Les films d'horreurs les plus marquant des Années 2000

Avatar Ellefan Liste de

23 films

par Ellefan

Ces films d'horreur qui ont marqué les années 2000 (2000 - 2009) par leur qualité, leur originalité ou leur efficacité !

Cette liste s'appuie sur mon avis personnel, l'avis de connaisseurs du genre ainsi que divers "Top" que j'ai pu trouvé sur le net.

Je me suis également aidé de Wikipédia : http://minilien.fr/a0m6ia

Et du palmarès du Festival de Gérardmer : http://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_international_du_film_fantastique_de_G%C3%A9rardmer

Quelques articles qui m'ont également servi :

"Pour Halloween : les meilleurs films d’horreur, le Top 50 selon HMV" : http://www.taptoula.com/pour-halloween-les-meilleurs-films-dhorreurs-le-top-50-selon-hmv/

"Top 20 des meilleurs films d’horreur" : http://www.cadependdesjours.com/2012/07/30/top-20-des-meilleurs-films-dhorreur/

"Les 10 meilleurs films d'horreur des années 2000" : http://minilien.fr/a0m6i9

Si vous pensez qu'un autre film mérite sa place dans cette liste faites le moi savoir dans les commentaires.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Bande-annonce

    Destination finale (2000)

    Final Destination

    Film de James Wong avec Daniel Roebuck, Devon Sawa, Ali Larter

    1 h 38 min. Sortie : . Fantastique et epouvante-horreur.

    Extrait d'une critique de Lorelei3 :

    "Avec "Destination Finale", James Wong signe un film ambitieux et sans prétention en usant astucieusement de plusieurs concepts: Les rêves prémonitoires, les sensations dérangeantes de" déja vu" et le Destin. En personnifiant la Mort en la présentant comme une entité ayant un " plan", "Destination finale" a le mérite de faire peur de manière originale. Ici, pas question d'un sérial killer ou d'un quelconque psychopathe, c'est bel et bien la Mort elle-même qui décide du devenir de ses victimes..."

    Critique complète : http://www.senscritique.com/film/Destination_finale/critique/7983316

    Note imdb du film : 6,7/10
  • Bande-annonce

    Les Autres (2001)

    The Others

    Film de Alejandro Amenábar avec Nicole Kidman, Elaine Cassidy, Christopher Eccleston

    1 h 45 min. Sortie : . Drame, fantastique et epouvante-horreur.

    Extrait d'une critique de NowNow001 :

    "... Amenabar réussit avec brio à installer une ambiance ténébreuse, mystérieuse et même angoissante autour de ce lieu ou bien même des comportements des différents personnages qui place parfaitement bien ce film entre thriller et épouvante avec un rebondissement qui réussit à berner la plupart des spectateurs et qui l'inscrit dans la même veine que"Le Sixième Sens" ou encore "Fight Club". Cette ambiance angoissante parvient à garder le spectateur sur le qui-vive durant ces 1h45 alors même qu'Amenabar refuse les effets spectaculaires et préfère favoriser les effets sonores à ceux-ci."

    Critique complète : http://www.senscritique.com/film/Les_Autres/critique/15767421

    Note imdb du film : 7,6/10
  • Dark Water (2002)

    Honogurai mizu no soko kara

    Film de Hideo Nakata avec Hitomi Kuroki, Rio Kanno, Mirei Oguchi

    1 h 37 min. Sortie : . Fantastique et epouvante-horreur.

    Extrait d'une critique Presse de Le Monde :

    "Nakata est le digne héritier du Robert Wise de La Maison du diable ou du Jacques Tourneur de La Féline. Il possède un art de l'ellipse, une force de conviction, une croyance dans le pouvoir de sa mise en scène qui forcent l'admiration. Dark Water est un film horrible, ce qui constitue, une fois n'est pas coutume, une bonne raison d'aller le voir."

    Note imdb du film : 6,7/10
  • Bande-annonce

    Le Cercle (The Ring) (2002)

    The Ring

    Film de Gore Verbinski avec Naomi Watts, Brian Cox, Martin Henderson

    1 h 50 min. Sortie : . Epouvante-horreur.

    Critique de Ezhaac :

    "Un peu moins brain-fuck que l'original Japonais, The Ring réussit là où Ring avait échoué en proposant une histoire flippante, une ambiance oppressante à souhait, mais en y ajoutant une bonne réalisation, une narration un peu moins anémique (oui, je sais, le ciné Jap prend son temps, surtout quand il n'a pas grand chose à dire), une interprétation de qualité et un très joli travail sur l'image, avec des nuances bleutées du plus bel effet.
    L'intrigue est plutôt bien ficelé, jusqu'à son dénouement qui laisse sensiblement moins de choses en plan que l'original."

