océans toujours moins accueillants et plus rêches, la simplicité classieuse reprend ses droits, l'immédiateté me retrouve, et je me surprend à pouvoir noter un album en moins d'une semaine (bon, d'accord, j'y met pas forcément du mien autrement).

    Peter Kernel, ce duo fantastique, décoche une salve actrice, actrice d'une grande pièce de théâtre joyeuse et bordélique, où les comédiens se foutent en rigolant sur la tronche, dans de grands éclats émotionnels, une basse sautillante et remuante, une batterie donnant un ton impeccable de fureur de vivre, et des voix mordant à tout va, tout ce qui passe à proximité : souvent les oreilles, parfois les tripes.
    J'en sortirais presque pantelant, ruisselant de sueur, si je me laissais danser dans la coloc.
  • 2
    Écouter

    Huis-clos (EP) (2015)

    Sortie : . 4 morceaux.

    EP de Vîrus

    Plus sale encore que son précédent EP, les instrus sont glaçantes et géniales, les paroles de plus en plus désabusées... Quelques tics pas tops, mais captivant autrement. Ah, et Marquis de Florimont est dingue.
  • 3
    Écouter

    Ütopiya? (2015)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de Oiseaux-Tempête

    Des passages Post Rock monumentaux (sérieusement, On living est sublime), des motifs arabisants, une clarinette superbe, le groupe frappe fort, et surpasse son premier album.

    Décidément, bravant la Tempête, ces Oiseaux là sont d'excellente augure.

    Edit : +1, mon album de l'année pour l'instant, il me passionne et j'y retourne sans arrêt.

    Ah, et la clarinette basse est l'instrument phare de 2015.

    Pas mal de fields recording sont utilisés aussi (le groupe a voyagé en Turquie il me semble, et ont enregistré des parties de leur voyage, un muezzin, des chiens, etc)...
  • 4
    Écouter

    Apocalypse, girl (2015)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de Jenny Hval

    Comme le dit justement Wazoo, la voix de Jenny Hval vient hanter tout le disque, revient, entêtante, par vagues, sur d'étranges nappes, et de perturbantes paroles...

    Assurément captivant, surprenant, ça m'évoque assez bizarrement Brigitte Fontaine, Comme à la radio se basant après tout sur les mêmes bases...
  • 5
    Écouter

    Dumb Flesh (2015)

    Sortie : . New beat, techno, ambient, post-rock et electronique. 9 morceaux.

    Album de Blanck Mass

    Un album solo d'un membre de Fuck Buttons, surkiffant du début à la fin, des nappes électros tribales et surpuissantes, oscillant entre la saturation exagérée et l'epicness pure et simple.
  • 6
    Écouter

    Dolziger Str. 2 (2015)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de Odezenne

    A écouter, premier extrait un peu décevant.

    EDIT : Mais qu'est-ce que je dis moi. Album Hip-Hop de l'année.
    Critiqué.
  • 7
    Écouter

    Never Were the Way She Was (2015)

    Sortie : . Rock, jazz et avantgarde. 8 morceaux.

    Album de Colin Stetson et Sarah Neufeld

    Après une première écoute, c'est assez monstrueux, une beauté presque inédite, beaucoup de grondements comme il dit...

    Le grondement terrible, frappe et frappe sans relâche, magnifique et perturbant, effrayant souvent...
    Il semblerait qu'ici l'espoir s'éteint peu à peu, et c'est pas le violon qui vient le raviver... Un abysse sans fond, dans lequel on va se laisser peu à peu sombrer.
  • 8
    Écouter

    Lodge (2015)

    Sortie : . Rock et rock indépendant. 11 morceaux.

    Album de Lone Wolf

    Ça sonne si Pop, et pourtant si pur à la fois... Une forme de détachement, quelque part, et pourtant une grande attention à la sonorité, la musicalité, et ça ressemble effectivement beaucoup à Talk Talk...

    Assurément un grand disque de cette année, touchant, accessible et souvent somptueux. Ou comment des morceaux qui sont des tubes en puissance gagnent une dignité et une profondeur.
    Ca m'évoque aussi les titres plus minimalistes de Chesnutt...
  • 9
    Écouter

    Emerald Sky (2015)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de Bärlin

    Une voix sort d'outre-tombe, hurle, déchire les tympans, nous voilà sourd, comme cette batterie. Et une basse pose l'atmosphère particulièrement riche de ce voyage. Tandis que la clarinette enrichi ce tout, en brefs mais intenses éclats. Mais tout a déjà été dis, cf les critiques de Godfazou et Wazoo.

    Le Rock français a décidément de grands jours devant lui.
  • 10

    The History of Flesh (2015)

    Sortie : . 8 morceaux.

