Archibald

@ArchibaldDock

Homme, 32 ans, France
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre

Répartition des notes

  1. 145
  2. 41
  3. 62
  4. 110
  5. 268
  6. 390
  7. 589
  8. 372
  9. 164
  10. 170

Comparez votre collection avec Archibald

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de Archibald
Sondages de Archibald
Critiques de Archibald

Dernières critiques

Bande-annonce
5.2
Quand Disney lâche l'affaire...

Petite critique ultra rapide sur le sujet... On a déjà à peu près tout dit sur la nouvelle trilogie, je l'ai détestée pour toutes les raisons que vous avez déjà entendues 1000 fois. Soit vous êtes avec moi, soit vous êtes contre moi (seuls les siths sont aussi absolus) on va pas épiloguer là-dessus. Le seul truc que je remarque sur ce dernier opus, c'est à quel point on sent il n'y a jamais... Lire l'avis à propos de Star Wars - L'Ascension de Skywalker

Avatar ArchibaldDock
1
ArchibaldDock ·
Bande-annonce
6.8
Raymond, la légende du coin de la rue

Mouai... Franchement bof bof. Rien à redire sur l'animation, une merveille comme d'habitude, mais on commence à avoir l'habitude à ce niveau-là. Pour le reste, on n'a pas grand chose à se mettre sous la dent. C'est franchement vide. Les personnages sont caricaturaux et creux à l'extrême, les chansons sont omniprésentes et soporifiques (je détestais déjà les Disney qui... Lire la critique de Vaiana - La légende du bout du monde

Avatar ArchibaldDock
5
ArchibaldDock ·
Mentions J'aime de Archibald

Activité récente

Statuts d'humeurs

Vice-versa (2015) Rha la vache, ce film fait un bien fou. Ca me réconcilierait presque avec les blockbusters tiens . . .
Le Roi et l'Oiseau (1980) On m'en parle depuis tant de temps, j'ai franchi un cap dans ma vie ce week end en regardant ce pur chef d'oeuvre de Grimault et Prévert. Pour les poètes en herbe (il en reste encore quelques uns . .)