AfroA

Homme, 22 ans, Madagascar
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre
Malgache mais avant tout citoyen du monde.
Evidemment chacun a sa façon d'apprécier une oeuvre, c'est pourquoi j'aime converser avec les gens qui ont un avis différent du mien (voire à l'opposé).
Je dirais avec une touche de poésie à deux balles: "La culture c'est bien quand ça divise les avis mais pas les gens."

Répartition des notes

  1. 16
  2. 57
  3. 197
  4. 455
  5. 480
  6. 481
  7. 375
  8. 122
  9. 7
  10. 1

Comparez votre collection avec AfroA

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de AfroA
Critiques de AfroA

Dernières critiques

Bande-annonce
6.4
Jeunesses

C'est un bon exemple d'adaptation qui parvient à se démarquer de l’œuvre originale tout en en gardant l'esprit. Nul besoin de connaître ne serait-ce que l'existence du bouquin pour apprécier ce film qui ne manque vraiment pas d’idées. Si certains effets de mise en scène peuvent laisser perplexes, (les multiples effets rewind du début sont loin d’être nécessaires) il... Lire la critique de Les Lois de l'attraction

Avatar AfroA
5
AfroA ·
7.0
Disparaître ici

Étonnant de voir que l'auteur a fait parler de lui dès ce premier roman qui, on le sent bien, est un premier livre. Je fus surpris de retrouver de temps à autres un coté brouillon assez désagréable, notamment dans ces phrases qui s’étirent au-delà du supportable. Le très jeune Bret Easton Ellis de l’époque l'a fait sciemment mais il faut dire que ça ne rend pas bien dans un... Lire la critique de Moins que zéro

Avatar AfroA
5
AfroA ·
Mentions J'aime de AfroA

Activité récente

Statuts d'humeurs

Baby Driver (2017) La fin est un peu ridicule quand même
Neige sur Beverly Hills (1988) Je trouve c'est un film qui tient la route sans plus mais qui est loin de l'esprit du bouquin et c'est pour ça que c'est décevant.
Coup de coeur (1982) Des personnages dignes de la telenovela la plus affligeante dans un film si beau. Là on se fiche du monde.
Waltz (2017) Décidément, Oshimi aime les histoires de marginaux.