    Album de Zachariah Holte

    Ultra-intriguant, entre voix rauques poussées sur musique déconstruite, hurlements de désespoirs, appels à la Michael Gira déchirants, sur boucles de piano, de guitare, de musique ambiant, c'est assez indescriptible et surprenant...

    M'étonne pas que Xiu Xiu ait kiffé ça.

    Du chant dépouillé et maladif, à la Michael Gira sur Soundtracks of the Blind, qui hurle le désespoir et l'érotisme sur fond de piano, de guitare...
  • 11

    A Name Out of Place pt. II (EP) (2015)

    Sortie : février 2015. EBM, techno et electronique. 4 morceaux.

    EP de Tzusing

    De la techno bandante. Je m'y connais pas dans le genre, du coup j'sais pas trop quoi en dire, mais y a une putain d'ambiance en tout cas.
  • 12
    Écouter

    Moksha (2015)

    Sortie : . Rock planant, rock psychédélique et stoner rock. 11 morceaux.

    Album de My Sleeping Karma

    Comment évoquer le spirituel, l'espace, l'orientalisme et l'abus de substances illicites en musique ?

    My Sleeping Karma répond efficacement à cette question en offrant un Stoner Rock planant et alliant élégance d'instruments classiques (violoncelle, piano) à violence de riffs lourds, plombants, et d'une batterie impressionnante et imposante.
    Et leur dernier album vient apporter une preuve supplémentaire de leur incroyable talent à nous emporter très loin.
    À l'image de la superbe pochette représentant un Ganesh stylisé, c'est ici le continent indien qu'on découvrira émerveillé.
    À coup de calmes mystiques et explosions psychés, Prithvi donne le ton, et entre interludes bienvenus de chants traditionnels et morceaux monstres, on abouti finalement au sommet de l'album, la piste titre et son escalade progressive au piano, simplement un des trucs les plus jouissifs que j'ai pu entendre cette année.

    Ah, et ces cuivres...
  • 13
    Écouter

    Melk en Honing (2015)

    Sortie : . Industrielle, electronique, drone et doom metal. 8 morceaux.

    Album de Author & Punisher

    La musique d'Author and Punisher est un bloc. Un énorme bloc d'un condensé de gravier, de métal, de ciment et de ferraille inharmonieux lancé méchamment dans ta gueule.

    Ça n'offre pas de répit, c'est lourd et insidieux, aussi bien éprouvant physiquement que mentalement, c'est une musique à vivre. Et ce doit être une expérience live incroyable.

    Car Author and Punisher est seul, et en plus d'être seul sur scène, il a, pour aboutir à forger son son terrifiant, mécanique et industriel, fabriqué ses propres instruments, en acier, lourd et imposants, déformant sa voix... https://www.youtube.com/watch?v=TL0hjh2ysoc

    Quelque part entre l'indus, l'aggrotech de Hocico, et du bruit forcené à la Pharmakon...
  • 14
    Écouter

    Abyss (2015)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de Chelsea Wolfe

    Lancinant, un peu angoissant, terriblement captivant, cet Abyss !

    Entre Trip-Hop doom et riffs sourds et lourds, venant exploser au dessus de percussions tribales, le tout étant transporté par la voix touchante de Chelsea Wolfe, que ce soit en samples modifiés et torturés ou en plaintes élégantes...

    Critiqué.
  • 15
    Écouter

    J.C. Satàn (2015)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de J.C. Satàn

    Alors J.C. Satan, c'est une patate dans ta gueule, puis une autre, et un coup de genou là où je pense. C'est bourrin et jouissif, en même temps sacrément pop, le genre de truc où tu te surprends à sauter dans tout les sens, le casque aux oreilles.
  • 16
    Écouter

    Survived the Great Flood (2015)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de Man Is Not a Bird

    Des français qui font du ASIWYFA (beaucoup) et du shoegaze (un peu).
    Globalement du très bon, juste une dernière piste un peu molle.
  • 17
    Écouter

    Les sept salons (Single) (2015)

    Sortie : . 3 morceaux.

    Single de Chicaloyoh

    Premiers contacts avec Chicaloyoh; on assiste à une musique multiple et dense, qui ramifie ses influences et pioche; pioche dans un psychédélisme d'horreur, des paroles marquées et ésotériques, donnant un côté très théâtral à l'interprétation, qui oscille entre hurlements désespérés en fond, susurrations lancinantes en français à la Brigitte Fontaine ou en anglais, et autrement on a droit à beaucoup de trafic, de cordes orientales, d'érotisme lyrique, qui n'est pas sans rappeler An Electric Storm...
  • 18
    Écouter

    New Bermuda (2015)

    Sortie : . Black metal et rock. 5 morceaux.

    Album de Deafheaven

    Critique en rédaction.