    Critique disponible ici : http://www.senscritique.com/film/Le_Cercle_The_Ring/critique/382587

    Note idmb du film : 7,1/10
  • Bande-annonce

    28 jours plus tard (2002)

    28 Days Later

    Film de Danny Boyle avec Cillian Murphy, Naomie Harris, Brendan Gleeson

    1 h 52 min. Sortie : . Epouvante-horreur, science fiction et thriller.

    Note idmb du film : 7,6/10
  • 2 Sœurs (2003)

    Janghwa, Hongryeon

    Film de Kim Jee-Woon avec Kim Kap-Soo, Yum Jung-ah, Lim Soo-Jung

    1 h 55 min. Sortie : . Drame, epouvante-horreur, mystère et thriller.

    Note idmb du film : 7,3/10
  • Bande-annonce

    L'Armée des morts (2004)

    Dawn of the Dead

    Film de Zack Snyder avec Sarah Polley, Ving Rhames, Jake Weber

    1 h 41 min. Sortie : . Action, epouvante-horreur, science fiction et thriller.

    Note idmb du film : 7,4/10
  • Bande-annonce

    Open Water, en eaux profondes (2003)

    Open Water

    Film de Chris Kentis avec Blanchard Ryan, Daniel Travis, Saul Stein

    1 h 20 min. Sortie : . Drame et epouvante-horreur.

    Critique Presse de Chronicart :

    "Voici donc un film "à truc", où la DV et le filmage documentaire ne font que rarement oublier que nous baignons dans un pur film-concept, en plein exercice de style, aux limites du " coup " de petit malin. Seulement voilà : les tours de force, parmi lesquels tenir plus de 50 minutes avec deux personnages flottant au large, sans aucune accroche traditionnelle, se coulent dans une telle fluidité de mise en scène que bien vite, l’effet de réel reprend le dessus. Et après les afféteries de présentation (filmage tremblé, montage cut), Kentis impose une incroyable maîtrise dans sa façon de maintenir la tension. Au compte-gouttes, par petites touches, le fil du récit grimpe sur l’échelle de la terreur, jusqu’à l’apparition des fameux squales. Là commence le véritable pari du film, pari transformé haut la main : d’abord un aileron batifolant dans le champ, panique immédiate puis long silence ; nouveau déchirement de la surface de l’eau, éclaboussures de plus en plus proche des deux personnages. Le crescendo est haletant et joue sur la promiscuité de plus en plus ténue entre les monstres marins et les deux humains dans le même plan, jusqu’à l’apothéose, au cœur du métrage, du premier contact."

    Critique complète : http://www.chronicart.com/#!Article/Entree/Categorie/cinema/Id/open_water___en_eaux_profondes-7301.sls

    Note idmb du film : 5,8/10
  • Bande-annonce

    Saw (2004)

    Film de James Wan avec Leigh Whannell, Cary Elwes, Danny Glover

    1 h 43 min. Sortie : . Policier, epouvante-horreur et mystère.

    Extrait d'une critique de velvet :

    "... Enfin, je ne vais pas parler de l'idée, mais plutôt de la façon dont elle est traitée. La manière dont le tueur au puzzle joue sur l'ambiguïté des situations où il pousse ses victimes est brillament mise en scène, de la même façon que les "puzzles" eux-mêmes. Tout est calculé pour un naufrage vers la folie où le suicide : même si Alison parvient miraculeusement à s'en sortir indemne, on sent qu'elle a laissé dans l'épreuve une part de son humanité et de sa raison. Et mon dieu, ce twist final... De toute mon expérience de spectateur, je n'ai encore jamais vu un film qui l'égale sur ce point, et c'est ce qui explique mon 10.

    A mes yeux, le film regorge tant d'idées de génies qu'il en devient lui-même l'oeuvre d'un génie. Alors oui c'est dérangeant, oui ça fait peur, oui c'est gore, mais c'est à des années lumières de l'arrachage de trippes outrancier auquel se livre ses suites. C'est un thriller merveilleusement mis en scène, qui se regarde sans retenue et mérite un immense respect."