    Edit : Finalement, pas de critique, je sais vraiment pas quoi écrire (ou du moins, pas longtemps).
    Enfin en gros :

    Je n’ai jamais écouté Deafheaven avant cet album, et j’avais d’énormes préjugés sur ce que certains appelaient du Hipster-shoegaze-Black-Metal, m’attendant à un truc mielleux too-much à la Alcest.
    Puis est venu le déluge.

    Quelques tintements de cloches distants, un grondement sournois qui enfle pendant une trentaine de secondes, quand tout à coup un riff sauvage m’arrache à ma torpeur.
    De la double-pédale, des guitares impulsives, un cri rauque et terrible, d’outre-tombe, aucun répit ne m’était permis.
    Deafheavent alterne gracieusement entre Black Metal à la sauce double-pédale-un-peu-abusée et riffs-épiques-en-veut-tu-en-voilà, et passages Post Rock calmes, toujours est-il que pour moi, ça marche, j'aurais cru que ça serait Too Much, mais non, je trouve l'ensemble cohérent, et le pathos frôlant certes le ridicule, mais je ne sais pas, j'y accroche.
  • 19
    Écouter

    Exile (2015)

    Sortie : . Black metal et post-metal. 7 morceaux.

    Album de Regarde les hommes tomber

    Mouais. En fait, c'est quand même bien plat, même si ça à ses moments.
    C'est du Sludge/Black nantais fait proprement quoi.
    Enfin, le live était chiant en y repensant. En fait, j'en ai gardé aucun souvenir.
  • 20

    Les Insurgés de Romilly (2015)

    Sortie : . 8 morceaux.

    Album de Ni

    Meilleur que l'album de Pneu, du Math rock français avec une ambiance médiévale, des citations randoms en français stupides, et franchement surkiffant.

    Après, c'est toujours le même problème avec le Math rock, c'est difficile de ne pas ennuyer sur le long terme, des breaks à répétitions, ça va 5 minutes. En concert, ça doit être assez fantastique par contre.
  • 21
    Écouter

    EP III (EP) (2015)

    Sortie : . Electronique et electro. 6 morceaux.

    EP de Carpenter Brut

    L'année commence vraiment bien ! Carpenter Brut sort son 3ème EP, purement excellent, un concentré génial d'énergie via un enchaînement de breaks à outrance...
  • 22
    Écouter

    Corpo-Mente (2015)

    Sortie : . Trip hop et electronique. 10 morceaux.

    Album de Corpo-Mente

    Projet d'Igorrr avec la chanteuse qui chantait déjà sur Hallelujah, plus axé ambient/chant symphonique...
    Gratos sur le Bandcamp de Blood Music.
  • 23
    Écouter

    Viet Cong (2015)

    Sortie : . Post-punk. 7 morceaux.

    Album de Viet Cong

    Mais je l'aime beaucoup cet album ! Du mélange psyché/punk, et cette dernière piste...
  • 24
    Écouter

    Autumn Eternal (2015)

    Sortie : . Black metal, ethéré, bluegrass, folk, country et folk metal. 8 morceaux.

    Album de Panopticon

    C'est bien joli tout ça ! Du Black bien maîtrisé, avec une forte ambiance bucolique, mais au final ça ne me touche pas plus que ça.
  • 25
    Écouter

    Rose Mountain (2015)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de Screaming Females

    Direct et simple, rien d'autre à ajouter.
  • 26
    Écouter

    Decasia (EP) (2015)

    Sortie : . 5 morceaux.

    EP de Decasia

    Du Stoner nantais de qualité, dispo gratos sur le bandcamp du groupe.
  • 27

    LateNightTales: Jon Hopkins (2015)

    Sortie : . Musique classique contemporaine, rock, ambient, shoegaze et downtempo. 21 morceaux.

    Dj-mix de Jon Hopkins

  • 28
    Écouter

    Heirs (2015)

    Sortie : . Rock. 10 morceaux.

    Album de And So I Watch You From Afar

    Énorme coup de cœur pour le groupe en live, probablement mon meilleur concert de l'année avec Psychic TV (devant GY!BE, n'en déplaise à DoctorSmoke), j'aime moins les voix en studio, puis les compos valent pas celles de leur premier album selon moi, mais ça reste bien kiffant (la dernière chanson notamment).
  • 29
    Écouter

    Array 1 (EP) (2015)

    Sortie : . 4 morceaux.

    EP de Loop

    Massif, bruyant, j'adore les premières pistes, j'ai plus de mal avec Coma et je trouve pas que Radial mérite son quart d'heure.

    Cela dit, j'ai découvert Loop, c'est sombre, c'est puissant et c'est chouette.
  • 30
    Écouter

    Opium (2015)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de Jay-Jay Johanson

    Pas aussi sensationnel que The Long Terms Effect, toujours est il que la voix de Jay Jay rattrape le tout, même si c'est loin d'être exceptionnel...
  • 1
  • 2