    Critique complète : http://www.senscritique.com/film/Saw/critique/7146719

    Note idmb du film : 7,7/10
  • Bande-annonce

    Shaun of the Dead (2004)

    Film de Edgar Wright avec Simon Pegg, Kate Ashfield, Nick Frost

    1 h 39 min. Sortie : . Comédie et epouvante-horreur.

    Note imdb du film : 8/10
  • Bande-annonce

    The Descent (2005)

    Film de Neil Marshall avec Natalie Jackson Mendoza, Shauna Macdonald, MyAnna Buring

    1 h 49 min. Sortie : . Epouvante-horreur.

    Extrait d'une critique de universeandu :

    "The Descent reste, à ce jour, l'oeuvre majeure du réalisateur Neil Marshall, mais aussi une oeuvre majeure dans l'histoire du cinéma fantastique et d'horreur des années 2000.
    ...
    Marshall prend son temps, la situation s'installe petit à petit jusqu'à tomber dans la grotte. Le spectateur perd son souffle en même temps que les protagonistes féminines. Paranoïa, claustrophobie,...on se sent nous aussi pris au piège. La mise en scène, ingénieuse, ne fait que nous surprendre, à retenir notre souffle; l'utilisation des gros plans et la superbe utilisation de la lumière aide à renforcer cette sensation. Mais au delà, c'est avec Sarah qu'on affronte les épreuves. L'empathie est forte, autant dans la lutte contre ce mal enfoui au fin fond de la terre que dans l'épreuve du deuil. La grotte, lieu de perdition mais aussi quelque part de reconstruction et de renaissance pour cette femme qui a tout perdu. "

    Critique complète : http://www.senscritique.com/film/The_Descent/critique/511537

    Note imdb du film : 7,3/10
  • Bande-annonce

    Fragile (2005)

    Frágiles

    Film de Jaume Balaguero avec Calista Flockhart, Yasmin Murphy, Elena Anaya

    1 h 41 min. Sortie : . Thriller et epouvante-horreur.

    Extrait d'une critique de Terreurvision :

    "... Après La Secte sans Nom, un premier essai prometteur, livré sous forme de thriller original et ambitieux et Darkness une œuvre tout aussi singulière, directement héritée de Shining, Fragile venait confirmer les talents de conteur de Jaume Balagueró. Instaurant, au sein d'une atmosphère fantastique, un subtile équilibre entre suspense et drame humain, le cinéaste confirme ici qu'il envisage le genre de manière ambitieuse, lui insufflant une force émotionnelle encore rare à l'époque, même si des œuvres avec des thématiques plus ou moins proches, de la trempe de L'Échine du Diable du Mexicain Guillermo Del Toro, émergeaient de temps à autre. Côté réalisation, Jaume Balagueró semble en avoir terminé avec les effets tape-à-l’œil, les montages épileptiques, et adopte ici une narration plus classique, voire même classieuse, pour raconter un drame qui n'a de toute façon pas besoin d'artifices de mise en scène pour prendre vie."

    Critique complète : http://www.terreurvision.com/2013/01/fragile-2005-de-jaume-balaguero.html

    Note imdb du film : 6,1/10
  • Bande-annonce

    Hostel (2005)

    Film de Eli Roth avec Jay Hernandez, Derek Richardson, Eythor Gudjonsson

    1 h 35 min. Sortie : . Epouvante-horreur.

    Extrait d'une critique de Caroline Mrowicki :

    "... Pour ne rien révéler, disons simplement que le film dénonce le marché de l’être humain. Dans cette Slovaquie fictive, la pauvreté a tout sali. Tout n’est plus que corruption : hommes, femmes, vieux, jeunes, enfants et même policiers se soudoient sans difficulté. Tout au long de la première partie, les références à la prostitution annoncent subtilement ce thème : l’argent peut-il tout acheter ? Ici, la réponse est oui, sans aucun doute. Et le film va suffisamment loin pour en apporter la preuve.

    Alors, tous en chœur, pour ses instruments de torture osés à souhaits (de la perceuse électrique au chalumeau, en passant par la tronçonneuse) qui, par moments, côtoient le second degré tout en étant au final, complètement logiques, merci Eli Roth. Pour son excellent scénario, sa réalisation puissante et sauvage, ses décors authentiquement sanglants, crades et malsains, merci Eli Roth.
    Et par-dessus tout, pour son utilisation exemplaire du film d’horreur, dont la mise en scène de choses extrêmes et choquantes sert avant tout à critiquer les dérives de l’Homme et de ses sociétés occidentales, merci Eli Roth."

    Critique complète : http://publikart.net/hostel-le-trash-comme-on-l%E2%80%99aime

    Note imdb du film : 5,8/10
  • Bande-annonce

    La Colline a des yeux (2006)

    The Hills Have Eyes

    Film de Alexandre Aja avec Aaron Stanford, Kathleen Quinlan, Vinessa Shaw

    1 h 47 min. Sortie : . Epouvante-horreur et thriller.

    Extrait d'une critique de FullMetalJoypad :

    "Un retour aux canons du genre bien foutu. Impeccablement tourné, monté avec talent, écrit avec humour et culture (geek), La Colline a des yeux fonctionne comme une bonne mécanique.

    L'influence Sam Raimi / Peter Jackson est là, le film bigle fortement vers le jeu vidéo : Aja est un réalisateur de sa génération -tout au moins son versant éclairé - , un Astier sous testostérone et MDMA forçant à l'empathie envers ce binoclard torturé qui sert de héros à ce jeu de massacre jubilatoire et sadique.
    ..."

    Critique complète : http://www.senscritique.com/film/La_Colline_a_des_yeux/critique/4484942

    Note imdb du film : 6,4/10
  • Bande-annonce

    Halloween (2007)

    Film de Rob Zombie avec Scout Taylor-Compton, Malcolm McDowell, Brad Dourif

    1 h 46 min. Sortie : . Epouvante-horreur.

    Extrait d'une critique de JipéF :

    "Figure mythique des films d'horreur des années 80, Michael Myers avait grand besoin, à l'instar de ses collègues de boucherie Freddy Krueger et Jason Vorheeves, d'une sérieuse cure de dépoussiérage. C'est Rob Zombie qui s'est attelé à la tâche dans ce reboot de 2007. L'homme n'est pas dénué de talent mais est surtout connu pour son groupe de trash metal White Zombie, dont l'iconographie est effectivement fortement inspirée du cinéma fantastique. La motivation est là : Rob Zombie a, entre autres tâches plus mineures, écrit, réalisé et co-produit le film. Pari réussi ?

    Oui, définitivement. Le parti pris du réalisateur est ici de dépeindre la génèse d'un tueur psychopathe, en commençant par ses traumatismes de pré-adolescent. Ainsi, il donne un visage à ce qui n'était auparavant qu'une figure monstrueuse sans âme. Il décrit Michael Myers comme un jeune garçon sadique mal dans sa peu, martyrisé par son beau père, qui commence sa triste carrière en prenant plaisir à faire souffrir de petits animaux. La tentative aurait pu être maladroite, elle est au contraire particulièrement juste et crédible."

    Critique complète : http://www.senscritique.com/film/Halloween/critique/11923401

    Note imdb du film : 6/10
  • Bande-annonce

    L'Orphelinat (2007)

    El Orfanato

    Film de Juan Antonio Bayona avec Belen Rueda, Fernando Cayo, Géraldine Chaplin

    1 h 46 min. Sortie : . Drame, fantastique et epouvante-horreur.

    Critique de SpiderJerusalem :

    "En soit, L'Orphelinat emprunte plus son esthétisme à Los Otros que son thème. Car la petite perle de Juan Antonio Bayona n'est pas vraiment une histoire de revenants torturés, c'est avant tout un drame familial fantastique.
    Pour preuve les quelques scènes de frissons diluées qui laisseront les amateurs du genre sur leur faim.
    L'Orphelinat demeure donc un film sur le deuil et l'espoir s'attardant sur la dévotion d'une mère pour son enfant disparu.
    Servi par des acteurs convaincants, une photo soignée et une bande originale envoûtante, ce conte de Peter Pan macabre est en conclusion un vrai tour de force poétique laissant le cœur du spectateur habité d'un sentiment trouble entre sérénité et désespoir.
    Chapeau bas !"

    Critique complète : http://www.senscritique.com/film/L_Orphelinat/critique/7362570

    Note imdb du film : 7,5/10
  • Bande-annonce

    [REC] (2007)

    Film de Paco Plaza et Jaume Balaguero avec Manuela Velasco, Ferran Terraza, Jorge-Yamam Serrano

    1 h 18 min. Sortie : . Epouvante-horreur et mystère.

    Extrait d'une critique de Sophia :

    "... La particularité de [REC] on l'aura compris c'est d'utiliser la caméra d'un reporter comme un témoin servant à faire vivre au spectateur l'horreur de la situation en temps réel. Mais là où le film est véritablement réussit, c'est qu'il parvient à distiller la peur durant tout le film, sans jamais relâcher la pression, mais à laisser aussi au spectateur le temps d'avoir peur. L'enfermement progressif des habitants de l'immeuble dans la catastrophe, l'humour utiliser au début du film comme dérision du média utilisé disparaissant progressivement au profit de la tension des habitants de l'immeuble, de la peur de l'inconnue, participe véritablement à l'installation de la peur qui ne fera que grandir chez le spectateur jusqu'au dénouement. Les vingt dernières minutes du film ne laissent pas de répit au spectateur. Plongé au sein de l'horreur même, il n'aura pas d'échappatoire, et la seule solution est de naviguer au sein de cette horreur en filmant toujours, ne jamais s'arrêter de filmer, l'autre mot d'ordre du film. Le caractère très réel du film tient aussi en ces personnages qui dans la panique et la peur, ne sont au service que de leur instinct de survie des plus basiques et n'ont plus aucune morale, plus aucune valeur, plus aucune pitié. Mais loin de tomber dans les clichés des films d'horreur proposant habituellement des personnages forts, qui se serre les coudes, [REC] a la force de proposer des personnages qui restent humains malgré l'horreur qui les entoure. Et finalement, c'est peut-être ça, qui nous cloue à notre siège dans la salle obscure, l'extrême réalité de ce film."

    Critique complète : http://www.senscritique.com/film/REC/critique/2834900

    Note imdb du film : 7,5/10
  • Bande-annonce

    Martyrs (2008)

    Film de Pascal Laugier avec Morjana Alaoui, Mylène Jampanoï, Catherine Bégin

    1 h 39 min. Sortie : . Drame, epouvante-horreur et thriller.

    Extrait d'une critique de Spoof :

    "Martyrs n'est pas un film facile. Loin de l'image de film opportuniste et voyeur auquel on pourrait le coller comme la plupart des torture-flicks aujourd'hui, le film de Laugier est probablement l'un de ces rares films de genre qui sait émouvoir et faire réfléchir. En nous confrontant à cette fascination morbide que chaque homme a face au plus grand mystère de la vie, la mort, le réal désoriente et destabilise sans cesse, se jouant des codes cinématographiques et de l'humanité qui est en chacun de nous pour mieux nous passer son message. Quel est notre place, notre implication face à cette civilisation plus que jamais ultra-violente ? Dans quelle mesure ne sommes-nous pas semblables aux (mauvais) protagonistes de Martyrs ? Pour un fan de film de genre comme moi, la question est brûlante. Malgré des séquences d'une dureté difficilement supportables, Martyrs est de ces films qui vous transforment. Vous font voir le monde légèrement différemment après être sorti de la salle..."

    Critique complète : http://www.senscritique.com/film/Martyrs/critique/24094

    Note imdb du film : 7/10
  • Bande-annonce

    Eden Lake (2008)

    Film de James Watkins avec Kelly Reilly, Michael Fassbender, Tara Ellis

    1 h 31 min. Sortie : . Epouvante-horreur et thriller.

    Note imdb du film : 6,9/10
  • Bande-annonce

    Morse (2008)

    Låt den rätte komma in

    Film de Tomas Alfredson avec Kare Hedebrant, Lina Leandersson, Per Ragnar

    1 h 55 min. Sortie : . Drame et epouvante-horreur.

    Note imdb du film : 8/10
  • Bande-annonce

    Jusqu'en enfer (2009)

    Drag Me to Hell

    Film de Sam Raimi avec Alison Lohman, Justin Long, Lorna Raver

    1 h 39 min. Sortie : . Epouvante-horreur et thriller.

    Note imdb du film : 6,7/10
  • Bande-annonce

    Bienvenue à Zombieland (2009)

    Zombieland

    Film de Ruben Fleischer avec Jesse Eisenberg, Woody Harrelson, Emma Stone

    1 h 28 min. Sortie : . Comédie et epouvante-horreur.

    Note imdb du film : 7,7/10
  • Bande-annonce

    Paranormal Activity (2007)

    Film de Oren Peli avec Katie Featherston, Micah Sloat, Mark Fredrichs

    1 h 26 min. Sortie : . Epouvante-horreur et thriller.

    Qu'on aime ou pas Paranormal Activity a bien marqué la dernière décénie de son empreinte, le film plutot bien reçu par la critique outre manche a renouvelé le concept du found foutage horrifique (en bien ou en mal, a vous de voir).

    Note imdb du film : 6,4/10